Logo - Papilles et Pupilles

Chargement en cours...
Veuillez patienter...
P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

La Criée d’Arcachon

France Reportages Voyages

La criée d'Arcachon

La criée d’Arcachon – 9 h du matin

C’était un jeudi de la fin novembre, il était 6 heures du matin, la nuit était encore noire et bien emmitouflée dans mon manteau, je me rendais à la Criée d’Arcachon. Seuls quelques lampadaires éclairaient le quai du commandant Silhouette lorsque je suis arrivée. Je suis descendue de ma voiture, sans trop savoir où je devais me rendre (pas de grande pancarte « Criée ») mais heureusement quelques personnes sorties fumer leur cigarette m’ont renseignée.

C’est là-haut, au premier étage, m’ont-elles dit.

Je suis montée, ai ouvert la porte, et voici ce que j’ai vu :

Je me rendais bien compte que des gens achetaient et d’autres vendaient, mais comment, that is the question. Heureusement j’avais rendez-vous avec Yves Herszfeld, le directeur de la Criée d’Arcachon. C’est lui qui m’a expliqué avec beaucoup de pédagogie le fonctionnement du site. Il faut dire que personne ne le connait mieux que lui puisqu’il a commencé à y travailler en 1973.

Le rôle de la Criée est de commercialiser les poissons auprès de professionnels (poissonniers, mareyeurs, restaurants, grandes surfaces, ..) m’a t-il expliqué. Une cinquantaine de bateaux de pêche sont rattachés à celle d’Arcachon. Une trentaine d’entre eux ne pratiquent que la pêche intra bassin et les autres travaillent à l’océan. Parmi ces derniers, il y a des fileyeurs, des navires qui posent des filets et les relèvent tous les jours. Ils cherchent la sole, le bar, le merlu. Et il y a aussi des chalutiers qui tractent des filets en forme d’entonnoir qu’ils relèvent toutes les 3 heures. Ici ce sont des bateaux de taille modeste qui pratiquent une pêche artisanale et côtière. Ils partent en mer pour plusieurs jours.

La vente a lieu 3 jours par semaine, le lundi, le mercredi et le jeudi. Suivant la quantité de poissons ramenée au port, elle commence entre 4 et 6 h du matin. Il faut que tout soit terminé vers 7h ou 7h30 pour que les poissons puissent partir sur les étals des commerçants. Il arrive qu’il y ait une vente supplémentaire si jamais un bateau arrive le lundi après-midi ou le jeudi après-midi (trop de temps à attendre jusqu’à la prochaine vente).

Le Port d'Arcachon

Le Port d’Arcachon

Les pêcheurs n’ont pas l’obligation d’arriver à des horaires et des jours précis ?

Pas à Arcachon. Il n’est pas facile de rentrer dans le bassin : météo parfois difficile, marée, passage des passes très délicat etc.  Quand le bateau rentre au port, il m’appelle environ 3 heures avant, le temps que je puisse organiser le débarquement du poisson et son tri en fonction de sa taille et de son espèce (même si un pré tri est effectué sur le bateau). Les poissons sont ensuite conservés au froid, à une température comprise entre 0 et 2 degrés, jusqu’au moment de la vente.

Les acheteurs sont-ils tous les mêmes ?

A peu près. Nous en avons une soixantaine d’agréés : 40 sur place (dont 12 mareyeurs) et une vingtaine à distance. Nous avons installé récemment une caméra qui permet de voir les poissons sur internet et ainsi, plus besoin de sortir de son lit pour faire ses achats. Ils sont majoritairement originaires de la Nouvelle-Aquitaine. Je les préviens avant la vente par mail de ce qui va être vendu (espèces, qualité, quantité, nom du bateau).

Comment se passe la vente ? 

Les poissons une fois triés et contrôlés, sont répartis dans des bacs par espèces, par taille et par bateau. Ils passent sur un tapis roulant et ensuite c’est un système d’enchères à la fois descendantes et remontantes.

C’est à dire ? 

A chaque lot proposé dans le bac, le prix de départ est fixé par un logiciel (en gros la moyenne des prix des dernières transactions sur la même espèce et le même calibre). Ensuite le prix descend de 5 centimes en 5 centimes jusqu’à ce que les acheteurs manifestent leur intention d’achat en appuyant sur un bouton situé sur leur siège.

Bouton poussoir - Criée

Bouton poussoir – Criée

Là vous avez quelques dixièmes de seconde pour vous greffer à cette vente si elle vous intéresse et ensuite les enchères remontent, toujours de 5 centimes en 5 centimes. Tant que votre doigt maintient le bouton appuyé vous participez. C’est le dernier qui lâche le bouton qui remporte le lot. Ce n’est pas le plus rapide qui gagne mais le plus offrant. Cela va très vite. Quelques secondes par bac.

Quels poissons sont les plus vendus ? 

La sole bien sûr. C’est 40% de notre chiffre d’affaires. Mais il y a aussi bien sur le bar, le maigre, les seiches, les calmars, .. et aussi du turbot, de la dorade, des rougets, des araignées …

Poissons de la Criée

Poissons de la Criée

Comment vous rémunérez vous ?

Nous prenons 5% du chiffre d’affaires sur les vendeurs et sur les pêcheurs. Nous commercialisons environ 40 tonnes de poissons par semaine. Plus je vends et plus je vends cher et mieux je me porte 🙂 . Mon chiffre d’affaires s’élève à 13 millions d’euros et je commercialise en moyenne 2000 tonnes de poissons par an.

Combien de personnes travaillent à la Criée d’Arcachon ?

20 personnes. Mais il faut savoir qu’1 pêcheur embarqué génère 4 emplois à terre : mécaniciens, marchands de glace, carburants… A Arcachon on compte environ 250 pêcheurs. Il y a donc environ 1000 personnes qui vivent grâce à la pêche, ce qui en fait après le tourisme, le 2 è pôle économique de la ville.

Y a-t-il une spécificité Arcachonnaise par rapport aux autres Criées Françaises ? 

Oui, la difficulté à franchir les passes du bassin. C’est extrêmement risqué, surtout en hiver. Tant que les vagues mesurent moins de 2 mètres de haut, il est possible de les franchir. Après c’est beaucoup plus périlleux. J’ai assisté à un naufrage il y a quelques années et après cela, j’ai prévenu tous les pêcheurs de ne prendre aucun risque. Pour leur sécurité, en cas de météo défavorable, il est préférable qu’ils aillent débarquer à Royan, La Rochelle ou Saint Jean de Luz/Ciboure. Je me charge ensuite de rapatrier les poissons à Arcachon par camion, à mes frais.

Et toujours à cause des passes, je n’ai quasiment aucun bateau immatriculé dans d’autres départements ou régions qui vient décharger à Arcachon. C’est pour cela que j’offre un service quasiment 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. La Criée est fragile même si la mention « acheté à la Criée d’Arcachon » est un vrai plus au niveau commercial.

Yves Herszfeld

Yves Herszfeld

Pour tous ceux qui seraient intéressés d’aller plus loin, sachez que la Criée d’Arcachon se visite. Plus d’informations sur le site de la ville www.arcachon.com

Réservation obligatoire à l’Office de Tourisme 33 (0)5 57 52 97 97

Cela vaut le coup de se lever aussi tôt, c’est passionnant, et en sortant, vous aurez la joie de découvrir un lever de soleil inoubliable.

Lever de soleil sur Arcachon

Lever de soleil sur Arcachon

Criée d’Arcachon – Rue du Commandant Silhouette – Arcachon.

Billet réalisé en collaboration avec l’AANA.

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • Missegue Martine a écrit le 8 janvier 2020

    Bravo pour cet article très intéressant.

    • Anne a écrit le 8 janvier 2020

      Avec plaisir Martine. A bientôt

  • Agnès de l'île Bourbon a écrit le 8 janvier 2020

    Après lecture, on n’a qu’une envie: partir à Arcachon (un peu compliqué pour moi!). Tout est interessant dans cet article, pour les néophytes que nous sommes. Et que les photos du paysage sont belles et poétiques. Merci, Anne, de nous faire voyager, et de nous faire rêver.

    • Anne a écrit le 8 janvier 2020

      Merci à toi Agnès. Je t’embrasse

  • Claire a écrit le 8 janvier 2020

    Bonjour Anne, originaire du bassin mais expatriée, sais-tu où trouver les poissons de la criée d’arcachon ? Je n’ai jamais vu de mention sur les étiquette, j’habite Poitiers…est ce revendu uniquement aux alentours de Bx ? Merci pour ce reportage !

    • Anne a écrit le 8 janvier 2020

      Bonjour Claire,

      Je pense qu’on verra de plus en plus la mention sur les étiquettes car c’est un argument commercial. Plutôt dans la région de Bordeaux, mais je pense que tu dois en avoir aussi vers chez toi. A voir sur les étiquettes chez le poissonnier ? Ou alors lui poser la question ? A bientôt

  • Jeannine a écrit le 8 janvier 2020

    Coucou Anne,
    Merci pour ce partage, reportage très intéressant on ne s’imagine pas tout ce travail avant de le voir sur l’étal du poissonnier. Pour moi c’est surtout Boulogne sur mer c’est le NORD ( Galabru )
    Le directeur de la crié est sympathique mais aussi très courageux, la pêche finalement fait vivre la région il n’y a pas que le tourisme et ça c’est important.
    Belle soirée

    • Anne a écrit le 8 janvier 2020

      Mdr, le nooooord 🙂 TU dois avoir du super poisson aussi là haut.

  • Mamyve a écrit le 8 janvier 2020

    A proppos de la turlutte, je suis contente d’apprendre cette nouvelle signification.
    Evidemment, quand j’ai lu l’intitulé de l’article, j’ai d’abord ri….😊et ensuite, j ai été très intéressée par l’explication. Mais vraiment, ma premiere reaction a été l’etonnement…. pourquoi Anne nous parle de turlutte ??????
    J’ose espérer que je ne suis pas la seule à avoir réagi de la sorte.
    Merci pour cette info et bonne soirée

    • Anne a écrit le 8 janvier 2020

      héhé 🙂 Je suis sûre que tu n’es pas la seule :p

  • Muriel a écrit le 8 janvier 2020

    Une belle découverte !

  • annie35 a écrit le 8 janvier 2020

    Merci pour ce nouveau reportage passionnant qui t’a obligée à te lever trèèèèès tôt !

  • Sofy a écrit le 8 janvier 2020

    Cet article me fait remonter tant de souvenirs !!! 🙂
    J ai eu la chance petite d aller quelques fois à la criée à Arcachon avec mes parents. La dernière fois, ça ressemblait tout à fait à ce que je vois là. Je reconnais notamment la salle avec le tapis roulant des bacs de poissons. Mais toutes les autres fois précédentes, c etait avant l arrivée de cette salle moderne et donc « à l ancienne », beaucoup plus folklorique disons : une foule de gens amassée sous un préau autour d un gars qui agitait en permanence une espèce de fouet de cuisine mais en plus large, avec dedans des boules de couleur. Je n y comprenais absolument rien, mais ça me fascinait ! 😀

    • Anne a écrit le 8 janvier 2020

      Ah je veux bien croire. Déjà là, au début, je regardais en me disant, bon sang mais qu’est ce qui est en train de se passer ? :p Un vrai monde qu’on ne connait pas du tout

  • myriam a écrit le 8 janvier 2020

    Bonjour Anne
    hé bien , moi, quand j’ai commencé à lire, j’ai pensé que tu nous « lisez « un conte ou une histoire!!!
    C’était un jeudi…..
    Finalement , c’est bien une histoire que tu nous narre _ l’histoire de la criée d’Arcachon et de tout son petit monde.
    Une histoire bien vivante et fascinante pour nous autres qui ne connaissons la criée que par oui dire …..
    Quoi que…Je me rappelle, il y a pas mal de temps, nous étions à Lacanau _occéan en vacances en famille.
    Il n’est pas tard dans la matinée , nous nous baladons sur la plage et nous assistons à un retour de pêches, à notre grand étonnement .
    Nous nous approchons , les pécheurs débarquent le poisson et je demande – à tout hasard- si on peut acheter du poisson ..
    Et voilà comment j’ai du poisson extra frais sur notre table le midi et le soir…
    J’en garde encore le souvenir et le goût.
    Merci Anne de tes belles pérégrinations qui nous ouvrent toujours les portes du savoir .
    Ps : un oncle me dit toujours : le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt.
    bisous

    • Anne a écrit le 8 janvier 2020

      Merci Myriam 🙂 J’aime bien raconter des histoires :p Et ton oncle a raison, le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt

  • Barbara a écrit le 9 janvier 2020

    très intéressant et très didactique
    merci beaucoup à tous les 2

    et superbes photos 🙂
    bisous et bon jeudi

    • Anne a écrit le 9 janvier 2020

      Merci et bonne soirée

  • Céline penel a écrit le 11 janvier 2020

    Bonsoir,
    Merci pour ce reportage très intéressant. Une belle découverte.
    Tous mes vœux pour cette nouvelle année.
    Céline

    • Anne a écrit le 12 janvier 2020

      Merci Céline et très belle année aussi 🙂

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
Auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Mon livre de recettes

Mon guide sur Bordeaux
Nouvelle édition (Juin 2020)

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes sucrées
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
S'inscrire à la
newsletter
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Photo - Anne Lataillade

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Cliquez ici si vous voulez en savoir plus sur moi.

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
FACEBOOK
207 800
followers
Pinterest
541 700
followers
Instagram
61 200
followers
Close