Logo - Papilles et Pupilles

Chargement en cours...
Veuillez patienter...
P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Agathe et Yannick, ostréiculteurs au Cap Ferret

Bonnes adresses France Reportages Voyages

Yannick et Agathe

Yannick et Agathe

Ils s’appellent Agathe Bouin et Yannick Fons, ont respectivement 32 et 36 ans et se sont installés il y a bientôt 5 ans en tant qu’ostréiculteurs au Cap Ferret. Pourtant personne dans leurs familles respectives ne travaillait dans ce domaine. Si Yannick s’est reconverti par amour pour Agathe (il était ingénieur dans l’électricité), cette dernière, elle, voulait absolument suivre sa vocation. Elle fait un BTS production aquacole avant de commencer son activité professionnelle chez des ostréiculteurs locaux. Elle y reste une dizaine d’années avant de saisir l’opportunité de s’installer. Elle voulait absolument acheter au Ferret  même mais il n’y a que 10 ostréiculteurs là bas. Il faut donc saisir les occasions quand elles se présentent.

Ils acquièrent donc la cabane et aujourd’hui détiennent 1,5 hectare  de parcs à huîtres situés à Bélisaire et au Mimbeau.

Les débuts ont été très difficiles explique Agathe. Pendant 2 années nous n’avons pas pu nous rémunérer. Aujourd’hui encore nous n’avons pas de bateau, nous utilisons le tracteur à marée basse.

Nous commercialisons nos huîtres en vente directe à la cabane, chez quelques poissonniers comme Vents & Marées, au marché de Cestas et aussi à Bordeaux, dans un restaurant que nous avons ouvert et que gère ma soeur, la cabane 101. C’est place du marché des Chartrons. Cela nous permet d’écouler une partie de notre production.

Nos huîtres sont à 80% naturelles et l’été elles sont triploïdes car les gens refusent de manger des huîtres laiteuses.

Comment se passe une journée type ?

Nous partons  2 heures avant la basse mer. Ensuite nous avons plusieurs activités.

=> La collecte des naissains : Les huîtres naissent dans le bassin d’Arcachon. Les minuscules bébés (les petites tâches noires) se collent sur les tuiles chaulées ou sur les collecteurs en plastiques. Nous en gardons une partie pour nous et nous revendons l’autre (quand les bébés huîtres ont 6 mois) à d’autres ostréiculteurs.

=> l’entretien du parc : Les huîtres dans le bassin d’Arcachon sont élevées dans de gros sacs déposés sur des tables, recouvertes par l’eau à marée haute et découvertes à marée basse. Voici ce à quoi cela ressemble :

Tables à huîtres bassin Arcachon

Tables à huîtres bassin Arcachon

Le bassin d’Arcachon étant un lieu où les huîtres et les moules se reproduisent, celles-ci se ne collent pas que sur nos tuiles. Elles se mettent partout  il faut les enlever des sacs car elles empêchent le bon développement des autres. Dans le jargon ostréicole, on appelle cela « taper les chantiers ». Il faut bien sûr ramasser toutes ces coquilles et les ôter du parc. Et puis, Il faut aussi remonter régulièrement les tables car la marée apporte du sable. On enlève donc les poches, on remonte et on remet les poches. C’est sans fin.

=> Le travail sur les huîtres :

IL faut récupérer les sacs d’huîtres, les emmener à la cabane pour les changer de sacs au fur et à mesure qu’elles grandissent sachant qu’il faut 4 ans pour qu’une huître atteigne sa taille adulte. Elles ne doivent pas être trop serrées pour grandir dans les meilleures conditions. Il faut aussi les échauder (3 secondes dans l’eau à 90°C) pour ôter les petites huîtres qui ont pu se coller sur les grandes. Donc on prend les sacs, on les emmène à la cabane, on les échaude et on les ramène sur les tables. Cela nous évite de les gratter toutes une par une avant de les commercialiser.

=> Et puis avant la commercialisation : il faut laver, trier, détroquer, calibrer…. et même les ouvrir pour certaines ventes sur place. Toutes ces opérations sont effectuées à la cabane. Nous commercialiserons cette année environ 30 tonnes d’huîtres marchandes auxquelles il faut ajouter les naissains.

Le métier est passionnant mais ultra contraignant. Nous sommes tous les deux là tous les jours de tôt le matin à tard le soir.

Un moment magique. Merci à Marie, Agatha et aux Huîtres Arcachon Cap Ferret

Les informations pratiques :

Quelques photos souvenirs :

Cap Ferret

Cap Ferret

N’hésitez pas à vous y arrêter.

Casse croûte

Casse croûte

Enjoy !

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • Chantal a écrit le 23 octobre 2019

    Super intéressant !
    J’ai envie d’huitres maintenant !!!!

    • Anne a écrit le 24 octobre 2019

      Avec plaisir Chantal 🙂

  • Barbara a écrit le 23 octobre 2019

    quelle boulot
    bravo à eux 2 mais de la passion des passionnés!
    génial
    on leur souhaite de la réussite et une juste rémunération

    (ps pf moi les laiteuses ça ne me dérange pas ah là là )

    tu es du vivre une aventure extra tant au niveau des apprentissages qu’ humainement
    merci d’avoir partagé celà avec nous
    j’ai survolé vite car( tu sais…) mais promis je repasserai détailler
    encore merci et bonne soirée

    • Anne a écrit le 24 octobre 2019

      Oui hyper passionnés. C’est un boulot qui comme cela quand il fait beau peut paraitre sympa mais c’est hyper dur. Tout le temps les pieds dans l’eau qu’il pleuve ou qu’il fasse froid etc.

  • Barbara a écrit le 23 octobre 2019

    je vois une vendeuse bien souriante et avenante moi 🙂

  • Danie a écrit le 23 octobre 2019

    Très belles photos qui nous font voyager. Merci à vous.

  • myriam a écrit le 23 octobre 2019

    Bonjour Anne
    Quel boulot!
    Mais on sent la passion!!!!!!
    Vivre de son travail ….
    La photo met en appétit .
    Et toi , tu es toujours aussi chaleureuse.
    Merci

    • Anne a écrit le 24 octobre 2019

      coucou Myriam 🙂 Oh aussi, ils sont passionnés. Il le faut pour ces métiers là. Je t’embrasse

  • peredecas a écrit le 24 octobre 2019

    Bravo et admiration de la part d’un cuisinier belge

  • Jeannine a écrit le 24 octobre 2019

    Hello Anne,
    C’est une vrai passion, quel travail !! tes photos rendent bien ton reportage qui est très intéressant on ne se rend pas compte de ce qu’il a fallu faire pour manger quelques huitres.
    Laiteuses ou pas j’aime
    Belle journée

    • Anne a écrit le 24 octobre 2019

      Bises et bonne journée aussi

  • Nathalie a écrit le 24 octobre 2019

    On comprend le prix élevé des huîtres.
    C’est vraiment un métier de passion, extrêmement prenant et exigeant et comme tu le dis ,le beau temps n’est pas toujours au rendez vous .
    Tes photos sont très belles et celle du casse croute …. terriblement alléchante !
    J’aime bien tes bottes!

    • Anne a écrit le 26 octobre 2019

      hihi 🙂 Merci Nathalie 🙂

  • Mab a écrit le 30 octobre 2019

    Bonjour Anne,
    Votre « reportage » était super intéressant et j’ai appris plein de choses. Lundi avec mon frère et sa fille qui sont en vacances, nous sommes allés jusqu’au Cap Ferret et nous avons acheté des huîtres chez Yannick et Agathe. En plus d’avoir été très bien accueillis nous avons dégusté des huîtres vraiment vraiment très très bonnes.
    Continuez à nous donner de bonnes adresses à découvrir.
    Bonne journée,
    Martine

    • Anne a écrit le 31 octobre 2019

      Merci beaucoup Martine. Je suis ravie que cela vous ait plu

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
Auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Mon livre de recettes

Mon guide sur Bordeaux

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes sucrées
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
S'inscrire à la
newsletter
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Photo - Anne Lataillade

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Cliquez ici si vous voulez en savoir plus sur moi.

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
FACEBOOK
206 600
followers
Pinterest
476 100
followers
Instagram
48 000
followers