Logo - Papilles et Pupilles

Chargement en cours...
Veuillez patienter...
P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

A la rencontre de Karine, une maraichère bio engagée

Bonnes adresses Reportages

Karine

Karine

Comme vous le savez, j’adore aller sur le terrain à la rencontre des femmes et des hommes qui produisent ce que nous mangeons #MaVie 😉 .

Je trouve en fait, qu’avec ce blog, il est aussi de ma responsabilité de partager avec vous ces expériences. C’est pour moi d’autant plus capital que je me rends compte, avec les questions reçues sur ma boite mail, que beaucoup de gens ignorent tout du métier d’agriculteur, de maraicher. Ils ne savent pas (plus) du tout comment poussent les légumes ou les céréales.  Si avant nous avions tous quelqu’un dans la famille qui travaillait la terre, ce n’est plus vrai aujourd’hui, moi la première.

Je trouve donc qu’il est important de relayer ce que j’ai la chance de pouvoir voir. C’est ma petite brique à l’édifice du mieux manger (avec les recettes bien sûr) 😀 .

Bref, à la fin de l’été, je me suis rendue à Hourtin dans le Médoc (Nouvelle Aquitaine) pour rencontrer Karine Eliceche-Tressens, une jeune agricultrice-maraichère.

Les Champs bio

Sa ferme « Les Champs Bio » comporte 125 hectares dont 5 consacrés au maraîchage et 120 aux grandes cultures (soja, tournesol, maïs, blé, tournesol, orge). Elle est la troisième génération à cultiver ces terres.

« Je n’avais pas vocation au départ à reprendre l’exploitation, m’explique-t-elle. Je suis diplômée d’un Master en gestion et management des entreprises, spécialisation tourisme. J’ai d’abord travaillé dans un camping mais mon père souhaitait prendre sa retraite et cherchait à vendre. Je me suis dit que ce serait vraiment dommage de rompre cette transmission familiale alors je me suis lancée. C’était aussi un retour à la nature, à une terre sur laquelle je suis née et dans un milieu où j’ai toujours vécu

Quand je suis arrivée il y a 3 ans, j’avais envie de cultiver d’autres choses. J’ai donc démarré l’activité de maraichage, toujours en bio. Je cultive uniquement des légumes de pleins champs. En ce moment ce sont des tomates, des aubergines, des poivrons, des salades, des choux et je prépare l’arrivée des poireaux, des courges, des navets. »

Quelle est votre journée type ?

« Le matin en arrivant, il faut s’occuper des poules (170 poules bio sur l’exploitation). Je les nourris, regarde si elles vont bien et collecte les œufs. Puis, c’est la cueillette des légumes. Il faut compter au moins 3 heures. L’après-midi, c’est le tri des légumes, la mise en cagettes, la vente. »

Comment commercialisez-vous ? 

« Je ne commercialise qu’en circuits courts : 2 fois par semaine à la ferme (vente directe) et 1 fois par semaine au marché. Je travaille également avec quelques primeurs locaux et depuis cette année j’ai ouvert une petite épicerie à Carcans où je vends également des produits locaux en plus des miens. »

Vous ne regrettez pas votre ancien métier ?

« Le travail est physique et je n’ai pas forcément l’envie de faire du sport mes jours de repos (même si j’adore) mais je ne regrette pas ma décision. C’est un métier qui a du sens. Il n’est pas facile car dépendant de la météo. On travaille avec la nature. »

Vos légumes ne sont pas calibrés comme des légumes de grandes surfaces, sont-ils parfois difficiles à vendre ?

« Le fait que l’on soit en bio et que l’on cultive en plein champs, sous le soleil, fait que nos produits ne sont pas parfaits au niveau esthétique mais c’est tout ce que j’aime. J’argumente en ce sens mais certains consommateurs sont encore réticents. Pourtant, ces légumes moches sont aussi bons que les autres et leur valeur nutritionnelle est la même. »

Qu’en faites-vous alors ?

« Nous avons mis en place plusieurs solutions pour commercialiser ces produits et surtout ne rien jeter. 

  • Nous préparons des paniers ou des cagettes anti-gaspi à des prix hyper attractifs. Soit ils sont déjà composés, soit les gens les composent eux-mêmes.  Il peut y avoir des tomates au cul noir, des aubergines tombées et un peu abîmées, des grosses courgettes que l’on a oubliées lors de la cueillette …

Nous avons des clients qui apprécient de pouvoir les acheter à petit prix. »

  • « Et puis, si jamais nous avons trop de produits moches, nous les faisons transformer par un atelier agréé. L’année dernière nous avons ainsi fait des tartinades de courgettes et cette année nous allons avec nos tomates proposer des soupes, des gaspachos et du ketchup. Rien ne se perd tout se transforme. C’est ensuite vendu, comme nos légumes en circuits courts. Nos clients les apprécient et cela permet de valoriser sans jeter. »

A l’heure où l’on parle de lutte anti-gaspillage je trouve remarquable tout le travail effectué par Karine pour tout valoriser et ne rien jeter. J’espère que ces initiatives de plus en plus nombreuses vont continuer à faire des petits. Il est important à tous les niveaux de mieux consommer et d’encourager tout ce qui est fait dans ce sens.

Une bien belle rencontre <3 .

Merci Karine et merci aux Chambres d’agriculture qui ont permis et organisé cette rencontre.

Les Champs bio – Lagunan, 33 990 Hourtin.

 

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • Sylvie a écrit le 6 octobre 2022

    Merci Anne pour cet article rendant un bel hommage à cette jeune femme.
    Souhaitons qu’elles ou qu’ils soient nombreux comme elle à s’engager dans cette démarche.

    • Anne a écrit le 6 octobre 2022

      Oui, je pense qu’ils sont de plus en plus nombreux 🙂 Mais Karine est vraiment chouette 🙂

  • passeuse a écrit le 6 octobre 2022

    Bonjour Anne
    Oh mon Dieu comme cette initiative me parle et …me rend heureuse !
    Tu penses comme j’aime ce genre de projet !!
    Bravo à elle !!
    Je peux te dire combien je sais ce qu’est ce travail là !
    J’en suis – modestement _ mais mes parents y ont fait toute leurs vies _ et dès l’âge de 8 ans , j’étais dans les champs avec eux et mes grands _parents et pas pour m’amuser ( pas que )
    Je te remercie INFINIMENT ANNE d’être le témoin privilégier de cette maraîchère afin de la mettre en valeur ainsi que ce si beau mais difficile métier !!
    Dans la même conception, j’ai rencontré par hasard , tout récemment, l’instituteur qu’avait mes enfants , nous nous entendions déjà bien et de fil en aiguille , je lui ai proposé de venir animer sa classe pour montrer et expliquer aux enfants LA NATURE !!
    Pour avoir travailler avec des enfants , une grande partie de ma vie , j’ai eu le même constat – à savoir que nos enfants ne savent pas comment pousse un arbre à partir de son fruit , les noms des plantes et végétaux qui nous entourent ,, à quelle époque viennent tel ou tel légume , leur culture et qu’est ce qu’on en fait ..
    Et si ça fonctionne , j’ai d’autres idées qui vont dans le même sens !!.
    Je me dis , moi aussi , que un petit pas , plus un petit pas !!
    Les enfants , sont NOTRE A VENIR , alors !!!
    Merci !!
    Enjoy !!

    • Barbara a écrit le 6 octobre 2022

      trop chouette
      j’emmenais aussi mes titous malgré leur jeune age (2 3ans) à la source chez le boucher le boulanger a la confiserie ds les châtaigneraies , au pressoir (olives) etc on regardait on questionnait on expérimentait on partageait

      • passeuse a écrit le 6 octobre 2022

        Merci Barbara !
        Je n’ai pas oublié cette époque où je travaillais avec les enfants !
        C’était une phase très agréable pour moi et eux et nous formions une bonne équipe avec le corps enseignant !!
        J’ ‘ avais toujours eu l’idée si l’occasion se présentait de poursuivre dans cette voie !
        D’autant plus que ma fille est en train de reprendre l’exploitation agricole de mes parents pour en faire une ferme pédagogique !!
        Tout va dans le même sens !!
        Toujours croire en ses rêves !!

      • Anne a écrit le 6 octobre 2022

        Et c’est tellement important <3

    • Anne a écrit le 6 octobre 2022

      Merci Merci Myriam de ton enthousiasme et de ta passion 🙂

      • Barbara a écrit le 7 octobre 2022

        génial pour ta fille Myriam ! on lui souhaite plein de réussite dans cette aventure de vie

        • Anne a écrit le 7 octobre 2022

          Et moi aussi <3

          • passeuse a écrit le 7 octobre 2022

            Merci les copinautes , vous êtes trop mignonnes !!

  • Barbara a écrit le 6 octobre 2022

    merci au contraire pour le relais tes valeurs et ce que tu transmets
    c’est bien pour ça aussi que Papilles et Pupilles excelle
    ce n’est pas (qu)(un blog de( bonne )cuisine !!
    il a des valeurs ; il est instructif et respectueux des hommes ,du travail,de la terre,…
    merci pour la rencontre avec cette passionnée ♥ c’est passionnant d’ailleurs
    savoir, connaitre les dessous de ce que nous mangeons eme semble essentiel comment s’en détacher ?
    bravo à elle vraiment
    merci à toi
    perso je leur tire mon chapeau ,j’ai du respect de l’admiration(une toute jeune , découverte ce printemps par chez moi aussi; j’essaie de m’impliquer aussi ; elle trime mais est passionnée (et a perdu quasi tout lors des pluies de gr^le du mois dernier)
    et je pense que ça m’aurait plus énormement aussi
    comme l’élevage
    même si c’est dur au quotidien (même si c’est pas du tout ma branche et que mon métier c’était mon essence moi ma chair pas un métier / mais toute activité » devient passionnante qd on l’aime

    donc merci

    couchée j’espère que mes mots sont compréhensibles à demain +

    • passeuse a écrit le 6 octobre 2022

      Je plussois Barbara !!!!
      Coeur à nous toutes !!

    • Anne a écrit le 6 octobre 2022

      Merci Barbara 🙂

  • annie35 a écrit le 6 octobre 2022

    Bravo Karine !!!!! Merci Anne de nous faire découvrir ces personnes passionnées ! Les enfants ne demandent qu’à apprendre, montrons leur la nature ! Il n’y a pas que les pizzas, les nuggets et les hamburgers dans la vie ! Belle soirée

    Belle vie aussi aux légumes moches !

    • Anne a écrit le 6 octobre 2022

      Belle vie à eux 🙂

    • Daphné a écrit le 8 octobre 2022

      J’ai profité d’un don de grenade de ma voisine pour faire ce plat. Délicieux !

  • Karine a écrit le 10 octobre 2022

    Bravo Karine !!!!
    Ce soir, c’est moussaka avec vos belles aubergines et la semaine dernière c’était ratatouille avec vos tomates « moches » ! Merci pour votre travail et votre engagement !

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
Auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. En savoir plus

Mon livre de recettes

Mon guide sur Bordeaux
Nouvelle édition (Juin 2022)

S'inscrire à la
newsletter

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas













Par type de plats












Par événements










Par régime alimentaire




Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Photo - Anne Lataillade

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Cliquez ici si vous voulez en savoir plus sur moi.

 Allez, on reste en contact  ?
FACEBOOK
262 000
followers
Pinterest
561 300
followers
Instagram
81 300
followers
Fermer