P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Marie Power, jardinière de la mer

Irlande Reportages Voyages

Marie Power (c) Andrew Downes Helvik Head Failte Ireland

Seaweed foraging with Marie Power, aka, The Sea Gardener. Photo:Andrew Downes, XPOSURE

Les voyages, ce sont avant tout les rencontres. J’ai fait la connaissance de Marie Power en Irlande, du côté de Waterford, un comté situé entre Cork et Dublin, sur la côte est de l’île. Marie a une passion, les algues, et cela fait plusieurs années maintenant qu’elle anime des ateliers qui leurs sont consacrées. J’ai pu grâce à elle goûter plein d’algues différentes, de la laitue de mer au goémon blanc en passant par les dulces ou les kelps. Inutile de vous dire que j’étais un peu larguée côté traduction. Lost in translation, tel est mon nom 😉

Quoi qu’il en soit, j’en ai compris suffisamment pour partager avec vous cette rencontre passionnante. Marie a en effet complètement changé de vie, décidant de se consacrer aux choses qui ont du sens.

Marie, avez-vous suivi une formation liée à la mer, à l’océanographie ? 

Pas du tout. Je suis spécialisée dans le management et le conseil mais j’ai décidé de consacrer mon temps à la nature.

Mais pourquoi les algues ? 

Je les ai découvertes quand j’étais très jeune. Mon cousin, Jackie Power, cultivaient des carrageen dans la région de Stradbally Cove et sa soeur, Eily, en faisait un dessert, très sain. Mais je n’aimais pas vraiment leur goût. C’est bien plus tard que j’ai découvert comment les rendre délicieuses ainsi que leurs bienfaits pour la santé.

Comment alors ? 

En 2007, j’ai eu la chance de participer à un atelier avec une experte es algues, le Pr Annie Rhatigan. C’est là que j’ai appris à utiliser les différentes variétés. Cela m’a vraiment inspiré et j’ai commencé à chercher des algues sur les plages locales dans le Comté de Waterford. J’ai expérimenté, les ai mangées crues et/ou cuites et me suis formée sur le tas.

Algues - The Sea Gardener

Algues – The Sea Gardener

Comment avez vous développé votre activité d’ateliers consacrés aux algues. 

J’ai démarré en 2007, à Kilfarassey, lors d’une sortie avec Irish Wildlife Trust consacrée aux milieux aquatiques. J’ai proposé qu’on y inclue une dégustation d’algues et elle a rencontré énormément de succès.  Il était clair qu’il y avait un intérêt. Comment les choisir, les cueillir, les préparer, comment les consommer etc. J’ai ensuite animé d’autres ateliers et cela a eu pour conséquence ma présence chaque année au Food Festival de Dugarvan.

Qu’est ce que cela vous apporte ? 

Les rencontres ! J’ai tellement de plaisir à partager mes connaissances avec tous ces gens qui attendent mes ateliers. Ils sont vraiment surpris de voir que les algues peuvent avoir autant de goût et sont avides d’en savoir plus sur leurs utilisations.  J’ai d’ailleurs fini par écrire un livre, the Sea Gardener, pour leur transmettre tout mon savoir (recettes et bienfaits).

Algues Helvik Head - Failte Iireland

Seaweed foraging with Marie Power, aka, The Sea Gardener. Photo:Andrew Downes, XPOSURE / Failte Ireland

Comment faire si je veux ramasser des algues au bord de la mer ? 

  • D’abord soyez absolument sûrs de ce que vous cueillez : Partez avec un guide bien informé qui soit capable de différencier ce qui est comestible de ce qui ne l’est pas. Consultez les livres sur le sujet (avec des photos de qualité, c’est le mieux) et soyez très prudents avec ce que vous trouvez sur internet. Ce n’est pas toujours pertinent.
  • Ensuite, renseignez-vous absolument sur la qualité de l’eau de l’endroit où vous faites votre cueillette. Les algues, comme n’importe quelles plantes absorbent l’air et les nutriments de leur environnement immédiat. Evitez donc d’en ramasser à proximité des zones habitées, industrielles, des ports, des routes avec beaucoup de circulation, des cours d’eau polluée etc.
  • Ne partez jamais seul : les rochers sont glissants et vous pouvez vous faire surprendre par la marée. Soyez donc prudents.
  • Vérifiez les marées et la météo avant de sortir et choisissez un jour calme : Le moment idéal pour collecter les algues est une heure avant la marée basse. L’objectif est d’être sur les rochers avant que la marée ne change.
  • Et enfin comme toute cueillette, préservez la ressource : Coupez un peu des algues choisies à l’aide d’un ciseau (laissez au moins 50% de la plante) et n’arrachez pas les racines car cela ne repousse pas et il ne restera plus rien pour les invertébrés marins tels les bigorneaux ou les patelles.

Merci Marie.

Pour en savoir plus, un site, en anglais : www.theseagardener.ie

Et vous, consommez-vous des algues ? Perso à part dans les makis ou dans la soupe miso, pas vraiment, mais cela m’a donné envie d’essayer.

 

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • Barbara a écrit le 23 octobre 2016

    intéressante rencontre merci

    • Anne a écrit le 23 octobre 2016

      Merci Barbara, bon dimanche

  • Francine a écrit le 23 octobre 2016

    Le tartare d’algues est vraiment bon comme de la tapenade voir le site du chaudron pastel elle donne des recettes moi je prends des paillettes d’algues de l’eau moutarde et huile d’olive on peut y ajouter des câpres

  • Francoise a écrit le 23 octobre 2016

    Merci pour ce billet intéressant…lorsque j étais enfant en vacances à l île de Ré ma tante faisait cuire une algue verte qui ressemblait un peu à de la frisée ..on appelait cela le  » sar » …on mangeait ça en salade…ce n était pas mauvais…dans les années 60 la mer n était pas aussi polluée…

  • Nathalie a écrit le 23 octobre 2016

    Merci pour cet article intéressant.J’utilise les algues en paillettes bio (pêchées en Bretagne) pour faire des tartares avec huile de noisette,échalotes,citron,sauce soja,câpres et/ou cornichons,olives noires,tartiné sur du pain grillé ou sur un dos de cabillaud poêlé c’est délicieux. Je mets aussi des paillettes d’algues dans l’huile de mes sardines en boîte et j’attends quelques minutes pour qu’elles soient rehydratées avant de déguster avec une tartine au beurre salé.

    • Anne a écrit le 24 octobre 2016

      Merci pour toutes ces idées Nathalie 🙂

  • ln22 a écrit le 24 octobre 2016

    merci de nous la présenter. Très intéressant en effet.Les algues permettent de manger des choses passionnantes et de rencontrer des gens passionnants. Un ouvrage vient de sortir sur le sujet des algues en France « Savez vous goûter les algues? » : Prannie Rhatigan y est d’ailleurs interviewée et donne quelques recettes.

    • Anne a écrit le 24 octobre 2016

      Merci beaucoup pour l’info, je vais regarder

  • Wargé Yvette a écrit le 24 octobre 2016

    très intéressant mais trouve-t-on des algues en Andalousie?
    Merci

    • Anne a écrit le 24 octobre 2016

      Aucune idée Yvette

    • ln22 a écrit le 24 octobre 2016

      c’est plutôt en Galice que l’on trouve des algues pour l’Espagne

  • Bosha a écrit le 26 octobre 2016

    Cela fait 15ans que je les déguste à toutes les sauces, de l’Apéro au desserts.
    Je les achète au kg, et cela ce vide très vite. C’est délicieux !
    Cléa, a vulgarisé l’utilisation de l’agar-agar, pour les autres algues c’est en macrobiotique qu’on les découvre.
    Dommage que ce livre de Marie Power ne soit pas encore traduit, mais je l’achètera bien quand même.
    Merci, pour ce beau témoignage.

    • Anne a écrit le 26 octobre 2016

      C’est vrai qu’avant que Cléa ne parle de l’agar agar, je n’en avais que vaguement entendu parler et j’ignorais complètement que c’était une algue.

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
Google +
127 900
followers
Pinterest
414 800
followers
Instagram
25 900
followers
Vous aimez le chocolat  ? J'ai 2 livres "aux sources du grand chocolat Valrhona - recettes d'experts" à faire gagner.   Dites moi dans les commentaires quel est votre dessert au chocolat préféré et taguez la personne avec qui vous aimeriez le manger  - je tirerai au sort dimanche soir et vous préviendrai par instagram
Aujourd'hui c'est cookies
La ronde des fromage
A la campagne pour un déjeuner à la découverte des truites des fjords norvégiens @Norge_fr
Sur le vif...
Fermer