Logo - Papilles et Pupilles

Chargement en cours...
Veuillez patienter...
P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Pommes en l’air

Afrique Photothèque Fruits et Légumes Produits et Ingrédients Réunion Voyages

Pommes en l'air

Pommes en l’air

Ce légume tropical bien connu des anciens à la Réunion et que l’on trouve parfois sous le nom de « Hoffe » fait partie, comme le Cambar, de la grande famille des Ignames. Il pousse sur une liane et on le récolte d’avril à octobre. Comme au niveau look et utilisation il ressemble à une pomme de terre, on l’a appelé pomme en l’air. Pourquoi faire compliqué si on peut faire simple.

Ce qui est amusant c’est que sa couleur crue est verte. On peut le voir ci dessous, là où j’ai gratté la peau. Mais à la cuisson elle perd cette belle coloration et devient beige. C’est un légume qui vient d’Asie. Mr Morel en récolte 400 à 450 kg chaque année dans son exploitation de Sainte Rose.

Pomme en l'air

Pomme en l’air

On l’utilise comme des pommes de terres, cuite à l’eau et épluchée. On peut en faire des frites, des purées etc. Pour un épluchage plus facile, passez les pommes au four quelques minutes, vous verrez que la peau se détache alors plus facilement. La meilleure façon de la déguster d’après François-Michel Maugis qui m’a envoyé des informations par mail sur cet igname, c’est de la préparer sous la cendre ou au four. Cuisez-la telle quelle ou enveloppée de papier aluminum et dégustez à la petite cuillère les bulbilles cuits fendus en deux. Ajoutez un peu de beurre et une pincée de sel. La cuisson à la vapeur de tranches de pommes donne également d’excellents résultats.

J’ai lu sur l’internet mondial que c’est un légume qui avait des effets secondaires. Les mêmes que les flageolets si vous voyez ce que je veux dire :p

On peut les manger aussi bien dans des plats salés que sucrés. Ici un petit ravaz où elles sont cuites dans un sirop de sucre avec des cambars.

Ravage - Cambarre et pomme en l'air

Ravage – Cambarre et pomme en l’air

Très bon.

Pour en savoir plus, je vous recommande cet article : la merveilleuse histoire de la pomme en l’air.

Enjoy !

Si vous envisagez un voyage à La Réunion, découvrez dans cet article « Que faire à la Réunion » toutes les expériences que je vous recommande d’y vivre, qu’elles soient touristiques ou gastronomiques.

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • MAUGIS a écrit le 6 janvier 2020

    Bonjour,
    Il est recommandé de ne récolter les Pommes en l’air qu’à pleine maturité, c’est à dire à La Réunion, en fin d’été austral (probablement pas avant juillet/aout selon région et altitude). Et, effectivement, cueillie trop tôt la Pomme est verte et un peu amère. Le secret, c’est d’attendre que la liane soit presque sèche et que la Pomme se détache facilement.
    Pour en apprécier au mieux le goût, la passer entière et non épluchée, au four, 35 à 40 mn, la couper en deux. déguster à la petite cuillère avec du beurre et du sel, un régal.
    François MAUGIS – 0692 12 19 77 – Restaurant Les 5 Orangers à Ste Anne / Les Orangers – La Réunion.

    • Anne a écrit le 7 janvier 2020

      Merci François pour ces informations 🙂

  • myriam a écrit le 7 janvier 2020

    Bonjour Anne
    Déjà le nom me plait beaucoup.
    Et en plus,la petite recette de François à l’air délicieuse.
    Il ne reste plus qu’a aller à la Réunion…pour en goûter.
    Bisous

    • Anne a écrit le 8 janvier 2020

      C’est ça 🙂 Bises

  • Nathalie a écrit le 12 janvier 2020

    Pommes en l’air , c’est joli , ça me plaît beaucoup ! Et la façon de les déguster préconisée par François me plaît aussi.
    Merci pour la découverte.

    • Anne a écrit le 13 janvier 2020

      Avec plaisir Nathalie. Bonne semaine

  • l'effronté a écrit le 3 mars 2020

    Moi, c’est la tête que j’avais en l’air !
    J’ai raté ce très instructif article et la recette alléchante qui s’y trouve…
    Merci donc pour le rappel fait dans ce tour d’horizon de la Réunion qui regroupe (‘qui réunit’, diriez-vous) tout ce que vous avez retenu de votre voyage.

    • Anne a écrit le 3 mars 2020

      Avec plaisir 🙂

    • Paco a écrit le 3 mars 2020

      Bonjour,
      Pour toute information sur nos travaux concernant les plantes alimentaires tropicale oubliées ou négligées, posez vos questions à: F. MAUGIS, energie.environnement@wanadoo.fr

  • Crisca a écrit le 13 juillet 2020

    Un ami vient de m’en apporter, des années que je suis installée à la Réunion et je ne connaissais pas (ohlala que j’ai honte… 😞) et pourtant je fais mon marché auprès des producteurs. Et en cherchant une recette, paf sur qui je tombe … Papilles et Pupilles ! Non mais comment cette recette a pu m’échapper 🤔? Moi qui te suis depuis des années. Du coup je goûte ce midi…

    • François MAUGIS a écrit le 13 juillet 2020

      Bonjour,
      Attention, la Pomme en l’air est un légume racine doublement oublié: oubli du mode de culture et de récolte + oubli des recettes adaptées.
      Un conseil, donc:
      – n’achetez que des bulbilles récoltées à maturité (liane desséchée ou bulbille se détachant très facilement – ne pas tirer fort lors de la cueillette – récolte en fin de saison chaude. Dans le cas contraire la Pomme en l’air risque d’être amère).
      – Pour en apprécier le goût, passez la au four tel quel, sans l’éplucher, la couper en deux et déguster à la petite cuillère avec du beurre et du sel comme une pomme à la cendre. Autre possibilité (mais le goût est moins prononcé) cuisson à l’eau. Attention, cuisson un peu plus longue que la pomme de terre.
      Pour toute info sur les fruits et légumes tropicaux, nous écrire: energie.environnement@wanadoo.fr
      François-Michel MAUGIS.

      • Nolane a écrit le 13 juillet 2020

        Merci pour ces précisions ! Le week-end dernier, on nous a donné deux trois pommes en l’air pour découvrir et hier nous avons voulu tester. Nous les avons fait bouillir dans l’eau … C était vraiment amer ! Immangeable, on croiyait qu’on avait mal rincé notre casserole et qu’un produit était resté dedans ! Surtout que l’eau était marron voire noir.
        A re tester, mais mûre cette fois ci.

        • François MAUGIS a écrit le 15 juillet 2020

          Pomme en l’air: Bien vérifier qu’il s’agit de la Hoffe blanche d’origine asiatique. La Hoffe noire d’origine africaine est quasiment immangeable à La Réunion car culture abandonnée depuis trop longtemps, la plante a dégénéré et ne se trouve plus chez nous qu’à l’état sauvage, en particulier dans les ravines.
          Ceci dit, la Hoffe blanche (arrondie et de couleur brun clair) non épluchée, donne une eau noire à la cuisson. C’est parfaitement normal. La peau contient énormément de tanin. Mais, une fois cuite suffisamment, elle ne devrait pas être amère.
          Attention, ne pas la confondre avec la Hoffe noire de forme plutôt anguleuse et de couleur beaucoup plus sombre. Celle-ci est effectivement très amère.

    • Anne a écrit le 13 juillet 2020

      🙂

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
Auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Mon livre de recettes

Mon guide sur Bordeaux
Nouvelle édition (Juin 2020)

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes sucrées
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
S'inscrire à la
newsletter
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Photo - Anne Lataillade

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Cliquez ici si vous voulez en savoir plus sur moi.

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
FACEBOOK
212 100
followers
Pinterest
544 000
followers
Instagram
62 700
followers
Close