Logo - Papilles et Pupilles

Chargement en cours...
Veuillez patienter...
P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Mousses, espumas, comment s’y retrouver

Alimentation et nutrition

Emulsion et espuma

Emulsion et espuma

Leurs textures légères et la délicatesse de leurs arômes s’apprécient de l’apéritif au dessert, en version salée comme sucrée. Zoom sur ces émulsions pas comme les autres.

Mousse, espuma, quelles différences ?

Les deux sont des émulsions. C’est-à-dire que l’on introduit de l’air à une préparation de base. Il y a cependant quelques nuances…

  • Une mousse se compose d’une base de crème dans laquelle on ajoute des ingrédients mixés (fruits, légumes, herbes fraîches, épices…), et éventuellement des jaunes d’œufs blanchis (battus vigoureusement avec du sucre) ou des blancs d’œufs montés en neige. La texture finale s’obtient en intégrant de minuscules bulles d’air à la préparation (la matière grasse retient facilement les bulles), en s’aidant d’un simple fouet ou d’un batteur électrique. L’utilisation d’un siphon, qui propulse du gaz, est également possible, mais elle n’est pas obligatoire.
  • D’une texture encore plus aérée, l’espuma, en revanche, nécessite toujours l’emploi d’un siphon. Pas besoin de matière grasse parmi les ingrédients. Pour une espuma froide, afin que la texture “tienne” bien, on ajoute à la préparation une feuille de gélatine : on mélange la feuille à chaud avec le reste des ingrédients avant de laisser refroidir. Pour une espuma chaude, un jaune d’œuf suffit à augmenter la densité. Les protéines jouent en effet, comme le gras, le rôle de “capteurs” pour les bulles de gaz propulsées.

Au niveau de la “ tenue” dans l’assiette ou la verrine : avantage pour la mousse ! En effet, l’espuma, très aérée, évanescente, a une durée de vie plus courte que la mousse. • La mousse peut s’envisager comme entrée ou comme dessert à part entière. L’espuma est plus adaptée à des cuillères (en amuse-bouche) ou des verrines apéritives, ou en élément de décor pour tout type de plat.

Langue de veau, bâtonnets de pomme granny et espuma au raifort (c) Kostas Limitsios CCBY20

Langue de veau, bâtonnets de pomme granny et espuma au raifort (c) Kostas Limitsios CCBY20

Déclinaisons salées et sucrées

Version salée ou sucrée, la mousse et l’espuma se prêtent à de nombreux mariages hauts en saveurs.

Côté salé, on fond pour une mousse asperges-crevettes, courgettes-poivrons grillés, petits pois-menthe, ou carottes-cumin-lait de coco par exemple. À moins de se laisser tenter par un duo mousse de lentilles et chips de vitelotte, chou-fleur au coulis de ciboulette, ou plus classique, avocat-gambas ou concombre-tomates cerises.

Avec l’espuma, on revisite de nombreuses recettes : les purées, qu’elles soient aux pommes de terre et au céleri ou à la courgette, les soupes comme le velouté de chou-fleur ou d’asperges, la soupe carotte-coriandre, le gaspacho, et enfin toutes les sauces : béchamel, hollandaise, marchand de vin, à l’oseille… La texture de l’espuma ravivera aussi les saveurs d’un jus de légumes, d’un fumet de poisson, ou encore d’un guacamole.

Le sucré n’est pas en reste. Selon les goûts de chacun, on craquera pour des associations fruitées et gourmandes : mousse d’oranges façon tiramisu, fraises à la menthe et au basilic, banane au rhum, ananas à la pistache, melon et yaourt à la sauge, à la mangue et au litchi… Ou pour des desserts plus classiques comme les gâteaux au chocolat, les panna cottas, ou les crêpes, réveillés par des espumas à base de jus ou de purée de fruits (kiwi, agrumes, framboise…).

Et le siphon dans tout cela ?

Le siphon permet d’introduire de l’air dans une préparation (chaude ou froide) avant d’expulser celle-ci pour lui donner une texture mousseuse, donc plus légère. Il fonctionne à l’aide de cartouches de gaz : soit du NO2 (protoxyde d’azote), soit du CO2 (gaz carbonique). Votre mélange doit être lisse et presque liquide. Prenez soin de bien filtrer la préparation : un siphon se bouche facilement. Faites attention aussi à ne pas oublier le joint si vous ne voulez pas avoir à repeindre la cuisine, je dis cela, je dis rien 😉

Siphon

Siphon

S’il est isotherme, le siphon garde plusieurs heures la préparation à la même température. Certains modèles peuvent séjourner au bain-marie pour maintenir la chaleur ou, bien entendu être placés au réfrigérateur. Le siphon n’est pas réservé aux adeptes de la cuisine moléculaire ! Il permet par exemple de réaliser une délicieuse crème chantilly (il suffit de remplir le siphon de crème fraîche entière et d’un peu de sucre vanillé), mais aussi d’alléger la texture des purées de pommes de terre et de légumes.

Mise en garde : L’utilisation d’un siphon peut être dangereuse. Je vous renvoie à cet article : Attention Siphon

L’info épate belle mère

Une écume venue d’Espagne !  En 1994, avant de devenir multi-étoilé, le chef espagnol Ferran Adria se fait déjà connaître pour ses envolées culinaires artistiques. Sa passion : déstructurer les ingrédients et manipuler arômes et textures. Pape de la “cuisine moléculaire”, c’est lui qui a mis au point le concept de l’espuma (écume, en catalan), émulsion ultra-légère préparée à l’aide d’un siphon. Une innovation rapidement adoptée par les plus grands chefs… Et aujourd’hui à la portée des cuisiniers amateurs. Force est de constater que ces dernières années cette mode est en perte de vitesse.

Source : CP www.fruitsetlegumefrais.fr

Allez on en discute ?
Les commentaires

Aucun commentaire sur cette recette : soyez le premier à laissez le vôtre !

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
Auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Mon livre de recettes

Mon guide sur Bordeaux

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes sucrées
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
S'inscrire à la
newsletter
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Photo - Anne Lataillade

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Cliquez ici si vous voulez en savoir plus sur moi.

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
FACEBOOK
206 600
followers
Pinterest
433 700
followers
Instagram
40 800
followers
Fermer