P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Les sentinelles slow food du Pays Basque

Alimentation et nutrition Reportages

Slow Food Bizi Ona

Slow Food Bizi Ona – Marché sur le port de Saint Jean de Luz

Quand je parle de Slow Food autour de moi, je suis toujours étonnée car peu de gens connaissent. Est ce que cela vous parle ?  Pour ceux qui ignoreraient :

Slow Food c’est quoi ?

En quelques lignes, Slow food est un mouvement fondé en Italie en 1986 par Carlo Petrini qui a notamment pour objectifs de défendre la biodiversité alimentaire, de promouvoir les effets bénéfiques d’une alimentation locale, de réaliser des programmes d’éducation du goût, d’aider les producteurs-artisans de l’agroalimentaire qui font des produits de qualité etc.

Le seul truc qui m’ennuie chez eux c’est le côté politique, même si, comme me l’a dit l’autre jour Christian Aguerre, manger est fondamentalement un acte politique.

Bref.

Vue sur Saint Jean de Luz depuis Ibardin

Vue sur Saint Jean de Luz depuis Ibardin

Le weekend dernier avait lieu à Saint Jean de Luz la fête de la gastronomie et la présentation des sentinelles.

Et Koikesse une sentinelle ?

Une sentinelle est un projet pour la sauvegarde et la promotion du patrimoine alimentaire et de la biodiversité agricole.  Il associe Slow Food, des producteurs, et des partenaires qui apportent un soutien technique ou financier.  En gros on essaie de sauver le produit de la disparition et on l’encourage. Au Pays Basque vous trouverez donc 8 produits qui ensemble viennent d’être validés sentinelles par Slow Food. Cliquez sur les liens et vous en saurez plus sur ces produits.

L’idée est bien sur d’empêcher certains produits de disparaître. Une autre dimension qui est peut être moins perceptible au premier abord mais tout aussi importante est le développement social de l’environnement rural. Il est important de vivre décemment de son travail, en diversifiant ses cultures et/ou élevages et de favoriser les circuits courts de distribution.

N’hésitez pas à aller à la rencontre des producteurs et de Bizi Ona (slow food pays basque) et sur le site Amalur pour plus d’informations.

Le bonus : Le site Idoki qui est l’association des producteurs fermiers du Pays Basque. Vous y trouverez plein d’informations passionnantes sur les produits et des informations pratiques : où les trouver.

Enjoy !

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • gracianne a écrit le 27 septembre 2013

    Tu me connais, je suis a fond pour la defense des produits du Pays Basque – et pour les manger aussi, evidemment. D’ailleurs mon pere a reussi a implanter le piment doux et le piment d’Espelette dans son jardin du Vexin francais, a tel point qu’il se demande s’il ne va pas essayer de le labelliser « piment du Vexin ».

    Bravo Bizi Ona, continuez!

    • Anne a écrit le 28 septembre 2013

      Ah le piment du Vexin, je voudrais voir ca 🙂

  • argone a écrit le 27 septembre 2013

    une démarche très intéressante pour la sauvegarde de notre patrimoine gastronomique ! merci pour l’info !

    • Anne a écrit le 28 septembre 2013

      De rien Argone 🙂

  • Isabelle de Castelnau a écrit le 27 septembre 2013

    C’est très tendance tout ça…

    • Anne a écrit le 28 septembre 2013

      Oui tu trouves Isabelle ? Moi j’ai l’impression qu’on n’en parle pas beaucoup

  • Dr. CaSo a écrit le 27 septembre 2013

    Ici il y a un mouvement slow food très fort, avec des conférences chaque année et des activités, régulièrement, pour apprendre à connaître les fermes qui nous entourent, etc. Je ne suis pas à fond dedans parce qu’il y a un peu une attitude de « si t’es pas avec nous, t’as pas une foodie » ou « ça veut dire que tu t’en fiches de ce que tu manges » ce qui n’est pas le cas en ce qui me concerne, mais ils font un super bon boulot, je dois vraiment le reconnaître.

    • Anne a écrit le 28 septembre 2013

      oui ils font des trucs super. J’avais beaucoup aimé le salon slow food à Turin l’année dernière

  • Nicole ch a écrit le 27 septembre 2013

    Je suis sidérée que tu sois gênée par le côté politique, toi qui préconise les beaux et bons produits.
    tu ne te poses jamais la question du pourquoi et du comment font les personnes qui veulent défendre leur terroir face aux grands groupes qui veulent nous donner le meilleur de leur travail. penses-tu vraiment que notre société de consommation aide ces gens là.
    J’aime beaucoup ton blog et je te suis tous les jours mais j’espère sincèrement que tu penseras plus a comment les choses se font et je suis d’accord avec Christian Aguerre manger est un acte fondamentalement politique et aussi ou tu achètes tes produits.
    Cordialement

    • Anne a écrit le 28 septembre 2013

      Nicole bien sur que si. Il me semble en faire la preuve par ce genre d’articles. Je n’aime pas le coté anti mondialisation très extrêmiste que peut parfois prendre ce mouvement. BRef, tout ca c’est de la politique, et la politique est comme la religion ou la sexualité un domaine que je considère comme personnel et intime. Je suis très Baronne de Rostschild pour le coup. Ces sujets sont pour moi réservés à la stricte sphère privée 🙂

  • Katia a écrit le 28 septembre 2013

    Bonjour Papilles!
    Politique n’est pas un gros mot. Chaque jour, quelque soit le domaine considéré, les options qui s’offrent à nous et les choix que nous faisons, sont des actions politiques. Que nous le voulions ou pas, le politique fait parti de notre vie. Ce n’est pas le politique au sens  » je suis de tel ou tel parti, donc je fais ceci ou cela », mais le politique au sens noble du terme. En avoir conscience c’est être un vrai citoyen qui ne se laisse pas bercer par le chant des sirènes des politiciens de profession.
    Bien amicalement à toutes et tous

  • Spielvogel a écrit le 29 septembre 2013

    L association locale de slowfood est le convivium.
    J invite toutes ces personnes à contacter les convivium et de se faire sa propre opinion.
    Les adresses se trouver sur le site,

  • […] Elles sont 8 : de la cerise d'Itxassou ou vin de pommes en passant par le porc Kintoa, venez les découvrir et les apprécier.  […]

  • Agnès Poujol-Hardy a écrit le 20 octobre 2013

    Merci Anne de mettre en lumière le mouvement Slow Food ! En photo, je reconnais le magnifique piment d’Espelette Bio de Laurence Lastiri ! Une expérience olfactive inoubliable ! Le secret de son goût intense réside dans la durée de séchage (naturel) sur 1 mois à 1 mois et demi (là où l’AOP n’exige que 15 jours).

    • Anne a écrit le 22 octobre 2013

      Oui, son piment d’Espelette est exceptionnel 😉

  • nath choco a écrit le 17 janvier 2014

    tout à fait d’accord, manger est un acte politique. je décide de ne pas mettre d’OGM dans mon assiette et de privilégier les producteurs locaux, je m’engage !

    • Anne a écrit le 17 janvier 2014

      pareil sur ces sujets là 🙂

Sur Facebook
P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
Google +
127 900
followers
Pinterest
414 800
followers
Instagram
25 900
followers
Aujourd'hui c'est cookies
La ronde des fromage
A la campagne pour un déjeuner à la découverte des truites des fjords norvégiens @Norge_fr
Grand beau temps aujourd'hui à Bordeaux -  à tous et bon début de week-end ☉
Sur le vif...
Fermer