P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

DLUO {Date Limite d’Utilisation Optimale} et DLC {Date Limite de Consommation}

Alimentation et nutrition

DLUO et DLC

DLUO et DLC

On connait tous ces indications (Date Limite de consommation et Date limite d’utilisation optimale) portées sur les emballages mais je me suis dit qu’un petit rappel des notions qu’elles couvrent  serait quand même utile.

L’apposition d’une date limite sur les produits alimentaires a pour objectif de faire connaître au consommateur la limite au-delà de laquelle un aliment est susceptible d’avoir perdu ses qualités microbiologiques ou ses qualités organoleptiques, physiques, nutritives, gustatives, etc.

La Date Limite de Consommation ou DLC indique une limite impérative. Elle s’applique à des aliments très périssables, généralement riches en eau qui, de ce fait, sont susceptibles, après une courte période, de présenter un danger immédiat pour la santé humaine. Elle s’exprime sur les emballages des produits par la mention : “A consommer jusqu’au…”, suivie de l’indication du jour et du mois. Il est important de respecter cette date et de ne pas consommer un produit périmé.

La Date Limite d’Utilisation Optimale ou DLUO concerne, notamment, les produits surgelés et les glaces, les produits secs (céréales, pâtes, légumes secs, biscuits, etc.), les conserves, les produits lyophilisés ou déshydratés (soupes en sachets, café soluble, épices….), le lait UHT, les fromages affinés, les boissons non alcoolisées servies à température ambiante (jus de fruits, sirops, etc.)… Elle n’a pas le caractère impératif de la DLC. Une fois la date passée, le produit peut avoir perdu tout ou partie de ses qualités spécifiques (perte d’arôme pour un café, perte de croustillance pour un biscuit, etc.) mais peut continuer à être consommé sans danger. La DLUO est exprimée sur les emballages par la mention : “A consommer de préférence avant le…”, complétée par l’indication du mois et de l’année pour les produits surgelés.

Quoi qu’il en soit, dans les deux cas et même si vous les respectez scrupuleusement, n’oubliez pas votre bon sens et n’omettez pas d’apprécier la couleur et l’odeur des aliments avant préparation. Cette observation peut constituer un signal d’alarme avant consommation intempestive d’aliments altérés. Pensez également à limiter l’exposition aux températures ambiantes des denrées sensibles pendant le transport (entre le magasine et chez vous) et en les remettant au réfrigérateur immédiatement après usage (mayonnaise, charcuterie….).

A bon entendeur !

 

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • Cuisinlesateliers a écrit le 30 août 2012

    J’ai adoré ton article, un rappel bref et efficace, et surtout l’appel au bon sens, une indication de date ne fait pas tout, Bravo Anne

  • Pat a écrit le 31 août 2012

    Enfin quelque chose me dit que la DLC n’est pas vraiment une date limite.
    J’ai même bien peur qu’elle soit artificiellement limitée pour favoriser la consommation…
    En tout cas je n’ai jamais été malade à consommer des produits (laitiers ou autre) dont la DLC était dépassée (Je fais plus confiance à mes yeux et à mon nez qu’à une DLC pour juger de l’état d’un produit).

    • Anne a écrit le 31 août 2012

      @6dd41e59558f40433d1e6b5661c2af1c:disqus  : c’est pour cela que je dis qu’il faut utiliser son bon sens. Le yaourt à J+1 il ne m’a jamais empoisonné non plus 😉

  • Dr. CaSo a écrit le 31 août 2012

    Je me suis toujours demandé quelle était la part de vrai danger que les produits ne soient plus consommables et la part de « faut pas oublier de consommer, consommer, consommer… » dans l’histoire. Ici, il n’y a que la DLC (même sur du chocolat ou des biscuits), et la plupart des gens jettent systématiquement tout produit qui dépasse cette date, c’est abominable, comme gâchis, je trouve!

  • Babeth De Lille a écrit le 31 août 2012

    et ce que j’aime beaucoup, c’est de voir aussi ce qui ressemble à une heure, comme sur ta première photo…après 23h29, ça doit devenir dangereux….ou s’autodétruire, comme dans Mission impossible…

  • Christine a écrit le 31 août 2012

    Dans certains supermarchés, ils bradent quand le produit à une DLC sur le point d’être dépassée et évite ainsi le gaspillage . Les yaourts peuvent être consommés quinze jours après la DLC sans aucuns soucis.

  • Drey_ a écrit le 2 septembre 2012

    De la même façon que certains, pour les yaourts et produits laitiers je dépasse parfois de quelques jours. A + 7 jours je commence à faire attention ..
    Mais je connais des personnes qui jettent tout dès que la date est dépassée, et ça … Justement ça me dépasse ^^ 

  • emilie z a écrit le 4 février 2013

    UNE petite piqure de rappel des ses 2 notions font plaisir car j’avais un doute

  • Charles a écrit le 12 décembre 2013

    Merciiiii pour l’inpho jvou aime tou

  • franklin dave mbatchou a écrit le 7 octobre 2014

    merci pour cet article mais j’ai une préoccupation de savoir si un arome ayant une DLUO dépassée peut encore être utile pour la fabrication des biscuits si oui comment doit on faire le dosage aromatique pour obtenir le même goût?

    • Anne a écrit le 7 octobre 2014

      Bonjour. Je crois que je me fierai à mon odorat pour voir quelle quantité mettre. Désolée de ne pouvoir te renseigner davantage

Sur Facebook
P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
Google +
127 900
followers
Pinterest
414 800
followers
Instagram
25 900
followers
Aujourd'hui c'est cookies
La ronde des fromage
A la campagne pour un déjeuner à la découverte des truites des fjords norvégiens @Norge_fr
Grand beau temps aujourd'hui à Bordeaux -  à tous et bon début de week-end ☉
Sur le vif...
Fermer