Logo - Papilles et Pupilles

Chargement en cours...
Veuillez patienter...
P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Cidre : le b.a-ba

Avec alcool Boissons

Cidres

Cidres

La Chandeleur c’est aujourd’hui, et qui dit Chandeleur dit gaufres, crêpes, .. (clic) et dit cidre, du moins pour moi. Le cidre est aux crêpes ce que le vin est au fromage, John Lennon aux Beatles ou George Clooney à Nescafé. What else ?

Comment est-il fabriqué ?

Les pommes récoltées sont d’abord lavées, triées puis broyées avant d’être pressées. Le jus issu du pressage, appelé moût, est ensuite clarifié. Cette opération consiste à éliminer les impuretés dans une cuve où commencera la fermentation, environ 48h après le pressage. Celle-ci va permettre au sucre, contenu dans le moût, de se transformer en alcool pour développer les arômes du cidre (arômes de fruits, de fleurs, caramel, agrumes, boisé, épices…).

Une des particularités du cidre est la maîtrise de la fermentation. Le processus suit un rythme posé puis il est interrompu avant d’arriver à son terme, selon le type de cidre souhaité.

L’art des assemblages : Le maître de chai assemble des jus issus de variétés de pommes différentes, selon leur typicité, afin de concevoir le cidre désiré.

La mise en bouteille : Le cidre est mis en bouteille dès lors que le stade de fermentation souhaité est atteint. Une fermentation plus ou moins longue donnera naissance à un cidre plus ou moins alcoolisé et plus ou moins sucré. La durée de fermentation du jus de pomme est donc l’étape qui va différencier un cidre doux d’un cidre brut. Selon les cidres et leurs processus d’élaboration, la fermentation peut durer de deux à trois semaines, voire plusieurs mois.

Quelles sont les différentes variétés de cidre ?

On trouve les appellations suivantes :

  • Le cidre doux : léger, sucré et particulièrement fruité. Degré d’alcool : inférieur à 3 degrés. Accords : idéal avec du sucré, à marier aussi avec des notes acidulées. Il aime les desserts, les pâtisseries, et les salades
  • Le cidre demi-sec : légèrement sucré, très équilibré en bouche. Degré d’alcool : 4 à 5 degrés. Accords : très équilibré, réconcilie les extrêmes.  Convient bien aux plats sucré-salé, au gibier, à la volaille,et aux fromages à croûte fleurie (camembert, livarot)
  • Le cidre brut : peu sucré, légèrement pétillant et plutôt typé. Degré d’alcool : autour de 5 degrés. Accords : pour les plats classiques ; convient aux fruits de mer, poissons et viandes blanches
  • Le cidre traditionnel : Il est plutôt sec, avec du caractère. Degré d’alcool : supérieur à 5 degrés. Accords : respecte et s’associe aux plats de caractère, sans les cacher. Se plait en compagnie de la charcuterie, des viandes rouges et des fromages de caractère
Pommes à cidre ©zizzybaloobah CC BY-NC 2.0.jpg

Pommes à cidre ©zizzybaloobah CC BY-NC 2.0.jpg

Et, en complément, vous pouvez trouver :

  • Le cidre d’Automne: ou comment obtenir le 1er cidre de la saison : Le Cidre d’Automne est le premier cidre de l’année, il est produit dès le début de la récolte des pommes à cidre, en septembre et est commercialisé à partir de novembre.Caractéristiques : doux, léger ; sa fermentation plus courte que celle des autres cidres (2 à 4 semaines) et sa consommation tôt en début de saison lui donnent une nature aromatique particulière, très fruitée.Accords : s’associe aux saveurs de saison (châtaignes, champignons, fruits et desserts de saison, voire gibier et coquilles Saint-Jacques),
  • Le cidre Rosé ou comment créer un cidre à la couleur… savoureuse : Eh oui il existe du cidre rosé. Personnellement je n’en ai encore jamais bu. Le cidre Rosé élaboré par la maison Ecusson, est un cidre naturellement rosé, tirant sa couleur d’une variété de pomme à chair (et jus) rouge vif, dénommée Rouge Délice ; cette variété très acide est assemblée avec des variétés plus douces, notamment le Muscadet de Dieppe, pour obtenir un cidre d’un bel équilibre. Caractéristiques : limpide, finement effervescent, paré d’une robe aux reflets rosés, il présente un nez de fruits rouges et en bouche des notes fruitées et acidulées, donnant beaucoup de fraîcheur.
  • Le cidre Blanc: Élaboré avec 3 variétés de pommes acidulées (Avrolles, Petit Jaune, Guillevic) par Val de Rance., le « Blanc de Pomme » affiche une couleur très claire et cristalline, parfois un peu dorée avec de jolies bulles fines et vives.Caractéristiques : nez frais avec des notes de pomme et de poire, de compote fraîche. bouche douce à l’attaque puis jaillit l’acidité des pommes acidulées, apportant une grande fraîcheur ; en finale on reste sur la pomme que l’on croque.
  • Il existe même du cidre Mono-Variétal ou comment réussir un cidre à partir d’une seule pomme. Cidre élaboré traditionnellement avec une seule variété de pommes à cidre. Ce procédé n’est pas courant, l’assemblage est la règle générale. Mais il est possible avec quelques variétés bien typées.Le cidre Label Rouge «Royal Guillevic» est élaboré uniquement à partir de la variété de pommes à cidre, la Guillevic (type acidulée). La cidrerie d’Anneville produit depuis toujours des cidres mono-variétaux, aujourd’hui sous la marque Dujardin : Muscadet de Dieppe et Bedan pour les doux, Antoinette et Gros Œillet pour les bruts. Si vous en croisez sur votre route, vous saurez ce que c’est.
Bolées de cidre ©Lildude - licence CC BY-NC-SA 2.0

Bolées de cidre ©Lildude – licence CC BY-NC-SA 2.0

Tout comme d’autres produits, le cidre a des signes de qualité et d’origine :

  • IGP – Indication Géographique Protégé: Mention qui indique une région de production du cidre et exclusivement à partir des fruits à cidre de cette dernière. Pour obtenir cette mention, les producteurs répondent à un cahier des charges strict mis en place en 1998 et validé par la Commission Européenne en 2000.Il existe deux IGP, l’une en Normandie et l’autre en Bretagne, qui représentent plus de 50 % de la production de ces régions. A l’intérieur de chacune des deux indications géographiques, les caractéristiques des cidres varieront selon le cidrier et les assemblages qu’il réalise, et selon le stade de fermentation, les cidres IGP se déclinant du doux au traditionnel.
    • L’IGP Bretagne est facilement identifiable par la désignation « Cidre de Bretagne » ou « Cidre Breton » et les mentions « fabriqué avec des pommes à cidre de Bretagne – Élaboré en Bretagne » sont obligatoires.
    • L‘IGP Normandie se repère par le nom « Cidre de Normandie » ou « Cidre Normand » et à l’instar du Cidre Breton, les Mentions « Fabriqué avec des fruits à cidre de Normandie – Élaboré en Normandie » figurent sur la bouteille.
  • AOP : Appellation d’Origine Protégée
    • AOP Cidre du Pays d’Auge (en Normandie) : On compte 34 élaborateurs dans le Pays d’Auge produisant cette AOP, pour un volume de 4 à 500 000 bouteilles par an.Caractéristiques : les arômes de ce cidre évoluent du fruité (pommes, agrumes) et de notes florales et doucereuses vers des touches végétales, boisées ou épicées lorsqu’il est plus mature.Accords : plats cuisinés à base de crème ou de beurre, desserts, fromages à croûte fleurie.
    • AOP Cidre de Cornouaille (en Bretagne) : 28 producteurs bretons élaborent ce cidre pour un volume annuel de 4 à 500 000 bouteilles.Caractéristiques : ses tanins lui confèrent une structure charpentée, autour d’une dominante douce-amère, une fine bouche où l’on peut retrouver des arômes floraux, fruités ou légèrement épicés.Accords : viandes blanches, poissons et desserts.
  • Et il existe même un Cidre Label Rouge « Royal Guillevic » : Le processus de production de ce cidre mono-variétal repose sur une sélection rigoureuse des fruits et des engagements pris au niveau de la production des pommes (suivi technique des producteurs…) et de la transformation (fermentation lente, clarification par décantation…). Caractéristiques : saveur acidulée et arômes fins de fruits frais, de fleurs et de fruits exotiques tels que l’ananas.Accords : au moment de l’apéritif, en fin de repas et au dessert

Et le Poiré, qu’est ce que c’est ?

Le poiré est une boisson alcoolisée pétillante obtenue selon les mêmes méthodes que le cidre, mais à partir de la fermentation du jus de poires, issues de variétés spécifiques de « poires à poiré ». Le Poiré fait partie de la famille des cidres, il se décline aussi en doux, demi-sec ou brut.

Il présente des arômes de fruits particuliers et une belle fraîcheur due au caractère acidulé et légèrement astringent des poires.

J’en ai goûté plusieurs fois, j’ai trouvé cela tout à fait délicieux.

Sachez enfin qu’il existe en France 10 000 producteurs et 500 cidriers, c’est énorme non ?

Cider drinkers ©Digital Sextant - CC BY-SA 2.0

Les buveurs de cidre sont de meilleurs amants ©Digital Sextant – CC BY-SA 2.0

Si vous n’avez pas fini la bouteille de cidre en mangeant les crêpes, sachez qu’il se prête aussi très bien à la cuisine : Recettes avec du cidre (clic).

Enjoy !

 

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • Céline Lécuyer a écrit le 2 février 2012

    Merci pour cet article très complet. Ca me donne envie de devenir une goûteuse de cidre, mais mon préféré, c’est celui que fait mon oncle dans sa ferme en Normandie pour la consommation familiale…
    Bonne chandeleur !

    • Anne a écrit le 2 février 2012

      Merci, bonne Chandeleur 🙂

  • Franck a écrit le 2 février 2012

    Le cidre a « bercé » mon enfance, pas en bouteille mais le cidre de barrique: pas de bulle, plus jus de pomme.
    Pour avoir du cidre pétillant à noël mon père ajoutait un peu de sucre dans chaque bouteille en septembre : on le dégustait au moment des fêtes, un régal !

    • Anne a écrit le 2 février 2012

      Ca je veux bien te croire

  • Ampelopse a écrit le 2 février 2012

    Tchin! et merci pour les détails dans l’article…
    Aujourd’hui j’hésite entre les crèpes et un bon plat genre poulet au cidre pour conjurer le froid et la neige…Ce sera peut-être les deux?
    Bonne journée au chaud!
    Anne.

    • Anne a écrit le 2 février 2012

      Oh oui, un truc bien chaud bien réconfortant

  • Céline L&eacu a écrit le 2 février 2012

    Merci pour cet article très complet. Ca me donne envie de devenir une goûteuse de cidre, mais mon préféré, c’est celui que fait mon oncle dans sa ferme en Normandie pour la consommation familiale…
    Bonne chandeleur !

  • Miss Bricole a écrit le 2 février 2012

    Me voilà experte maintenant en matière de cidre. Merci pour ce billet très agréable à lire et très instructif

  • MarieTheWhite a écrit le 2 février 2012

    Faute Anne ! Georges c’est Nespresso !

    • Anne a écrit le 2 février 2012

      Oh pinaise, la honte 😉

    • Anne a écrit le 2 février 2012

      Oh pinaise, la honte 😉

  • vava88 a écrit le 2 février 2012

    Très instructif.
    Du coup ça donne envie…
    Merci

  • MarieTheWhite a écrit le 2 février 2012

    Faute Anne ! Georges c’est Nespresso ! 

  • Anne a écrit le 2 février 2012

    Merci 🙂

  • Anne a écrit le 2 février 2012

    Oh oui, un truc bien chaud bien réconfortant

  • Anne a écrit le 2 février 2012

    Ca je veux bien te croire

  • Anne a écrit le 2 février 2012

    Merci, bonne Chandeleur 🙂

  • Doyoudoux a écrit le 3 février 2012

    C’est bon à savoir ! Merci pour cette minute culture 😉

  • Marie-Anne a écrit le 4 février 2012

    Merci pour cet instant d’éducation culinaire! Du coup, ça me donne envie d’acheter du cidre 🙂

    • Anne a écrit le 7 février 2012

      pour les crêpes c’est indispensable chez nous 🙂

  • Fanny a écrit le 7 février 2012

    Je fais des allergies terribles à certains cidres… pas tous.
    C’est piège car j’adore ça. La première fois que j’ai eu cette allergie c’était dans une crêperie, j’ai rougi, rougi… sans comprendre ce qu’il m’arrivait.
    Semblerait il que cela proviennent des sulfites, mais sans grande conviction, je supporte certaines bouteilles, pas d’autres…

    J’ai goûté du cidre rosé pour la première fois il y a quelques jours j’ai beaucoup aimé ! Et pas d’allergie, ouf !

    • Anne a écrit le 7 février 2012

      arggh oui, les sulfites. Je ne savais pas qu’il y en avait dans le cidre.

  • Anne a écrit le 7 février 2012

    arggh oui, les sulfites. Je ne savais pas qu’il y en avait dans le cidre.

  • Anne a écrit le 7 février 2012

    pour les crêpes c’est indispensable chez nous 🙂

  • Anne a écrit le 7 février 2012

    lol, de rien 🙂

  • Anne a écrit le 7 février 2012

    Merci Vava 🙂

  • […] Caractéristiques : doux, léger ; sa fermentation plus courte que celle des autres cidres (2 à 4 semaines) et sa consommation tôt en début de saison lui donnent une nature aromatique particulière, très fruitée.  […]

  • […] Caractéristiques : doux, léger ; sa fermentation plus courte que celle des autres cidres (2 à 4 semaines) et sa consommation tôt en début de saison lui donnent une nature aromatique particulière, très fruitée.  […]

  • isabelle a écrit le 8 mai 2014

    Bonsoir pouvez vous me dire comment cela se fait que mon fils fait une allergique aux pommes et non au cidre.
    Merci

    • Anne a écrit le 8 mai 2014

      Aucune idée Isabelle; Il faut voir un allergologue

Sur Facebook
P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Mon livre

Je mange :) ©Tookapic CC0 Pixabay
Au menu d' Avril :
- La cuisine avec les enfants
- Les tartinades
- Les asperges
Découvrir l'édito d'avril
Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes sucrées
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
S'inscrire à la
newsletter
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Photo - Anne Lataillade

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
Google +
127 800
followers
Pinterest
422 500
followers
Instagram
38 600
followers
Vue sur Las Vegas depuis le Delano
Bouquet garni - Guyane
Sur le vif...
Fermer