Logo - Papilles et Pupilles

Chargement en cours...
Veuillez patienter...
P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

William Réjault – Maman, est-ce que ta chambre te plait ?

Livres Société

Maman est ce que ta chambre te plait de William Réjault

Je ne voudrai pas plomber l’ambiance avec un sujet grave mais je souhaitais vous parler de ce livre de William Réjault, aka Ron l’infirmier consacré aux maisons de retraite et à la place des seniors dans notre société. J’avais beaucoup aimé le premier livre de Ron, la Chambre d’Albert Camus dont je vous avais parlé sur Papilles et Pupilles.

Dans celui ci, on retrouve tout son talent. Il témoigne de son quotidien d’infirmier dans différentes maisons de retraite, et nous parle des vieux. Mais quand William écrit les vieux, on entend, respect, amour et non pas mépris et peur. Le livre parle crûment de son expérience, des économies de bout de chandelle réalisées au détriment des êtres humains, de la déshumanisation des personnes, du fait qu’on traite les personnes âgées (l’or gris), comme des choses et non des gens, comment la maltraitance arrive au bout d’heures de travail etc. Le livre n’est jamais sordide, même s’il réveille en nous mauvaise conscience. Vous trouverez à la fin un guide pratique des questions à poser avant de choisir une maison de retraite.

Un livre qui fait réfléchir sur la place de nos aînés dans nos sociétés.

L’interview de William par Thierry Ardisson sur Canal :

Pour aller plus loin :

=> Maman, est-ce que ta chambre te plait ? de William Réjault – Éditions Privé – 18€

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • Dom a écrit le 1 novembre 2009

    Pas sûr de le trouver à Dakar, mais dès que je rentre, je l’achète car c’est un sujet qui me touche profondément.Ici, les vieux ont leur place (c’est avant tout une nécessité économique) et surtout le respect des plus jeunes.On dit « le vieux » en parlant du père, avec tout ce que cela comporte de transmission, d’héritage culturel et de savoir.Surtout sur un continent où la transmission se fait essentiellement par la parole.Comme l’a dit Amadou Hampathé Ba : « Un vieux qui meurt, c’est une bibliothèque qui brûle »

  • Mercotte a écrit le 1 novembre 2009

    je vais le lire, je vais le lire pour préparer mon avenir !!!! non je plaisante pas, Dom Hampathé Ba, j’adore !!

  • Sophie a écrit le 1 novembre 2009

    Tu l’as lu en combien de temps ?C’est vrai qu’avec le temps d’aujourd’hui à Paris, on a pas envie de lire la réalité.J’ai noté le titre et le nom de l’auteur. Je pense que je le lirais, tu nous donne envie.Sophie

  • Anne a écrit le 1 novembre 2009

    @ Dom : Envoie moi ton adresse, cela me fera super plaisir de te l’offrir. William en parle justement des vieux dans la société Africaine, surtout quand il aborde le thème du personnel soignant assez souvent africain parce que plus mal payé. @ Mercotte : Ca fait flipper tu verras.

  • Anne a écrit le 1 novembre 2009

    @ Sophie : dans les 3 heures mais je lis vite. Vraiment je le recommande parce que c’est un thème qu’on n’aborde que très rarement. La vieillesse ca fait peur. Quand on voit des vieux à la télé c’est forcément parce qu’ils sont fringants. Quand ils souffrent d’Alzheimer, c’est nettement moins glamour. Là, W. Réjault parle de sa réalité, de son quotidien de soignant.

  • Mamina a écrit le 1 novembre 2009

    La vieillesse, on ne peut pas la voir que du côté de l’infirmier.Il arrive, la plupart du temps, que les gens très âgés et je sais de quoi je parle, ne peuvent plus rester chez eux… le pire est qu’on accélère leur dégradation mentale si elle a commencé. Les repaires s’éloignent et les souffrances psychologiques que les gens âgés ressentent et décrivent ne sont pas toujours la réalité.Leurs doléances non plus. Je redis que je sais de quoi je parle pour y être confrontée tous les jours.Le problème est insoluble… la garde à domicile terriblement compliquée. La collectivité n’est pas le rêve mais beaucoup de maisons sont sérieuses et le personnel compétent.Le quotidien du soignant est une chose, celui du résident en est une autre et celui de la famille proche est encore autre chose qu’il faut aussi prendre en compte.Si j’en avais le talent, je pourrais moi aussi écrire un roman, une histoire vraie, un témoignage et l’histoire pour l’instant n’a pas de fin et elle est lourde et douloureuse.Il n’y a pas que des endroits sordides ou se faisant de l’argent sur le dos des vieilles personnes.Le personnel bien formé est bien encadré doit s’occuper de personnes qui ne sont pas forcément ni faciles, ni gentilles.Sans parler de la maladie d’Alzheimer, lorsque la démnce sénile s’installe le quotidien devient ingérable pour les proches et les structures collectives, même si elles sont loin d’être l’idéal, ne sont pas forcément la plus mauvaise solution.

  • Mamina a écrit le 1 novembre 2009

    Mon commentaire était si long, qu’il n’a pas été pris dans son intégralité!je voulais dire bien formé et bien encadré. Je répète aussi que si la collectivité n’est pas l’idéal, le reste non plus. Il y va parfois de la santé psychologique de la famille toute entière.

  • Anne a écrit le 2 novembre 2009

    Je comprends. J ai peur de m être mal exprimée ; dans le livre William ne juge personne et surtout pas les familles ; il raconte le quotidien, comment pour des histoires de sous ce ne sont pas les aides soigndbtes qui font certains soins mais les femmes de ménages et que celles ci n étant pas formées pour cela provoque forcément des problèmes ; il parle des couches qu on met aux personnes âgées parce que le personne n a pas le temps de les emmener aux toilettes, il parle d’ un couple de personnes âgées qui veut mourir rapidement parce qu ils n ont plus que de quoi payer la maison de retraite encore 15 mois etc . C est très humain et très touchant.

  • Isarun a écrit le 2 novembre 2009

    En plus des prix qui vont être attribués ,je vais mettre ce bouquin ds ma liste des « incontournables » tant le sujet est grave et que,franchement,on a tous peur de s’y confronter .On sait que,de toute façon,la question se posera un jour,pour un parent ou…pour soi .Ca fait rudement réfléchir .

  • Annabelle a écrit le 2 novembre 2009

    Je sens bien que je vais me l’acheter ce livre, ayant travaillé en maison de repos pendant près de 20 ans et maintenant en maintien à domicile, il est susceptible de m’intéresser, j’irai voir!!merci à toi!bonne journée!

  • Bleck a écrit le 2 novembre 2009

    C’est vrai, c’est un sujet important.J’ai vécu l’expérience avec mon vieux Papa, qui avait anticipé, choisi « sa » maison de retraite et il n’avait pas mal choisi… Pourtant, que de tristesse que de solitudes… Le prix ? N’abordons même pas le sujet… salarié, je ne pourrais pas me le payer, alors à la retraite !!Bleck

  • AmeliMelo a écrit le 2 novembre 2009

    je vais aussi l’acheter car j’ai aussi adoré le premier !

  • William Rejault Cybe a écrit le 2 novembre 2009

    Merci pour ta lecture et surtout pour tes mots.William

  • Mamina a écrit le 2 novembre 2009

    Non Anne, tu ne t’es pas mal exprimée.Je voulais seulement dire que le ressenti d’un soignant n’est pas tout.La médecine fait vivre les gens de plus en plus vieux. Est-ce un but en soi?Quand par la force des choses, ils doivent quitter leur maison, ils sont pour la plupart malheureux et leurs proches aussi. même si la maison est remarquable et il y en a.La plupart des gens âgés dès lors qu’ils se sentent inutiles veulent mourir. S’ils n’ont pas d’argent, et que les enfants ne peuvent pas payer, le conseil général s’en charge.De toute façon, le problème est grave et même bien abordé, il faut voir toutes les facettes même celles que l’on avait jamais imaginé.Qouiqu’il en soit, je vais lire ce livre.

  • Anne a écrit le 2 novembre 2009

    @ Isarun : c’est sur. @ Annabelle : j’espère que cela t’intéressera :)@ Bleck : nous, on a eu l’expérience avec ma belle mère. :(@ Amélie : ca fait réfléchir, tu verras@ William : de rien :)@ Mamina : je sais, nous avons eu le cas avec ma belle mère qui a fait un AVC et qui est restée dans le coma pdt de nombreux mois. IL y a ce qui est possible et ce qui ne l’est pas. ON fait comme on peut 🙂

  • Laurie a écrit le 2 novembre 2009

    Un livre qui donne envie d’aller embrasser sa grand mére?sur la liste des livres à lire.

  • audrey.rocks a écrit le 2 novembre 2009

    Il est vrai que c’est un sujet, qui, de nos jours, me semble important : les personnes âgées sont de plus en plus traitées comme des « choses », par gain de temps ou par mépris tout simplement . C’est un livre qui à l’air très beau, touchant.Audrey.

  • dada a écrit le 2 novembre 2009

    Tu fais bien d’en parler c’est un sujet important et qui nous regarde tous d’autant qu’il est souvent tabou. C’est le côté humain qui m’attire dans ce livre…

  • Ampelopse a écrit le 3 novembre 2009

    Du coup, j’ai écouté l’interview d’Ardisson, et je suis allée me ballader sur son blog…Merci Anne…brusque retour à la réalité nécessaire, mais je suis de celle qui ne liront pas…parceque je sais, et que j’avoue: j’ai honte d’occulter la situation…j’ai vu ma gd mère y mourir, ma nourrisse s’y meurt…et je suis d’accord avec W. Réjault pour dire que si je peux je veux choisir de mourir autrement qu’a l’abandon…si je peux je préserverai le sort de ma mère…les vieux…nous le serons tous un jour et j’ai peur!PS: Mamina, je pense que vous devriez vous lancer dans l’écriture…

  • Je lis ... | Papilles et Pupilles a écrit le 27 août 2010

    […] Maman, est-ce que ta chambre te plait ? […]

  • […] est auteur de plusieurs livres, j’ai eu l’occasion de vous parler déjà de deux d’entre eux : Maman, est ce que ta chambre te plait ?, un livre témoignage sur la vie en maison de retraite, et La Chambre d’Albert Camus et autres […]

  • Mme M. a écrit le 9 mai 2016

    Bonjour, je vais essayer de parlé de votre livre « Maman, est-ce que ta chambre te plaît? Lors de mon oral du concours de Moniteur éducateur. parce que ce livre est tellement réel et choquant mais quand on est dans le milieu, on voit de tout…! Les gens motivés sont trop peu nombreux malheureusement. Mon souhait serait de pouvoir continuer a exercer mon métier à temps partiel et à côté, d’aider des personnes âgées des environs de chez moi à leur domicile parce que trop de personnes s’isolent du fait que son conjoint est atteint de la maladie d’Alzheimer et ne prennent même plus de temps pour eux (coiffeuse, sortie, cinéma….). Les aidants familiaux ont besoins de nos services.Merci pour ce moment d’échange.

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Mon livre

Je mange :) ©Tookapic CC0 Pixabay
Au menu d' Avril :
- La cuisine avec les enfants
- Les tartinades
- Les asperges
Découvrir l'édito d'avril
Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes sucrées
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
S'inscrire à la
newsletter
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Photo - Anne Lataillade

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
Google +
127 800
followers
Pinterest
415 400
followers
Instagram
35 800
followers
Vue sur Las Vegas depuis le Delano
Bouquet garni - Guyane
Sur le vif...
Fermer