P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

La fabrication des bouchons en liège

Portugal Reportages Voyages

Bouchons de liège

Bouchons de liège

Hier je vous ai expliqué comment le liège était récolté. Voici maintenant ce qu’il se passe une fois l’écorce arrivée à l’usine.  A noter qu’entre le moment de la récolte en avril – mai et le traitement final des produits en avril, il faudra un an de travail pour produire un bouchon.

Le repos

Après l’écorçage, les planches de liège sont empilées dans des aires spécifiques au sein des usines de transformation. Elles y resteront exposées à l’air libre, au soleil et à la pluie pendant au moins 6 mois.

Aire de stockage

Aire de stockage

Toutes les piles sont tournées suivant des règles précises et très strictes définies par le fameux Code International des Pratiques Bouchonnières dont je vous ai parlé hier. Pendant cette période de repos, la maturation de la matière première a lieu et le liège se stabilise. Ces planches sont ensuite triées selon leur qualité visuelle et leur épaisseur. C’est au cours de ce triage que sont éliminées les planches présentant des défauts majeur.

Le bouillage

Le bouillage des planches est l’une des étapes les plus importantes de la phase de préparation du liège. Comme son nom l’indique, les planches sont plongées dans de l’eau propre en ébullition pendant une heure minimum.

Bouillage

Bouillage

L’objectif est :

  • de nettoyer le liège
  • d’en extraire les substances hydrosolubles
  • d’augmenter leur épaisseur et ainsi réduire la densité
  • de rendre les planches plus souples et élastiques.

La stabilisation 

Après le bouillage a lieu la stabilisation du liège. Ce n’est qu’après cette période qui dure de 1 à 3 jours que se fait la sélection des planches. Ce temps de repos sert à aplanir les planches et à permettre leur stabilisation dimensionnelle.

Stabilisation

Stabilisation

Découpe et tubage

Apr!s la stabilisation, les planches de liège sont coupées en bande d’une largeur légèrement supérieure à la longueur du bouchon à fabriquer. Elles sont ensuite perforées à l’aide d’une tubeuse. Cette étape peut être manuelle ou semi automatique. L’emporte-pièce permet d’obtenir le fameux cylindre dont la forme nous est si familière.

Découpage et tubage

Découpage et tubage

Rectification et sélection

Après le tubage, les bouchons sont à nouveau retravaillés pour obtenir exactement les dimensions souhaitées. Une fois produits, on passe au triage automatique ou au contrôle visuel. Les bouchons sont alors séparés en plusieurs catégories selon leur apparence et le nombre de lenticelles (les pores du lièges, sur la surface).

Rectification et sélection

Rectification et sélection

 Lavage, séchage et colmatage

Après la rectification, les bouchons sont lavés et désinfectés puis séchés et éventuellement colmatés. Cette dernière étape consiste à remplir les lenticelles avec un mélange de colle et de poudre de liège résultant de la rectification des bouchons naturels. Il permet d’améliorer l’apparence des bouchons et surtout d’obtenir une meilleure étanchéité.

Lavage, séchage, colmatage

Lavage, séchage, colmatage

Marquage

On passe ensuite à l’étape de personnalisation en fonction du cahier des charges du client. On peut marquer à l’encre ou au feu.

Marquage

Marquage

Traitement de surface

Les bouchons sont traités à la paraffine et/ou au silicone afin de faciliter l’introduction et le débouchage par le consommateur.

Emballage

Il ne reste plus qu’à emballer dans des sacs avec un gaz de conditionnement. Celui-ci est nécessaire afin d’éviter un milieu propice au développement bactériologique. C’est l’étape finale de production des bouchons qui sont ensuite envoyés chez les embouteilleurs.

Conditionnement des bouchons

Conditionnement des bouchons

Pendant tout ce processus, des contrôles qualités permanents seront effectués à tous les niveaux, et notamment pour rechercher le TCA, à l’origine du goût de bouchon.

Contrôles qualité

Contrôles qualité

A noter qu’il existe toutes sortes de bouchon pour le vin ou le Champagne et même des bouchons de liège colorés. En fait il s’agit de bouchons en liège aggloméré, plutôt destinés à des vins à rotation rapide, à boire dans les 18 mois. Le positionnement est assez similaire à celui des bouchons plastiques, mais avec les qualités d’obturation du liège. Ici il s’agit de la gamme Advantec produit par Amorim.

Bouchons de couleurs

Bouchons de couleurs

Voilà, peut être que vous regarderez votre bouchon différemment et que vous penserez à toutes ces étapes la prochaine fois que vous prendrez l’apéro !  

Merci à Miss Vicky Wine et à Planète liège pour l’organisation de ce Vinocamp au Portugal. Merci à Amorim de nous avoir accueillis.

Enjoy !

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • Vinocamp Portugal 2 | Pearltrees a écrit le 11 juillet 2014

    […] complication de cette histoire de bouchons et opter pour le bouchon, ce produit de luxe. La fabrication des bouchons en liège. Bouchons de liège Hier je vous ai expliqué comment le liège était […]

  • odile a écrit le 11 juillet 2014

    quand un vin débouché sent le bouchon, de quoi s’agit-il? il parait que cela vient d’une maladie du liège, en sais-tu plus?

  • argone a écrit le 12 juillet 2014

    Je ne me doutais pas qu’il y avait tant d’étapes dans la fabrication de ces petits bouchons … merci pour les explications !

  • amar a écrit le 21 juillet 2014

    Merci pour ce reportage utile, bien fait clair et précis

Sur Facebook
P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
Google +
127 900
followers
Pinterest
414 800
followers
Instagram
25 900
followers
From Lille with love
Vous aimez le chocolat  ? J'ai 2 livres "aux sources du grand chocolat Valrhona - recettes d'experts" à faire gagner.   Dites moi dans les commentaires quel est votre dessert au chocolat préféré et taguez la personne avec qui vous aimeriez le manger  - je tirerai au sort dimanche soir et vous préviendrai par instagram
Aujourd'hui c'est cookies
La ronde des fromage
Sur le vif...
Fermer