Logo - Papilles et Pupilles

Chargement en cours...
Veuillez patienter...
P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Interview de Flo Makanai, auteure du livre les intolérances alimentaires

Actu Allergies Dossiers pratiques

Flo Makanai

Flo Makanai

Flo Makanai est l’auteure du blog Makanai, bio, bon, simple. Elle vient juste de sortir un livre, les intolérances alimentaires aux éditions Anagramme et a accepté de répondre à mes questions.

Florence, peux-tu me dire ce qui t’a motivé à écrire ce livre ?

J’ai d’abord été motivée par l’envie de faire le point sur les intolérances alimentaires, leurs causes, les tests, les voies thérapeutiques, etc., pour aider au mieux mes filles et mon mari, qui sont multi-intolérants alimentaires. J’étais un peu perdue dans toute la masse des informations, rarement convergentes, souvent incomplètes, que je trouvais ici ou là. Et je savais bien que je n’étais pas seule dans ce cas car à chaque fois que je publiais sur mon blog des billets sur le sujet des intolérances alimentaire, je recevais un nombre considérable de commentaires ou de mails de personnes qui se sentaient concernées par ce sujet et qui, comme moi, avaient des foules de questions sans réponses qui les tracassaient. Il fallait un ouvrage simple et de synthèse sur le sujet.

En quoi ton livre est différent de ce qui existe aujourd’hui en France en librairie ?

  • Il propose, en termes clairs et simples, une vision panoramique des intolérances, ce qui à ma connaissance n’avait jamais été fait ;
  • Il contient des recettes qui ne sont pas seulement sans gluten et/ou sans produits laitiers mais qui sont également sans œufs et sans soja (et c’est rare de trouver tous ces critères dans les autres livres) ;
  • Et enfin il propose de très nombreuses astuces et idées pour substituer un aliment ou un ingrédient à un autre, pour que chacun puisse se régaler tout en évitant les aliments non tolérés. Et je sais que ma famille est loin d’être la seule à avoir besoin de toutes ces informations et recettes!

L’envie de partager tout cela avec d’autres, au-delà du blog, m’a donc également motivée.

A ton avis, à quoi est dûe l’augmentation du nombres d’enfants souffrant d’allergies et/ou d’intolérances alimentaires

Je suppose que plusieurs facteurs combinés peuvent être envisagés comme responsables :

  • La pollution atmosphérique, certains pesticides ou insecticides terriblement agressifs, d’éventuelles contaminations (y compris in utero) par des métaux lourds, trop d’antibiotiques pris à mauvais escient, tout ceci fragilise certainement les organismes de certains enfants et entrave le bon développement de leur défenses naturelles.
  • Si on ajoute à cela une alimentation trop souvent déséquilibrée, industrialisée, et en fin de compte quasi morte, et tous les stress que nos enfants endurent dès leur gestation, à cause des rythmes terribles de nos vies modernes… Sans oublier le capital génétique propre à l’enfant!
  • Et puis nous ne varions plus assez l’alimentation de nos enfants, qui peuvent manger du chocolat en poudre le matin, dans un dessert lacté à midi et en croquer deux carrés le soir, par exemple. Or, les intolérances sont liées à la quantité ingérée.

En somme, les allergies et intolérances alimentaires sont ce qu’on appelle des maladies de civilisation.

Tu as une formation scientifique, j’imagine que tu t’es beaucoup documentée ?

J’ai un doctorat en droit, et je suis enseignant-chercheur. Mon domaine d’étude n’a rien à voir avec le fonctionnement du corps humain, donc je me suis énormément documentée pour comprendre le système digestif, le système immunitaire, etc. J’ai aussi étudié des centaines (milliers?) de pages en anglais comme en français, dans des livres, des magazines, sur Internet, sur les intolérances alimentaires et les allergies. J’ai aussi longuement discuté avec des professionnels de santé spécialisés dans ces domaines (biologistes, médecins allopathes ou homéopathes, ostéopathes etc.). J’aime chercher, découvrir, réfléchir, comprendre, j’ai adoré tout ce travail !

Combien de temps as tu mis à écrire ce livre ?

Entre le moment où j’ai commencé à construire le plan de ce livre et le jour où j’ai validé la dernière version du texte et donné mon bon à tirer à l’éditeur, il s’est écoulé à peu près 8 mois. Mais ce temps d’écriture avait été précédé de plusieurs mois de recherches, de réflexion, pour répondre aux besoins de ma fille aînée, et j’avais commencé à mettre un peu en forme certaines idées pour mon blog. Bref, je dirai que ce livre est le fruit d’un travail de près de 18 mois.

Pourquoi as tu eu envie de passer à l’édition ? Qu’est ce que cela t’apporte en plus de ton blog ?

Sans Karen Chevallier, je ne serai certainement jamais passée à l’édition, car c’est elle qui, peu après avoir publié son premier livre chez Anagramme, m’a demandé si je n’avais pas envie de proposer un livre à sa maison d’édition. Sur le coup, je lui ai répondu que non. Et puis j’ai réfléchi au fait que quelques mois plus tôt, j’aurais moi-même adoré trouver en librairie un livre qui m’aurait expliqué les différentes causes des intolérances alimentaires, les méthodes de diagnostic, leurs symptômes, les voies thérapeutiques possibles etc. Un livre qui m’aurait évité une part d’angoisse, le sentiment d’être face à des montagnes infranchissables… J’ai donc rédigé un projet, structuré, de 3-4 pages, l’ai adressé à l’éditrice dont Karen m’a donné les coordonnées, et quelques jours plus tard, un contrat arrivait dans ma boîte aux lettres!

Trouves-tu que cela te donne une légitimité supplémentaire ?

Oui,c’est en effet parce que cela allait déboucher sur une publication, donc une rémunération, que je me suis autorisée à travailler énormément sur le thème des intolérances alimentaires et que ma famille l’a accepté. Cela a légitimé mon besoin d’en savoir plus. Sans éditeur, mon mari, qui pourtant est mon tout premier soutien pour tout, aurait eu grand mal à supporter toutes les soirées que j’ai passées dans mon bureau, loin de lui, à travailler pour le livre, et il n’aurait pas développé, comme nos 3 filles, des trésors de patience pour m’écouter lui parler encore et encore de telle ou telle théorie, de mes doutes, de mes découvertes! Et moi, je ne me serai pas accordée tout ce temps « juste » pour mon blog, qui est une passion mais pas un métier.

J’avais aussi besoin de « monter un dossier » solide à opposer à tous ceux, si nombreux, pour qui les intolérances alimentaires sont de petits soucis digestifs sans importance, voire des inventions de parents sur protecteurs dévorés d’inquiétude… C’est très déstabilisant d’entendre dire de façon répétée que les maux dont son enfant ou son mari souffre sont « psy », « dans leur tête » (ou dans la mienne), comme s’ils étaient fautifs et qu’il leur suffisait de se botter le derrière pour que tout aille bien… Ca n’est pas vrai! Des milliers de personnes peuvent en témoigner et surtout, comme mon livre l’atteste, de multiples explications médicales existent, ainsi que plusieurs pistes thérapeutiques très riches.

Enfin, un atout important du livre par rapport au blog est qu’il est très facile de le feuilleter, de revenir trois pages en arrière, de regarder le sommaire pour trouver une recette, de le prêter à une amie, de l’annoter même si on en a envie! J’aime les livres, je le trouve suppléments indispensables aux supports numériques, quels qu’ils soient. Et puis c’est un vrai plaisir pour moi de savoir mon livre chez autrui, et notamment tous ces lecteurs de Makanaibio adorables, généreux, chaleureux, avec qui je communique. Je reçois des mails qui me touchent profondément, de très belles amitiés sont nées grâce à Makanai, et ce livre est un vecteur supplémentaire de lien humain, d’échange, les deux raisons d’être de mon blog!

Les intolérances alimentaires - Flo Makanai

Les intolérances alimentaires – Flo Makanai

Reçois tu beaucoup de courrier de parents ? Quelles sont les questions qui reviennent le plus fréquemment ?

Oui je reçois pas mal de courrier de parents, et la plupart du temps, ils me demandent quels tests ont permis d’identifier les intolérances alimentaires des membres de ma famille, si nous allons mieux depuis que nous suivons un régime d’éviction des principaux aliments non tolérés (la réponse est oui!) et comment cuisiner gourmand sans tel ou tel aliment. Beaucoup de parents m’écrivent aussi juste pour partager leur expérience ou pour me remercier de partager la mienne sur mon blog, parce que l’on est souvent isolé quand on est intolérant (ou parent d’intolérant), on doute beaucoup, l’entourage voire les médecins ne sont pas forcément à l’écoute. Alors tout partage d’expérience redonne des forces pour continuer à oser aller mieux…

Avec l’expérience, y a t il des choses qui te semblent encore aujourd’hui compliquées dans la gestion de ton quotidien ?

Oh oui! Le plus dur est que nous ne pouvons absolument pas nous reposer sur des plats déjà préparés (ils contiennent toujours soit du gluten, soit des œufs, soit du lait, voire les 3), pas s’arrêter dans une boulangerie pour un sandwich quand on voyage ou un pain au chocolat pour le goûter, bref qu’il nous faut nous faire à manger 4 fois par jour TOUS les jours de l’année… Et ça, c’est dur. Il m’arrive encore, certains soirs, de fondre en larmes dans ma cuisine parce que je suis épuisée et qu’il me faut pourtant faire le diner mais aussi préparer le petit-déjeuner du lendemain et les déjeuners des enfants (qui ne peuvent pas manger à la cantine) ainsi que leur goûter.

C’est compliqué aussi que si peu de produits du commerce excluent à la fois le gluten, les produits laitiers, les œufs et le soja. Il est facile de trouver des produits sans gluten, par exemple, mais ils sont presque toujours à base de riz, que deux de mes enfants doivent éviter, et d’œuf aussi… J’ai hâte que cela évolue, ça me simplifierait la vie, parfois…

On sait, pour avoir tenté le diable à quelques reprises, que le prix à payer (éruptions cutanées diverses, migraine, humeur massacrante, maux de ventre, otites, etc.) est trop élevé par rapport au plaisir immédiat du « craquage », alors on se résout à être sérieux et à cuisiner encore et encore, et toute la famille s’y met… Mais sincèrement, c’est fatigant.

Comment vois tu l’avenir ?

Je suis convaincue que les intolérances alimentaires vont peu à peu être reconnues pour ce qu’elles sont (complexes et objectives) par le monde médical, comme elles le sont déjà en bonne partie en Amérique du Nord ou en Allemagne, par exemple. Je veux croire que dans quelques années, l’enfant qui, par exemple, souffre d’otites à répétition et qui ne peut pas fermer l’œil de la nuit tant son eczéma le fait souffrir se verra proposer rapidement des tests qui permettront de supprimer de son alimentation ce qui participe à ses pathologies et qu’un éventail de soins efficaces lui sera proposé.

J’espère aussi que ces allergies et intolérances qui explosent vont nous contraindre tous à revenir à une alimentation simple, vivante, équilibrante, qui nous nourrira et nous donnera tout plein de forces vitales, au lieu de ces aliments qui nous encrassent et nous épuisent…

Merci Flo !

Son livre : Les intolérances alimentaires, cuisinez gourmand autrement – Flo Makanai – Éditions Anagramme – 14.90€

Enjoy !

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • christelle is flabbergasting a écrit le 19 mars 2011

    Un énorme Bravo à Florence et merci beaucoup à toi Anne pour cette entrevue ! J'espère un jour prochain le trouver au Québec… qui sait ? 😉

  • le hérisson bleu a écrit le 19 mars 2011

    Moi je dis merci merci Flo (je ne le dirai jamais assez) pour m'avoir redonné le courage de m'atteler dans ma cuisine réduite au strict minimum lorsqu'on l'a conçue il y a 3 ans faute d'envie et qui maintenant me semble toute rikiki !! Merci de nous avoir donné tant d'informations que mêmes certains professionnels sont incapables de nous fournir !! Merci de nous aider à nous sentir moins seuls, merci de nous donner l'espoir qu'un jour de nombreuses personnes reviendront sur leurs préjugés concernant les maladies si sournoises de nos enfants, de nos proches et que oui, enfin cessera la psychologie de prisunic…
    PS : euh, perso, je ne le prête pas ce livre ^^(je préfère l'offrir, le mien eh ben c'est le mien de moi quoi !!)

  • Flo Makanai a écrit le 19 mars 2011

    Merci Christelle et Hérisson! Et encore merci Anne pour tes très chouettes questions intéressantes, j'ai aimé y répondre.
    Christelle, tu peux le commander sur Amazon.ca. Et en parler à tes libraires québécois préférés 😉

  • Vanille a écrit le 20 mars 2011

    J'attends la livraison du livre avec impatience et cette interview ne fait que renforcer ce sentiment.

  • NatachaNoGluten a écrit le 20 mars 2011

    Il faut que j'achète ce livre. Merci pour cet article.

  • Karen (Cuisine-saine) a écrit le 22 mars 2011

    Je suis trop contente de voir le résultat 😀 Je savais qu'il allait être super ce livre 😀

  • automobile a écrit le 19 avril 2011

    Merci pour l'article, cela donne envie d'acheter le livre!

  • poucinette a écrit le 26 avril 2011

    et oui pas facile de vivre avec !!!!!

  • le chef a écrit le 12 juin 2011

    j'ai adoré!

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Mon livre

Je mange :) ©Tookapic CC0 Pixabay
Au menu d' Avril :
- La cuisine avec les enfants
- Les tartinades
- Les asperges
Découvrir l'édito d'avril
Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes sucrées
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
S'inscrire à la
newsletter
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Photo - Anne Lataillade

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
Google +
127 800
followers
Pinterest
419 500
followers
Instagram
37 300
followers
Vue sur Las Vegas depuis le Delano
Bouquet garni - Guyane
Sur le vif...
Fermer