P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Marie Dijon, une chef épatante !

Reportages

Marie Dijon aime cuisiner et cela se voit ! Il suffit de regarder la photo ci-dessous et vous comprenez tout !

Marie Dijon aime cuisiner et cela se voit (c) Olivier Marie / goutsdouest.fr

Marie Dijon aime cuisiner et cela se voit (c) Olivier Marie / goutsdouest.fr

Je ne connaissais pas du tout cette jeune chef Marseillaise de 24 ans mais je peux vous dire que j’ai succombé au charme de sa cuisine. J’ai en effet eu la chance de la découvrir et de la déguster au restaurant éphémère, La Table du Comté, installé dans la cité phocéenne du 7 au 11 octobre dernier.

Ce petit bout de femme a en effet envoyé des plats qui décoiffent notamment son entrée à base de couteaux, clémentines, jeune Comté, coriandre et amande qui était juste incroyable.

Couteau par Marie Dijon

Couteau par Marie Dijon

Et chose incroyable, amis des internets, Marie ne cuisine que depuis 3 ans. Perso, au bout de 3 ans de cuisine, à part un gâteau au yaourt et des pâtes sauce tomate, je ne savais pas faire grand chose 😉

J’ai eu envie d’en savoir un peu plus sur sa déjà jeune vie, jeune oeuvre, et voici donc le résultat.

Bonjour Marie, pouvez-vous me dire comment êtes-vous tombée dans la marmite ? La cuisine était-elle une vocation ?

J’ai toujours beaucoup aimé cuisiner. C’est une passion familiale, mon père cuisinait beaucoup mais ce n’était pas du tout son métier. Je l’aidais à préparer des buffets pour les fêtes de famille.

Vous avez suivi des études de cuisine alors ? 

Pas tout de suite. Je souhaitais plutôt faire du droit et devenir magistrate. Je me disais que j’aimais cuisiner pour ma famille et mes amis mais je n’étais pas sûre que cuisiner à titre professionnel me plairait autant.

Mais finalement vous avez changé d’avis ?

Oui. J’ai fait une mise à niveau pour valider un CAP cuisine à l’école hôtelière de Bonneveine et ai commencé à travailler en alternance chez Ludovic Turac, chef du restaurant Une Table au Sud. Cette expérience m’a vraiment rassurée sur mon choix car même si je faisais 120 heures par semaine, je n’avais jamais l’impression de travailler.

Vous avez ensuite intégré l’équipe du Grain de Sel

Oui et j’ai vraiment eu énormément de chance de travailler avec Pierre Gianetti, le chef de cet établissement. Nous n’étions que très peu en cuisine et on touchait vraiment à tout. Grâce à lui j’ai développé l’amour des produits, le besoin de comprendre le métier de chaque artisan et la volonté d’en savoir plus sur l’origine des ingrédients.

Marie Dijon (c) Olivier Marie - goutsdouest.fr

Marie Dijon (c) Olivier Marie – goutsdouest.fr

Et de second du restaurant vous êtes devenue chef ? 

Oui. J’étais très attachée au restaurant. J’ai pris sa suite quand il est parti et ai embauché 2 amis. Nous nous sommes alors lancés dans l’aventure.

Comment définiriez vous votre style de cuisine : 

Il est un peu comme moi, cela part dans tous les sens ! Je n’ai pas de barrière, pas de limite. Tout est possible. Habituellement les chefs ont de solides bases classiques et inventent à partir de cela. Moi je fais tout l’inverse. Je n’ai que très peu de bases. J’aime transformer les choses, jouer avec les textures, les températures et partager cela avec les gens avec qui je travaille.

Quels sont les chefs qui t’inspirent ?

Je suis allée une fois chez Jean Luc Rabanel à Arles et j’ai beaucoup aimé. Sinon, mon mentor est Pierre Gianetti. J’aime m’inspirer des chefs mais je ne regarde jamais de recettes. Je n’ai pas le temps La cuisine c’est très instinctif. Si vous cherchez des infos, des recettes, vous perdez la magie.

Diriez-vous que votre cuisine est marseillaise ? 

Oui, au niveau des associations et des produits comme les olives, les câpres, les agrumes ou les produits de la mer par exemple.

Qu’est ce qu’il faut absolument goûter à Marseille ? 

Les panisses à l’Estaque et nulle part ailleurs.

Merci Marie. Sinon quels sont vos projets ? 

Au printemps je vais partir pour 2 ans comme chef d’un restaurant à Shangaï. Je veux voyager, voir du monde, découvrir des produits et des cuisines. Ensuite, j’espère pouvoir me rendre en Amérique du Sud, au Pérou.

La carrosserie Marseille - La table du Comté (c) Olivier Marie / goutsdouest.fr

La carrosserie Marseille – La table du Comté (c) Olivier Marie / goutsdouest.fr

Un dernier mot : Puisque nous sommes ici à la Table du Comté, pour vous,  que représente ce fromage ? 

Je déguste du Comté depuis des années ! J’aime toutes les nuances qu’il offre, qui vont du fruité aux arômes de sous-bois. Il se marie avec beaucoup de choses en cuisine, y compris les produits du terroir marseillais. J’ai très envie de partir à la rencontre des producteurs de Comté, de découvrir les fruitières, les paysages.

Merci Marie et bonne chance pour la suite ! 

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • sandrine - 40andsowhat a écrit le 18 octobre 2016

    Et en plus, elle est jeune ! Bravo et longue route, faites nous encore de bonnes choses pour nos papilles et pupilles 😉

    • Anne a écrit le 19 octobre 2016

      Oui longue route à elle 😉

  • MOREAU a écrit le 18 octobre 2016

    Bravo !!! merci de nous faire rencontrer un jeune talent.

  • Dijon a écrit le 18 octobre 2016

    Un charisme très personnel pour une fille spéciale et uniqueet qui suivra son chemin

    Bonne route et bonne chance
    Des bisous

  • Barbara a écrit le 19 octobre 2016

    dynamique et passionnée on a envie de la suivre
    merci

  • Muriel a écrit le 19 octobre 2016

    Un personnage comme on les aime: passionnée, intéressante, créative… elle a tout pour elle cette jeune chef!

  • Loutreloup a écrit le 19 octobre 2016

    Vraiment géniale cette jeune chef. Je lui souhaite bon vent en Asie.

    • Anne a écrit le 22 octobre 2016

      🙂 merci pour Elle

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actuellement en déplacement, je dispose d'un accès limité à mes mails et suis au regret de ne pouvoir répondre rapidement à vos commentaires. Merci pour votre patience.

Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

S'inscrire à la
newsletter
Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
Google +
128 600
followers
Pinterest
415 400
followers
Instagram
29 600
followers
Exotique
Whisky Bay - Wilsons Promontory
Princes Pier - Port Melbourne
Sunset - Melbourne
Sur le vif...
Fermer