Logo - Papilles et Pupilles

Chargement en cours...
Veuillez patienter...
P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Bébés, pollution et allergies

Actu Allergies Dossiers pratiques

Paris (c) Luc Mercelis CC BY-NC-ND 2.0

Paris (c) Luc Mercelis CC BY-NC-ND 2.0

Tour EiffelPots d’échappement, polluants chimiques, moisissures, toxines… quand on est une jeune maman, on s’inquiète de la santé de bébé dans les grandes villes. Une étude menée à Paris sur plus de 4000 nouveau-nés essaie de déterminer l’exposition des tout-petits et les problèmes respiratoires.

De nombreuses études internationales ont montré un véritable boom des allergies chez les enfants, et une augmentation de l’asthme et des problèmes respiratoires.

Et la situation serait encore plus préoccupante dans les villes.

Qu’en est-il à Paris ?

C’est ce que cherche à déterminer une étude, qui surveille plus de 4000 nouveau-nés parisiens depuis 2003. Le but est de mesurer l’émergence des maladies respiratoires en prenant en compte les facteurs comportementaux et environnementaux (aussi bien à l’intérieur des foyers qu’a l’extérieur de la maison).

Sifflements chroniques

A mi parcours de l’étude, le principal problème mis en évidence est le sifflement chronique.

21 % des bébés en souffrent, soit un petit parisien sur 5. ce sifflement apparaît surtout chez les enfants qui ont des antécédents de problèmes bronchiques, d’infections respiratoires, des problèmes d’eczéma. On notera que 20 % des siffleurs sont atteints de manière chronique. Ces sifflements sont loin d’être anodins : ils peuvent être les signes précurseurs d’un asthme à l’âge adulte. D’ailleurs, le fait d’avoir des parents asthmatiques est lui aussi un facteur qui favorise ces sifflements.

Parmi les autres symptômes respiratoires révélés par cette surveillance, on notera que 23 % des bébés ont des toux sèches et 4 % des gênes respiratoires.

Des infections aux allergies.

En dehors de ces sifflements, l’enquête a relevé d’autres troubles plus ou moins répandus. Ainsi, le rhume « classique »a touché près de 60 % des bébés et près de 30 % ont connu une bronchiolite. Mais ce qui est le plus inquiétant, c’est que 4 % ont connu plus de 3 bronchiolites et que 12 % ont eu plus de trois otites. Difficile de déterminer les facteurs favorisant ces infections. Dans le domaine des allergies, 17 % des enfants connaissent des dermatites atopiques, près de 9 % ont des rhinites allergiques et près de 3 % connaissent des allergies alimentaires.

Des causes diverses

L’étude a pour but de rechercher les causes de ces problèmes respiratoires, notamment en se focalisant sur un sous-groupe de 200 enfants, pour mener des mesures environnementales poussées. Car les scientifiques suspectent déjà plusieurs polluants d’être responsables de ces problèmes respiratoires :

* Les gaz d’échappement automobile ;
* Le tabac ;
* Le dioxyde d’azote libéré par les appareils de cuisson et de chauffage au gaz ;
* Les composés organiques volatils (qui sont dans les colles, vernis, encres, cosmétiques, produits ménagers…) ;
* Les moisissures ;
* Les acariens ;
* Les endotoxines libérées par les bactéries (liées souvent à la présence d’animaux dans la maison).

Premiers constats

On retrouve les polluants chimiques avec des concentrations assez homogènes dans tous les logements parisiens. Seuls certains produits se retrouvent à des niveaux plus élevés selon les endroits : les alcanes et les paradichlorobenzènes, des produits liés au bricolage ; l’hexanal et le propionaldéhyde, liés eux à la présence de meubles en aggloméré, ou de la présence d’un revêtement vitrifié au sol, surtout s’il date de plus d’un an. En ce qui concerne les acariens et les moisissures, on retrouve des niveaux moyens équivalents dans les appartements.
Alors certes, pour l’instant les scientifiques n’ont pas encore croisé les données entre les problèmes respiratoires et les niveaux de pollution. Et l’étude va se poursuivre encore jusqu’aux 6 ans des enfants.

Des données qui seront indispensables pour endiguer les troubles respiratoires et permettre aux enfants de respirer à Paris et dans toutes les villes !

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • leonine19 a écrit le 2 avril 2007

    c vrai qu’avec un bébé ds la poussette , les pots d’échappement est une horreur !

  • texmex a écrit le 2 avril 2007

    Il n’y a pas que la pollution qui soit responsable des allergies et autres maladies modernes. Pensez à ne pas vacciner vos enfants trop tôt, ni sans necessaité… Seul le dtp est necessaire, et le bcg est en voie de disparition bientot.

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Mon livre

Je mange :) ©Tookapic CC0 Pixabay
Au menu d' Avril :
- La cuisine avec les enfants
- Les tartinades
- Les asperges
Découvrir l'édito d'avril
Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes sucrées
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
S'inscrire à la
newsletter
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Photo - Anne Lataillade

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
Google +
127 800
followers
Pinterest
415 400
followers
Instagram
35 800
followers
Vue sur Las Vegas depuis le Delano
Bouquet garni - Guyane
Sur le vif...
Fermer