Logo - Papilles et Pupilles

Chargement en cours...
Veuillez patienter...
P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Régis Marcon – Saint Bonnet le Froid

Bonnes adresses Restaurants

Saint Bonnet le froid

Saint Bonnet le froid

Saint Bonnet le Froid, c’est froid, c’est le pléonasme du jour.

J’en veux pour preuve cette photo prise le 3 décembre. La veille à Bordeaux, à la sortie du collège de Miss Papilles, il y avait des djeuns en t-shirts. Je sais bien que leurs hormones en émoi les travaillent mais quand même, je peux vous dire que j’étais en plein jetlag climatique. Mercotte m’avait dit, tu verras, 3 km avant d’arriver, nous verrons de la neige. Je ne la croyais qu’à moitié mais Mercotte a toujours raison, je te le confirme encore une fois.

Saint Bonnet le Froid (en Haute Loire, mon ami, regarde une carte), même si c’est froid, c’est quand même paradisiaque parce que c’est là qu’officient Régis et Jacques Marcon, 3 étoiles au fameux guide rouge depuis 2005. Ce n’est pas le Flunch du coin, d’ailleurs il n’y a pas de Flunch dans le coin, juste des montagnes et des champignons. Vous vous demandez certainement pourquoi il est installé ici et pas à Paris, comme tout le monde, et ben parce qu’il est du coin, de même que son épouse. La région, même si le climat est rude est vraiment belle pour qui aime la sérénité.

Le complexe est chouette. Il comprend en plus du restaurant, un hôtel troglodyte et un spa.

Piscine extérieure - Chez Marcon Chez Régis Marcon

Les matériaux sont nobles, la démarche durable. La chaleur dégagée par les cuisines par exemple est réutilisée pour chauffer. C’est beau, on se sent bien.

Quelques images :

Hôtel Troglodyte Régis Marcon

Chambre Hôtel Régis Marcon Suite Hôtel Régis Marcon

Mais si l’hôtel est très beau, on vient ici avant tout pour la cuisine de Régis Marcon, et celle de son fils Jacques. Nous y avons déjeuné : un menu spécial automne.Le pain à base de lentilles et la première mise en bouche, un cornet en galette croustillante contentant des lentilles vertes du Puy citronnée. Le cornet est sensationnel.

pain aux lentilles Cornet de lentilles

Suivra un cube de porc au sésame que j’ai complètement oublié de photographier, la faute au distributeur de piques en bois.

Distributeurs de piques en bois - Régis Marcon

Après nous avons enchainé avec des petites cuillères légères, pour nous ouvrir l’appétit :

Cuillères légères pour ouvrir l

De gauche à droite : Tartare de bœuf au caviar de hareng, truite fumée safranée à l’avocat et à la rouille, betteraves endives et noix (travail sur la sphérification) et sarrasin et pommes. Pfiou, que vous dire ? Aussi bon que beau !

Huitres pochée au beurre d Isigny

Une huître pochée au beurre d’Isigny, tartare de pommes vertes (j’espère que je ne fais pas d’erreurs sur les libellés).Puis arrive le chaud-froid d’écrevisses et crémeux de racines :

Chaud froid d Chaud froid d

Dans le couteau, on peut voir un mélange couteau et oursin, il y a également un petit beignet de homard et un chaud-froid d’écrevisses, gelée de cèpes, crémeux aux topinambours. Peut être mon plat préféré.Arrive ensuite le cèpe de châtaigner (les meilleurs nous explique Mr Marcon), rôti, et son sabayon au goût grillé.

Le sabayon était à tomber : Mousseux avec un goût de champignon, rhaaaa, rien que d’y repenser … Mr Marcon est décidément le roi du champignon.

Cèpe de châtaigner rôti, sabayon au goût grillé

Puis Saint Jacques au nerratous ‘tricholoma portensosum’, un champignon, façon soupe au choux

Saint Jacques au nerratous - tricholoma portensosum - Façon soupe au choux Saint Jacques au nerratous - tricholoma portensosum - Façon soupe au choux Saint Jacques au nerratous - tricholoma portensosum - Façon soupe au choux

C’est beau, non ?Suit une petite marmite de ris de veau, cardons aux truffes d’ailleurs. Je n’ai pas du tout senti le goût des cardons, mais comme je n’en ai jamais mangé, je ne savais pas trop quoi chercher.

Petite marmite de ris de veau, cardons aux truffes d Petite marmite de ris de veau, cardons aux truffes d Petite marmite de ris de veau, cardons aux truffes d

C’est succulent. Les châtaignes dans le petit cornet sont les meilleures que je n’ai jamais mangées.Pour se reposer un peu l’estomac, il nous est proposé un thé de champignons aux trompettes. Surprenant et délicieux :

Thé de champignons aux trompettes - Régis Marcon

Arrive ensuite la pintade, pintade fermière gratinée au praliné de cèpes, 3 chanterelles. C’est cuit à la perfection, c’est moelleux, fondant et associé au praliné de cèpes, c’est le petit Jésus en culottes de velours aurait dit ma grand mère.

Pintade fermière gratinée au praliné de cèpes, 3 chanterelles - Régis Marcon

Comme nous avions l’avion à prendre, nous avons fait l’impasse sur les fromages. Ce n’est pas forcément une bonne idée en Auvergne, mais bon, il faut bien rentrer à la maison aussi.Nous terminons avec les desserts : Gelée de verveine et lentilles vertes du Puy confites, soufflé Nutella cèpes, une petite liqueur de châtaignes. Cela ressemble un peu à du Bailey’s.

Gelée de verveine et lentilles vertes du Puy confites, soufflé Nutella cèpes Liqueur de châtaignes

Un soufflé aux cèpes, sorbet poires et mignardises.

Soufflé aux cèpes sorbet poires Mignardises

Et si vous avez encore un petit creux, des petits gâteaux en forme de cèpes, des clémentines et des raisins :

clémentines gâteaux cèmes raisins

Café et chocolat fourré au praliné de cèpes :

café chocolat fourré au praliné de cèpes

Un repas vraiment formidable, aux saveurs très automnales avec des produits de grande qualité.Nous avons même eu la chance de faire un p’tit tour en cuisine.

Cuisine - Régis Marcon Cuisine - Régis Marcon

Je l’ai trouvée immense, surtout après avoir vu récemment celle d’Hélène Darroze. On voit que le foncier n’a pas tout à fait la même valeur à Saint Bonnet que rue d’Assas.Pour finir, une photo de famille : Régis et Jacques Marcon :

Régis Marcon et Jacques Marcon

J’ai beaucoup aimé discuter avec Madame et Monsieur Marcon. En dépit de leur succès, ils sont restés, simples, abordables, éminemment sympathiques. J’ai beaucoup d’admiration pour ce qu’ils font, loin de Paris et de ses paillettes. Pour les prix, vous trouverez toutes les informations sur leur site.

Leur actu :

  • Mr Marcon sort 3 tartinades en collaboration avec Confibio : une pâte à tartiner chocolat cèpes, un confit de lentilles du Puy à la vanille et un confit de fruits rouges, je vous en reparlerai.

    pâte à tartiner chocolat cèpes Pâte à tartiner chocolat cèpes

    Merci Estérelle de faire le mannequin mains

  • Le livre : La cuisine de Régis et Jacques Marcon – Editions De Boree – 49€

    La cuisine de Régis et Jacques Marcon

    J’ai récemment demandé à Déborah de la Librairie Gourmande ses 5 livres chouchous pour offrir à Noël [Interview à paraître sur Fresh’n Fashion] et parmi les 5, elle m’a cité ce livre. Je reprends ses propos :

    Ce livre est absolument magnifique et comporte de très belles réalisations, très tournées vers la nature. Les recettes de chef ont été simplifiées afin que l’on puisse les reproduire à la maison. Le travail photographique de Laurence Lager-Barruel est à saluer. Elle est amoureuse du pays et cela se voit ! Sa patte, son sens du cadrage et des couleurs magnifient les recettes. Un très beau livre.

Voilà, vous savez tout ou presque ! Moi, cela m’a donné envie de revenir faire un tour ici, en été, histoire de montrer à mon cher et tendre combien la cuisine est exceptionnelle. Un moment un peu hors du temps, du stress quotidien.

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • kaderick a écrit le 7 décembre 2009

    bravo Anne ce reportage a Saint-Bonnet le Froid chez M.Marcon et fils est exceptionnel autant par les photos que par ton texte et que dire des recettes et des produits utilisés tout est simplement magnifique merci de nous avoir fait partager ce merveilleux moment que vous avez passées ca valait bien de braver le froid et encore merci kaderick

  • Hélène a écrit le 7 décembre 2009

    Votre métier est vraiment trop dure…Ce restaurant est sur ma liste « to do before I Die ». Le praliné aux cèpes pique ma curiosité surtout associé au chocolat. Une façon intelligente de recycler les cèpes grillés. Un beau cadeau de Noël ce livre.

  • Mercotte a écrit le 7 décembre 2009

    ils sont mes chouchous depuis très très longtemps, même pas une étoile à l’époque et le tout jeune Jacques à peine âgé de 8 ans qui faisait déjà des apparitions en salle ! Quelle belle progression, et quelle belle famille si sympathique, le bout du monde un autre monde à ne pas manquer si on le peut !!

  • Tiuscha a écrit le 7 décembre 2009

    J’adorerais y aller, quoi de mieux à la saison automnale, même si finalement, ils travaillent les champignons tout au long de l’année…Le confit de lentille n’est pas nouveau, et il ets très bon !

  • Gwen a écrit le 7 décembre 2009

    Rhaaaaa ! Et en plus, tu rajoutes « bailey’s » ! Cruelle va ! 😉

  • Anonyme a écrit le 7 décembre 2009

    Tu ne parles pas du prix du repas. Celui -ci était- il offert par la maison? Si oui quelle chance! mes moyens ne me le permettent malheureusement pas.

  • texmex a écrit le 7 décembre 2009

    Mes parents sont des inconditionnels de l’hotel et du restaurant. Ils ont toujours ete satisfaits.

  • Le Boudoir Gourmand a écrit le 7 décembre 2009

    J’avais goûté son praliné de cèpes et les chocolats lors du dernier Omnivore Food Festival à Deauville, et j’en garde un très très bon souvenir ^_^ C’est déroutant et en même temps le mélange s’harmonise très bien, c’est une vraie tuerie, j’ai d’ailleurs récemment posté sur Le Boudoir Gourmand, la recette du praliné, Jacques Marcon en avait révélé le secret lors de sa démonstration au OFF => http://boudoirgourmand.canalblog.com/archives/2009/11/17/15825544.html

  • Camille a écrit le 7 décembre 2009

    Ouuuuuuuh, mais miam miam!moi, quand je serais grande, je serais auteur de guides de restau gastronomiques, je pense. ça me parait etre une belle option!

  • Mélodie a écrit le 7 décembre 2009

    Et bien ils mettent le champignon à toutes les sauces, c’est le cas de le dire !TOUT à l’air délicieux !! Je suis très intriguée par le thé aux trompettes… je me demande le goût que ça a, plutôt bouillon ou on sent vraiment le goût du thé ? J’imagine si j’en tente un chez moi ça va être imbuvable…!

  • maloud a écrit le 7 décembre 2009

    J’ai déjà vu sur Google Maps le voyage depuis Cortona (je pense à la route de retour en été) et je crois que c’est faisable. Mon chauffeur est assez compétent et l’hôtel a des forfaits pas trop chers. La visite des cuisines je passe. Je déteste voir l’envers du décor, sauf chez-moi. L’année dernière Michel Trama, 3 étoiles aussi, m’a proposé un tour et j’ai tout de suite refusé.

  • Dr. CaSo a écrit le 7 décembre 2009

    Ta première photo serait parfaite pour mon petit jeu, tiens 😉 Ca ma rassure de voir qu’il fait froid ailleurs que chez moi, hehe!

  • Place O Goût a écrit le 7 décembre 2009

    Je confirme que Monsieur Marcon est quelqu’un de très simple et très sympathique. J’ai travaillé pour deux de ces fournisseurs : Valrhona et CapFruit et il s’est toujours comporté naturellement sans la grosse tête.BisesKatarzyna

  • poppyrose a écrit le 7 décembre 2009

    oui je te le confirme également il fait froid à St Bonnet !!pour avoir fait 4 fois le rallye Monte Carlo si si tu as bien lu (j’ai été copliote dans une vie antérieure , et même qu’en 1995 j’ai terminée 2 ème du rallye inscrit en championnat du monde !) et donc la spéciale qui se déroule autour de St Bonnet est exceptionnelle …je rêve d’y retourner , et pourquoi pas séjourner et déguster de merveilleux petits plats … magnifique reportage !un WE d’amoureux … justement je ne savais quoi offrir pour Noël à L’amoureux !Poppyrose

  • J_M_ a écrit le 7 décembre 2009

    Superbe endroit, veinardes que vous fûtes! Non sans rire les Marcons font réellement à manger mieux que moi? Un jour peut être braverai-je aussi le froid de ce bonnet (saint endroit…)BizzzzzzJM

  • Bleck a écrit le 7 décembre 2009

    Tu m’étonnes, qu’il chérissent le Bonnet dans ce bled !! Bon, l’endroit à l’air divin et ça c’est grand d’avoir réussi une telle entreprise loin des avenues huppées (et non pas Juppées…) de la Kapitale !Magnifique reportage, heu… dis ? On te paye pour ça !?! Bleck

  • mamie caillou a écrit le 7 décembre 2009

    ce livre me tend les bras

  • Mélanie a écrit le 7 décembre 2009

    magnifique reportage! merci pour le voyage et le rêve…bonne soirée!

  • François a écrit le 8 décembre 2009

    wow ! Quelle jolie journée, tu nous fait rêver.Sinon le cardon a un bon goût d’artichaut..

  • Marie a écrit le 8 décembre 2009

    Ouhlalalalalala c’est énorme ça !!! Déjà que j’avais envie d’y aller. Cela me fait beaucoup penser à Michel et Sébastien Bras où j’ai la chance d’être déjà allée.Mais Marcon, j’étais un peu refroidie (hihi) par le lieu, c’est LOIN… alors dis-moi comment t’es-tu rendue là-bas ? Avion jusqu’à Lyon puis… ?Merci de nous avoir fait baver et rêver.bisesMarie

  • Mercotte a écrit le 8 décembre 2009

    Tiens c’est drôle le commentaire de Place au Gout car les Marcons travaillent plutôt avec Barry Callebaud qu’avec Valrhona !!Marie, c’est à 1 petite heure trente de Lyon, 20km d’Annonay, moins loin que Bras ..enfin tout dépend d’où on part !

  • Anne a écrit le 8 décembre 2009

    @ kaderick : Merci :)@ Hélène ; oui trop dur, c’est ce que je me dis aussi ;)@ Mercotte: tu as tout dit :)@ Tiuscha : Je pense que l’automne est la meilleure saison mais je reviendrai bien aussi en été :)@ Gwen : mdr@ Anonyme : Non, il n’était pas offert par la maison, du moins je ne crois pas mais c’était un déjeuner de presse. Les prix sont sur le site j’ai fait le lien. @ TexMex : Cela ne m’étonne pas, c’est si bien :)@ Melody ; super. Mercotte avait aussi appris à le faire lors d’un stage gourmand chez eux il y a quelques années. Je mets ton lien cliquable : Praliné de cèpes de Régis et Jacques MArcon@ Camille : mdr@ Melodie : non on ne sent pas du tout le goût du thé. Cela ressemblerait plutôt à un bouillon genre pot au feu mais avec le goût des champignons.@ Maloud : Là c’était dans le cadre d’un déjeuner de presse et ils nous ont montré la cuisine pour voir par exemple comment la chaleur était récupérée pour chauffer l’hôtel. Moi non plus en général je n’aime pas voir l »envers du décor. J’ai l’impression de gêner, d’être au zoo etc. @ Dr Caso : oui ca faisait froid froid froid :)@ Katarzyna : 🙂 un vrai plaisir que de les écouter. @ Poppyrose : il faut absolument que tu discutes avec Mercotte qui a fait aussi plein de courses de cotes et de rallye comme copilote aussi ! C’est fou !@ J_M : mieux que toi ? Je ne sais pas mais différent et avec plus de moyens ;))@ Bleck : même pas !@ Mamie Caillou : oui un beau livre@ Mélanie : merci@ François ! merci, je ne savais pas du tout@ Marie : Avion jusqu’à Lyon où Mercotte m’a récupérée pour aller jusqu’à Saint Bonnet. 🙂

  • Anne a écrit le 8 décembre 2009

    @ Mercotte : on s’est croisées 😉

  • Le Boudoir Gourmand a écrit le 9 décembre 2009

    Merci pour le lien cliquable ! ^_^

  • marie a écrit le 9 décembre 2009

    un magnifique endroit effectivement. merci pour toutes ces photos et ce détail. Un resto qui est sur ma liste de ceux à tester en 2010.

  • Eugénie a écrit le 13 décembre 2009

    LE restaurant qu’il faut faire !!J’en garde un souvenir in-cro-yable !!! C’est que c’est d’une simplicité déconcertante, et telllllement bon !!!Et c’est aussi là que l’on m’a demandé en mariage hiiiiii !!SANS FAUTE M. MARCON !!

  • Anne a écrit le 13 décembre 2009

    De rien Mélodie@ Marie : oui à noter sur sa liste@ Eugénie : oui tellement bon. Une demande en mariage chez Marcon ? wowwwwww ! la classe 😉

  • Anonyme a écrit le 5 janvier 2010

    Bravo pour cet trés, trés beau compte rendu.nostalgie, nostalgie…. feu mon mari m’a fait découvrir l’épatante cuisine de Régis Marcon bien avant ses étoiles. Souvenirs de moments uniques, la magie dans l’assiete, le chaleureux accuel de Michèle Marcon, le cadre naturel magnifique, et les produit typiques que l’on pouvait acheter…mais mon mari a eu le mauvais goût de mourir et …. Vous encourage viviement a y aller. Moments magiques garantis.

  • Anne a écrit le 5 janvier 2010

    Oui, magique, c’est bien le mot 🙂

  • Antoine MANTZER a écrit le 26 juillet 2010

    Bel article encore une fois, je vois que Régis Marcon et sa cuisine développe nos envies de communiquer.http://secretsepicure.blogspot.com/2010/07/menu-degustation-regis-jacques-marcon.htmlJe me permet de vous joindre mon compte-rendu d’un fabuleux diner-dégust datant de début juillet 2010.

  • Bavardages | Papilles et Pupilles a écrit le 13 août 2010

    […] Régis Marcon – Saint Bonnet le Froid […]

  • " Je me balade ... - Papilles et Pupilles " Blog Archive a écrit le 7 février 2011

    […] Régis Marcon – Saint Bonnet le Froid […]

  • Anaïck a écrit le 18 juin 2012

    Je reviens de Chez Régis Marcon et c’est le même sentiment, fabuleux, quel beau moment! Par contre nous avons eu grand soleil!Agréable soirée!

  • bonnet casquette femme a écrit le 3 mars 2014

    Ça a l’air d’un met succulent !
    Ça donne faim !

  • Régis MARCON Restaurant | Pearltrees a écrit le 18 octobre 2014

    […] officiel Régis et Jacques Marcon. Régis Marcon – Saint Bonnet le Froid. Saint Bonnet le froid Saint Bonnet le Froid, c’est froid, c’est le pléonasme du […]

  • BONNET CASQUETTE 5 PANEL a écrit le 30 octobre 2015

    Ca donne envie! J’irai bien faire un tour!

    • Anne a écrit le 31 octobre 2015

      C’est un endroit exceptionnel

P & P

Répondre à kaderick Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
Auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Mon livre de recettes

Mon guide sur Bordeaux

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes sucrées
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
S'inscrire à la
newsletter
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Photo - Anne Lataillade

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Cliquez ici si vous voulez en savoir plus sur moi.

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
FACEBOOK
206 600
followers
Pinterest
433 700
followers
Instagram
40 800
followers
Fermer