Logo - Papilles et Pupilles

Chargement en cours...
Veuillez patienter...
P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

La cuisine portugaise, une invitation au voyage

Alimentation et nutrition Portugal Reportages Voyages

Morue salée (c) PROTerry Kearney CC BY-NC 2.0

Morue salée (c) PROTerry Kearney CC BY-NC 2.0

Authentique et généreuse, la gastronomie portugaise vous surprendra par ses goûts bien tranchés et ses saveurs entre terre et mer.

Un mélange d’influences

De leurs voyages à travers le monde, les grands explorateurs portugais rapportèrent de nombreux ingrédients comme le poivre, la cannelle ou la mangue. La pomme de terre et la tomate, arrivées tout droit du Nouveau Monde dès le XVè siècle, devinrent, quant à elles, très tôt des aliments du quotidien.

Mélange d’influences par excellence, la cuisine portugaise associe les poissons et fruits de mer venus de l’Atlantique aux fruits rapportés par les Maures entre le VIIIè et le XIIIè siècle (oranges, citrons, amandes, abricots, figues, …), tout en conservant des vestiges de la présences romaines avec des produits méditerranéens comme l’olive, l’ail ou le raisin.

4 plats incontournables :

1 – Caldo Verde

Présent sur les banquets des fêtes traditionnelles en l’honneur des Saints de chaque ville, le caldo verde est une soupe bon marché et très nourrissante. C’est l’un des plats préférés des Portugais.

Caldo Verde (c) Matthew Klein CC BY-NC-ND 2.0

Caldo Verde (c) Matthew Klein CC BY-NC-ND 2.0

Le b.a-ba : Une fois bouillies, les pommes de terre légèrement écrasées doivent être replongées dans l’eau de cuisson avec un ,peu d’huile d’olive. On poursuit la cuisson 3 à 5 minutes en ajoutant les feuilles de chou, taillées en lanières et agrémentées d’un peu de menthe. Dans un bol, déposez deux rondelles de saucisson à l’ail (ou des tranches de lard ou de chorizo), puis versez le bouillon par dessus et servez sans attendre.

Une variante : écrasez un oignon avec les pommes de terre ou mélangez-les avec des courgettes, de la tomate, des carottes cuites ou des haricots blancs précuits.

2 – Bacalhau a Gomes de Sà (morue à la Gomes)

Origine : Gomes de Sà, fils d’un commerçant de morue du XIXè siècle, se retrouve à travailler dans un restaurant à la suite d’un revers de fortune. C’est au Restaurante Lisbonense, dans le centre de Porto, qu’il reproduit la recette des célèbres beignets de morue, mais sans la farine. C’est ainsi que le bacalhau a Gomes de Sà est né.

Le b.a-ba : Après après dessalé la morue pendant 24 à 36 heures dans plusieurs eaux, faites cuire dans de l’eau non salées des pommes de terre cuisson au four, puis coupez-les en tranches épaisses. Dans un plat allant au four, versez de l’huile d’olive puis ajoutez par couches : les pommes de terre, la morue émincée et un mélange d’oignon et d’ail, mais surtout, ne salez-pas.  Après 40 minutes de cuisson, garnissez le dessus avec des oeufs durs coupés en quartiers, du persil ciselé et des olives noires.

Bacalau a Gomes de Sà (c) Lou Haach CC BY 2.0

Bacalau a Gomes de Sà (c) Lou Haach CC BY 2.0

Une variante : Parsemez le plat d’un crumble de chorizo et de Parmesan pour remplacer les oeufs. Servez avec un mélange de tomates et de courgettes sautées à l’ail ou avec un mesclun de salade verte, de noix, d’huile d’olive et de vinaigre balsamique.

3 – Accras de morue portugais

Origine : Dès le XVIè siècle, les navigateurs portugais faisaient cuire des poissons ou des fruits de mer dans des pâtes à beignets pendant le jeûne des Quatre-Temps prescrit chaque saison par la religion catholique.

Le b.a-ba : Faites dessaler la morue la veille. Effilochez la morue cuite avec une fourchette. Faites cuire les pommes de terre et écrasez-les avec le lait. Ajoutez les oeufs puis les oignons (hachés et revenus dans de l’huile d’olive), puis le persil. Ajoutez la levure et la farine avant de former des boulettes et faites-les frire dans un bain d’huile bien chaude. Retirez les accras dès qu’ils deviennent légèrement dorés.

Accras de morue (c) Filipe Melo CC BY-NC 2.0

Accras de morue (c) Filipe Melo CC BY-NC 2.0

Une variante : Remplacez la morue par du thon. Ajoutez des épinards ou des feuilles de blettes. Pimentez la pâte pour une version antillaise. Servez comme les nems, enroulés d’une feuille de salade fraîche ou de tranches de concombre assaisonnées de fines herbes et de crème liquide.

4 – Beignets de potiron

Origine : Recette salée servie en entrée ou sucrée pour le dessert, les beignets au potiron sont une des déclinaisons possibles des célèbres beignets de poisson portugais.

Le b.a-ba : Faites cuire la chair de potiron dans un faitout avec 1,5 litre d’eau. Une fois égouttée, mixez-la pour obtenir une purée. Dans un bol, mélangez une louche d’eau de cuisson à de la levure, ajoutez une pincée de sel. Dans un autre récipient, ajoutez la farine et la purée de potiron, mélangez avec les mains. Ajoutez ensuite le contenu du bol. La pâte obtenue doit être élastique, si besoin rajoutez de l’eau de cuisson ou de la farine. Saupoudrez le dessus de farine et couvrez d’un torchon. Laissez reposer. A l’aide d’une cuillère, prélevez un peu de pâte et faites frire les beignets. Après le bain plongez-les dans une sauce aigre-douce pour un apéritif sucré salé ou roulez)les dans un mélange de sucre et de cannelle pour un dessert original.

Beignets de potiron (c) Cereja Ninja

Beignets de potiron (c) Cereja Ninja

Une variante : Remplacez le potiron par de la citrouille ou de la courge.

Inspiration sucrée :

Au Portugal, les desserts à case d’oeufs et de lait sont légion. Pourquoi ne pas revisiter les classiques en les accompagnants de fruits frais ?

  • Les flancsPasteis de nata, torta de Laranja (flan roulé à l’orange)… Servis avec des fraises ou des framboises coupées en petits morceaux, quelques myrtilles ou un coulis de fruits rouges, ces flans seront encore plus savoureux.
  • Les crèmes : Pour les riz au lait, crème coco ou crèmes catalane (leite creme), pourquoi ne pas ajouter quelques zestes de citron ou des suprêmes d’orange pour apporter du peps à ces desserts.
  • Les biscuits et les gâteaux : Cavacas portugais (biscuits à l’eau de vie et au sucre glace), Pao de Lo (gâteau éponge), Bolo rei (brioche des rois), salame de chocolat (saucisson au chocolat)… Servis en petites portions à côté du soupe de melon et de menthe, d’un sorbet au litchi ou encore aux agrumes, d’une salade de fruits avec de la pastèque ou encore d’ananas et de brugnons, ces gâteaux créeront la surprise.
Pasteis de Belem (c) Nicolas Mirguet CC BY-NC 2.0

Pasteis de Belem (c) Nicolas Mirguet CC BY-NC 2.0

Cliquez ici pour découvrir toutes mes recettes portugaises.

Enjoy !

D’après un dossier de www.lesfruitsetlegumesfrais.com

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • Florian de Generation Voyage a écrit le 15 juin 2018

    Hmm ça donne faim 😀 Est-ce que tu connais également le polvo à lagareiro (poulpe cuit au four avec des pommes de terre) ? C’est une variation du bacalhau à lagareiro (morue). Etant grand fan du poulpe, comme les portugais sont friands des poissons, je te conseille vivement d’y goûter lors de ton prochain séjour sur Lisbonne (ou Porto) ! 🙂

    • Anne a écrit le 17 juin 2018

      Bonjour,
      Je ne connais pas du tout. LA prochaine fois, je goûte 🙂

  • Sylvia a écrit le 3 septembre 2018

    Les pasteis de Nata à Porto et les pasteis de Belem à Lisbonne sont mes pâtisseries préférés au Portugal ! Au petit déjeuner ou pour luncher, j’en prends tout le temps !!
    Ton article est une belle mise à l’honneur des plats typiquement portugais.
    Tu me mets l’eau à la bouche…
    Merci Anne

    • Anne a écrit le 4 septembre 2018

      Avec plaisir Sylvia

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Mon livre

Je mange :) ©Tookapic CC0 Pixabay
Au menu d' Avril :
- La cuisine avec les enfants
- Les tartinades
- Les asperges
Découvrir l'édito d'avril
Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes sucrées
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
S'inscrire à la
newsletter
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Photo - Anne Lataillade

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
Google +
127 800
followers
Pinterest
422 500
followers
Instagram
38 600
followers
Vue sur Las Vegas depuis le Delano
Bouquet garni - Guyane
Sur le vif...
Fermer