Logo - Papilles et Pupilles

Chargement en cours...
Veuillez patienter...
P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Silure, le poisson de Loire mal aimé

France Photothèque Viandes et Poissons Produits et Ingrédients Voyages

Silure ©Jeanne Menjoulet license CC BY-ND 2.0

Silure ©Jeanne Menjoulet license CC BY-ND 2.0

Le silure est un poisson d’eau douce carnassier reconnaissable à son corps allongé et à ses 6 barbillons. Il est présent dans de nombreux cours d’eau en France tels l’Allier, le Rhône, la Saône, la Dordogne etc.

En ce qui concerne la Loire il avait disparu depuis la dernière glaciation (Pléistocène) mais depuis une cinquantaine d’années il est revenu, envahissant petit à petit la rivière et dévorant tout sur son passage, brèmes et brochets inclus. Vu la taille imposante qu’atteint rapidement la bestiole (elle peut dépasser les 100 kg et mesurer plus de 2 mètres), elle n’a qu’un prédateur, l’homme.

Le poisson n’était pas pêché pour sa chair car il avait trop mauvaise réputation. Sa taille et son look ne parlaient pas pour lui. Et puis quelques-uns s’y sont mis et force est de constater qu’il est très intéressant en cuisine. D’abord quand on le pêche, on obtient par exemple pour un poisson de 80 kg, 2 belles longes dorsales de 7 à 8 kg chacune, 2 belles ventrèches et 2 joues. La chair du poisson est SANS ARÊTE (youhou) et elle n’a pas du tout le goût de vase ce dont j’avais peur. Il faut dire qu’ici le fond de la Loire est sableux. Ceux que j’ai goûtés, pêchés du côté de Tours, par Thierry Bouvet m’ont séduit par leur texture ferme. Le goût du silure, assez neutre, se prête à de nombreuses préparations. Sa chair ne se délite pas. Pour vous donner une idée, cela ressemble pas mal à la lotte.

Donc oui,  c’est vraiment bon et sa pêche contribue à réguler la population.

Je vous proposerai dans les jours qui viennent 3 recettes pour cuisiner le silure :

Vous connaissez ? Vous avez déjà goûté ?

Enjoy !

 

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • Barbara a écrit le 4 août 2020

    non pas du tout vaseux
    j’allais dire « comme de la lotte » (dont on cache aussi la tête !!)
    mais tu l’as déjà écrit 🙂

    comme dit dans l’article précédent pas dispo aujourdhui
    je repasse demain ?voir tes recettes nous on adoreeeeeeeeeeeee

    chair très fine au palais mais ferme
    pas d’arête en effet

    ps ça tire fort sur la canne à pêche !!

    à bientôt bonne soirée

    • Anne a écrit le 4 août 2020

      Ah oui, c’est de la pêche sportive 😉 Bisous Barbara. J’espère que le vent s’est calmé

      • Barbara a écrit le 5 août 2020

        nous on pêchait surtout des petits
        on coupait (tranchait) la tête
        ouvrait « en filet »(fendait le corps et ouvrait) et juste passé dans la poêle miam

        • Anne a écrit le 5 août 2020

          Quand j’étais dans le val de Loire, le pêcheur m’a expliqué que la tête c’était 1/3 de la bestiole. Elle est ENORME :p

  • Barbara a écrit le 5 août 2020

    non pour le vent hier
    ce matin on dirait
    j’espère cf incendies 🙁

    • Anne a écrit le 5 août 2020

      J’ai bien pensé à toi avec les incendies. Ca fait peur

      • Barbara a écrit le 5 août 2020

        c’est surtout très triste 🙁 🙁 🙁

        et ce matin encore 3 feux(2 hier) jet de mégot sur l’autoroute …. … je préfère ne rien dire

        • Anne a écrit le 5 août 2020

          Oui, moi aussi je préfère ne rien dire mais au secours quoi . #LesGens

      • Barbara a écrit le 5 août 2020

        je viens d’entendre les pompiers partir toutes sirènes hurlantes 🙁

        • Barbara a écrit le 6 août 2020

          🙁 🙁 🙁

          ça me touche dans ma chair vraiment

  • Lily a écrit le 7 août 2020

    Merci pour vos articles, la vallée de la Loire quelle belle région ! Je me permets de nuancer la notion de régulation du silure, les gros individus mangent les plus petits et ainsi d’auto règulent, c’est dommage qu’il ai encore mauvaise réputation car c’est un poisson utile pour nettoyer les rivieres (poissons et animaux morts notamment). Pour la consommation attention à en connaître l’origine car comme beaucoup de carnassier c’est un poisson fixateur de polluants étant en bout de chaîne alimentaire. Merci encore pour vos posts toujours si variés et belle journée sous le soleil !

    • Anne a écrit le 7 août 2020

      Merci Lily pour ces informations complémentaires très intéressantes

      • Barbara a écrit le 30 août 2020

        je confirme !

        c’est pour ça que je préfère les petits poissons chats aux gros aussi

  • Milane43 a écrit le 28 août 2020

    Même pas en rêve ! Quand je vois sa tête… beurk. Il y en a dans le lac Léman et dans notre partie genevoise du Rhône et je sais qu’un restaurant de Genève en a fait sa spécialité mais… je vais me rabattre sur vos+ autres délicieuses recettes de poisson.

    • Anne a écrit le 28 août 2020

      C’est très bon pourtant 😉

      • Barbara a écrit le 30 août 2020

        moi j’en veux bien trop bon !!
        c’est pareil pour la rascasse le congre la baudroie la lotte
        dépassons les apparences !!! hi hi hi !

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
Auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Mon livre de recettes

Mon guide sur Bordeaux
Nouvelle édition (Juin 2020)

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes sucrées
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
S'inscrire à la
newsletter
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Photo - Anne Lataillade

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Cliquez ici si vous voulez en savoir plus sur moi.

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
FACEBOOK
211 100
followers
Pinterest
543 300
followers
Instagram
62 200
followers
Close