Logo - Papilles et Pupilles

Chargement en cours...
Veuillez patienter...
P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Shirakawa-gō : le village aux toits de chaume

Japon Reportages Voyages

Shirakawa-go est un groupement de 3 villages situés dans la préfecture de Gifu. Cette région montagneuse du Japon était considérée autrefois comme sauvage et inexplorée en raison de son environnement naturel et sa météo : hautes montagnes (on les appelle les Alpes Japonaises) et fortes chutes de neige (de 2 à 4 mètres de neige chaque hiver). Pendant des années, il n’y a eu que peu d’interactions avec les régions voisines. Cet état de fait a créé les conditions idéales pour le développement de pratiques culturelles et de modes de vie uniques.

Le site est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco.

Je ne savais pas du tout à quoi m’attendre en arrivant, je n’avais jamais entendu parler de ce village auparavant. Avec mon guide, nous nous sommes arrêtés sur un parking pour rejoindre le représentant de l’office de tourisme local. Nous avons fait quelques pas pour voir la vue sur la vallée et là ….

Shirakawa-go

Shirakawa-go

L’effet wow ! Je n’avais pas vu qu’il s’agissait d’un belvédère (en l’occurrence celui de Shiroyama). J’avais l’impression d’être dans un dessin animé et de découvrir une vallée sacrée et secrète. J’ai trop du regarder « Les CItés d’Or » quand j’étais enfant. Certes, on n’est pas sur le même continent mais j’étais subjuguée.

Nous avons pris la route pour nous rapprocher du village. On se gare d’un côté de la rivière et on traverse à pied sur un pont suspendu.

Arrivé sur Shirakawa

Arrivé sur Shirakawa

La spécificité de ce village, ce sont ces maisons de style gasshō-zukuri construites selon le même modèle. On ne les trouve qu’ici et nulle part ailleurs. Elles sont reconnaissables grâce à leur toit de chaume très incliné capable de supporter les habituelles fortes neiges hivernales. Le nom des maisons est lié à la forme du toit, qui évoque les mains croisées lors de la prière (terme qui se dit gassho en japonais) Les premières d’entre elles ont été construites au début du 18è siècle, pendant l’ère Edo mais la majorité de celles que l’on peut découvrir aujourd’hui datent du début du 19è.  Elles sont immenses (18 mètres de long, 10 de large et 4 étages).

Voici l’herbe utilisée pour la toiture. Elle est coupée puis séchée pendant au moins une année avant d’être utilisée.

Chaume pour les toits

Chaume pour les toits

Il faut changer le chaume environ  tout les 30 ans et tout le village s’entraide pour le renouveler. Les plus jeunes ont les positions les plus hautes sur le toit alors que les seniors sont beaucoup plus bas.

C’est très épais, regardez sur la photo ci-dessous à droite. Je dirai bien une quarantaine de centimètres.

Toits de chaume

Toits de chaume

Dans ces maisons typiques, des familles entières vivaient sur plusieurs niveaux, chauffées par des foyers placés au centre du rez-de-chaussée. Au dernier étage, sous les combles, on élevait des vers à soie ou on stockait des feuilles de murier. Certaines appartiennent à des propriétaires privés, d’autres peuvent se visiter. C’est incroyable de se promener à pied dans le village qui a l’air de ne pas avoir bougé depuis des siècles.

Quelques photos : 

Maisons Shirakawa

Maisons Shirakawa

A l’époque où j’y étais (en octobre), le riz était déjà ramassé (le village est entouré de rizières maintenant). Mais, vu la météo très clémente, une seconde pousse avait démarré (le vert tendre que vous voyez au premier plan ci-dessous). Il ne sera pas ramassé car il n’aura pas le temps de mûrir avant l’hiver.

Chaumière et rizière

Chaumière et rizière

Nous avons passé quelques heures à nous promener à pied parmi ces maisons incroyables.

Village de Shirakawa-Go

Village de Shirakawa-Go

C’est magique !

Shirakawa-Go

Shirakawa-Go

L'automne à Shirakawa

L’automne à Shirakawa

Ne ratez pas si vous venez dans la régions les 2 villages voisins de Shirakawago et Gokayama, classés au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1995. C’est juste fou.

Côté informations pratiques vous pouvez dormir dans le village (ryokans sur réservation), y déjeuner et même y  prendre un café.


Top !

Cliquez ici si vous voulez découvrir tous mes articles sur la Préfecture de Gifu au Japon.

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • christiane morey a écrit le 3 novembre 2018

    quelle chance de voir ceci – magnifique – que c’est- beau de voyager

    • Barbara a écrit le 3 novembre 2018

      et merci Anne de partager et nous permettre de voyager dans tes pas

    • Anne a écrit le 3 novembre 2018

      Ah oui, c’est merveilleux 🙂

  • Barbara a écrit le 3 novembre 2018

    Waouhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh

    je comprends que le site soit inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco!
    non seulement c’est magnifique mais en plus que d’histoire ,de spécificités,

    passionnant reportage et sublimes photos merci ♥ Anne

    les toits -anciens et nouveaux -très impressionnants
    le contrastes couleurs/rizières

    en plus toute la spécificité passionnante – oui je me répète mais j’ai plus trop de superlatifs là (et puis pas au top; merci à toi qui me permet de m’évader quelques instants d’ailleurs- la culture du vers à soie ♥♥♥

    merci merci merci

    tu n’as plus qu’à y retourner en hiver pour comparer !
    ps #♥Cités d’or

    • Anne a écrit le 3 novembre 2018

      Oui c’est super super super beau 🙂

  • myriam a écrit le 3 novembre 2018

    Bonjour Anne

    Ce paysage me fait penser à la suisse!
    Certes la Suisse à des chalets mais sans chaume.
    Ces couleurs, ce vert, c’est éblouissant, superbes!
    C’est drôle, ces herbes, ce chaume qu’ ils utilisent me font penser à une herbacée qu’il y a chez ma maman.:herbe de la pampa.
    C’est exactement la même que sur ta photo et ma maman l’a toujours appelé comme ça.
    Quand il fait froid, il suffit de tailler la tige qui supporte les  » plumeaux » et ils repoussent au printemps légers et aériens.
    Leur « plumet » s’effilochent ds le vent.
    Et ces maisons sont charmantes.
    Je me verrai bien en habiter une chez nous, dans un paysage pareil!
    J’adore le bois et le végétal ensemble.
    Décidément ce reportage au Japon a était une grande découverte pour moi et une bonne surprise.
    Je ne l’imaginais pas du tout comme ça!
    Culture!
    Bonne soirée

    • Anne a écrit le 3 novembre 2018

      Oui je vois tout à fait ce qu’est l’herbe de la pampa. Je ne suis pas sûre que ce soit la même chose. Cela fait moins touffu. Peut être de la même famille ? Bisous

  • Betty a écrit le 3 novembre 2018

    très beau le Japon ! Merci Anne !
    J’aimerai offrir à ma fille un livre sur la cuisine japonaise. Pourriez vous me donner quelques indics si vous connaissez.
    Merci d’avance et bon week- end

    • Anne a écrit le 3 novembre 2018

      Bonjour Betty. Je suis désolée je n’en connais pas.Le souci, pour la cuisine japonaise, c’est de trouver les ingrédients. C’est vraiment compliqué

  • marie a écrit le 4 novembre 2018

    Bonjour
    Encore un beau voyage avec cet article, c’est très beau, je me pose une question, il n’y a aucun personnage sur les clichés, est-ce volontaire ??

    • Anne a écrit le 4 novembre 2018

      Coucou ; oui c’est volontaire. Je sais que perso je n’aime pas être sur Les photos des gens. Et là c’est en plus pour être publié sur internet donc j’évite un maximum

  • Sisol a écrit le 10 novembre 2018

    Nous y étions en avril 2017. Endroit magique

    • Anne a écrit le 10 novembre 2018

      Oui tout à fait 🙂

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Mon livre

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes sucrées
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
S'inscrire à la
newsletter
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Photo - Anne Lataillade

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
FACEBOOK
206 600
followers
Pinterest
429 900
followers
Instagram
39 900
followers
Fermer