Logo - Papilles et Pupilles

Chargement en cours...
Veuillez patienter...
P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

La cuisine aborigène du bush Australien

Alimentation et nutrition Australie Voyages

Dale Tilbrook (à gauche)

Dale Tilbrook (à gauche)

Je vous ai déjà parlé de la cuisine Australienne et vous ai proposé des recettes, mais je n’ai jamais parlé de la cuisine indigène, celle du bush et des aborigènes. Je n’avais pas eu jusqu’à présent l’occasion de la découvrir. Mais là, j’ai pu participer à un atelier culinaire sur Zoom avec Dale Tilbrook, la « reine du bush tucker », et membre de la communauté Wardandi Bibbulmun (aborigènes de l’ouest Australien, du côté de Perth). Grâce à elle, j’ai pu en apprendre davantage sur les riches ressources du bush australien, les six saisons du peuple aborigène, les méthodes agricoles traditionnelles, et les propriétés curatives de nombreuses plantes et fruits !

Bush tucker ?  Mais qu’est ce que c’est vous demandez-vous

C’est la nourriture sauvage qui provient exclusivement du bush australien. Pendant des milliers d’années, les Aborigènes australiens ont vécu de ce qu’ils pouvaient cueillir et chasser dans le bush. Jusqu’à aujourd’hui, les connaissances sur ce que l’on appelle le Bush Food ou le Bush Tucker se transmettent plutôt oralement, de générations en générations. Mais à quoi ressemble la cuisine aborigène et quels éléments se retrouvent aujourd’hui dans la cuisine australienne moderne ?

La cuisine aborigène est basée sur la chasse, la pêche, la cueillette de plantes, de fruits et d’herbes sauvages. Parmi les produits aborigènes originaux, on peut trouver la confiture de Quandong, la myrte citronnée, la feuille de poivre de Tasmanie, le saltbush, le thym natif ou encore le persil de mer

Voici ce que Dale dit d’eux :

« Les herbes et les épices du bush australien ont un goût caractéristique que l’on ne retrouve qu’ici. La myrte citronnée par exemple (lemon Myrtle backhousia citriodora) est l’une de ces herbes australiennes qui a été immédiatement appréciée en raison de ses saveurs et arômes intenses de citron / citron vert. Elle est fabuleuse dans les plats salés et sucrés. Le poivre de montagne, lui, est piquant comme le poivre noir mais aromatique. Quand vous ouvrez le pot et sentez son parfum, vous êtes immédiatement transportés dans le bush, lors d’une chaude journée d’été. »

Et j’ai compris ce qu’elle voulait dire quand j’ai ouvert mes sachets. Il y a une puissance aromatique incroyable.

Les 6 saisons aborigènes

Quand Dale a parlé des 6 saisons, j’étais surprise, je n’avais jamais rien lu sur le sujet. Les premiers habitants du sud-ouest de l’Australie étaient, comme vous le savez, les aborigènes. Écologistes avant l’heure, ils étaient des chasseurs-cueilleurs semi-nomades et suivaient donc un calendrier de six saisons, toujours utilisé par les peuples autochtones de nos jours. Elles représentent les changements saisonniers.

Bush ©Landscope_360 for Western Australia

Bush ©Landscope_360 for Western Australia

Il y a donc :

  • Birak (décembre – janvier) : c’est la saison du feu. C’est une période très chaude et très sèche. Autrefois, les feux de broussailles étaient encouragés pour favoriser la croissance de nouvelles pousses. On l’appelle aussi premier été et saison des jeunes.
  • Bunuru (février – mars) :  C’est la plus chaude des 6 saisons. Les journées sont longues et les nuits courtes. C’est le moment idéal pour vivre et pêcher le long des côtes et des rivières. On l’appelle aussi second été ou saison de l’adolescence.
  • Djeran (avril – mai) : Les nuits sont plus fraîches et la campagne se couvre de rosée au petit matin. Les feuilles commencent à tomber. C’est la saison des saumon et des pommes de terre sauvages. On l’appelle aussi l’automne ou saison de l’âge adulte.
  • Makuru (juin – juillet) : C’est la saison la plus froide de l’année. Les pluies et les tempêtent se succèdent et les nuits sont longues. C’est la période de la chasse : kangourous, émeus etc. On l’appelle saison des premières pluies ou saison de la fertilité.
  • Djilba (août – septembre) : Cette période est transitoire. Certains jours sont très froids en ensoleillés quand d’autres soit chauds, pluvieux et venteux.  Les fleurs commencent à éclore. C’est la saison du djildjit (un poisson local). On l’appelle saisons des secondes pluies ou saison de la conception.
  • Kambarang (octobre – novembre) : les journées deviennent plus longues et plus chaudes et les pluies se raréfies. c’est la période de floraison, des cueillettes (aussi bien pour les plantes aromatiques que pour la nourriture). On l’appelle la saison des fleurs sauvages et la saison des naissances.

La nourriture aborigène est donc composée de produits locaux, saisonniers et cueillis à parfaite maturité. C’est très écologique pourrait-t-on dire aujourd’hui 🙂 . Et au niveau des moyens de cuisson, il s’agissait beaucoup de feux de camp ou encore de cuisson sous la cendre.

Si le sujet vous intéresse, à défaut d’aller sur place (il existe plein de tours aborigènes) je vous ai trouvé un livre : Coo-ee Cuisine Bush Food Cookbook (en anglais of course) écrit par Dale Chapman.

Cooking with bush tucker cookbook

Cooking with bush tucker cookbook

Enjoy !

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • Barbara a écrit le 19 mai 2021

    super je vais faire suivre ton article à des amis expatriés 🙂

    en ce moment tout le monde (enfin beaucoup de monde !!) parle de l’Australie je trouve 🙂
    grand engouement
    🙂
    🙂 je » suis « plein d’émissions à la télé aussi (Arte / France5 ) pour être en « lien » avec mes amis entre autres

    merci Anne pour ces informations très instructives

    • Anne a écrit le 19 mai 2021

      C’était hyper intéressant ce matin, j’ai appris plein de trucs 🙂

  • Barbara a écrit le 20 mai 2021

    c’est vraiment un continent très divers et très riche
    super intéressant

    • Anne a écrit le 20 mai 2021

      Oui très intéressant, très près de la nature, forcément 😉

  • passeuse a écrit le 24 mai 2021

    Bonjour Anne
    Je vous invite à vous procurer les livres de Sarah Marquis si vous aimez découvrir L’australie.
    Sa végétation, sa faune !!
    Quelques titres: Sauvage par nature , L’aventurière des sables et instincts par ex..
    Merci
    Enjoy

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
Auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. En savoir plus

Contacter Anne
Recevoir les articles par mail

Mon livre de recettes

Mon guide sur Bordeaux
Nouvelle édition (Juin 2020)

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes sucrées
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
S'inscrire à la
newsletter

Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Photo - Anne Lataillade

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Cliquez ici si vous voulez en savoir plus sur moi.

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
FACEBOOK
250 000
followers
Pinterest
553 300
followers
Instagram
70 000
followers
Fermer