P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Moeder Lambic, Bruxelles

Avec alcool Belgique Boissons Bonnes adresses Reportages Voyages

Moeder Lambic, Bruxelles

Moeder Lambic, Bruxelles

Chaque fois que je suis allée à Bruxelles, je me suis arrêtée au Moeder Lambic, Ce bar à bières est juste un must do, un endroit tenu par deux passionnés qui partagent très volontiers leurs expériences, leurs connaissances.

J’adore écouter parler Jean Hummler, l’un des deux associés, qui raconte sans jamais ce lasser ce qu’est une bière, de quoi elle est composée, son procédé de fabrication, et qui ne fait pas du tout dans la langue de bois quand il s’agit de comparer les produits artisanaux et industriels. Je vous livre quelques extraits choisis mais allez-y, allez l’écouter et dégustez, c’est un vrai bonheur !

Jean Hummler - Moeder Lambic

Jean Hummler – Moeder Lambic

Jean, peux-tu nous expliquer ce qu’est une bière ?  

Une bière est un jus de céréales fermenté. Elle est composée de 4 ingrédients : eau, céréales, levure, et houblon.

Orge et houblon

Orge et houblon

Si je compare avec le vin vu que tu es bordelaise, si tu mets dans un trou du raisin et de l’eau, au bout d’un moment cela va fermenter grâce aux levures sauvages présentes partout naturellement, ici sur la terrasse, dans ta cuisine, sur ton bureau.  La levure sauvage va transformer le sucre du fruit (le fructose) en alcool.

Pour la bière, cela ne fonctionne pas de la même façon. Tu peux mettre n’importe quelle céréale (épeautre, avoine, orge, blé …) dans un trou avec de l’eau, rien ne se passera. Et pourtant les levures sauvages sont toujours là. Cela est dû à la composition des céréales à savoir une énorme chaîne de sucre (amidon) que les levures ne savent pas transformer en l’état.

Que faut-il alors faire ?

Eh bien comme tu ne peux pas utiliser tes céréales brutes, il faut les transformer grâce à un procédé qu’on appelle le maltage. Dans une malterie on met les céréales à tremper (cela s’appelle bizarrement la trempe, #lol). Ensuite on les sort de l’eau et on les met dans un milieu chaud. On créée donc les conditions idéales au processus de germination pendant lequel la graine va libérer des petits couteaux chimiques, des enzymes, qui vont couper le sucre en morceaux. Il faut l’interrompre ensuite sinon la graine consommera tous les sucres.

Et pas de sucre, pas de fermentation –  Pas de fermentation, pas d’alcool – Pas d’alcool, pas de fiesta. 🙂

Comment interrompt-on cette germination ?

Tout simplement en faisant sécher les céréales. Si on les fait sécher à basse température, l’on obtiendra des malts clairs, à moyenne température des malts caramels, puis des malts chocolats et enfin, à haute température, des malts très noirs que l’on appelle habituellement torréfiés, mais c’est un abus de langage, on devrait dire malts touraillés.

Bières - Moeder Lambic, Bruxelles

Bières – Moeder Lambic, Bruxelles

Ce changement de couleur, c’est comme quand tu fais cuire ton steak dans la poêle, c’est la réaction de Maillard. Le produit change de couleur, change d’odeur et change aussi de goût.

Que se passe-t-il ensuite ?

Après le séchage, il faut nettoyer puis envoyer dans des sacs jusqu’à la brasserie. Ce malt de céréales est broyé pour obtenir une farine. En général on utilise de l’orge de brasserie car il donne le meilleur rendement en sucre et en enzymes. Cette farine est mélangée avec de l’eau chaude puis brassée (mélangée). Elle est ensuite chauffée jusqu’à une température bien précise qui va déclencher la mise en marche de nos petits couteaux chimiques, les enzymes. Ceux-ci vont découper l’amidon en sucres et suivant la façon dont on monte en température cela va donner du maltose, de la maltodextrine, de la maltotriose etc.

Une fois cette opération terminée, on arrête le brassage (le mouvement) et on laisse la farine de céréales tomber au fond. Puis, on extrait ce jus sucré de céréales. C’est comme quand on fait un café à l’italienne.

Jus de céréales sucré

Jus de céréales sucré

Ensuite, on transfère ce jus sucré dans une cuve d’ébullition. Pendant 1h30 ce jus va bouillir afin d’une part de le rendre stérile, mais aussi d’autre part pour concentrer les sucres (par évaporation naturelle, comme quand tu fais un fond en cuisine que tu laisses réduire). C’est à cette étape là que l’on rajoutera l’épice de la bière, le houblon, qui a des propriétés amérisantes et aromatiques.

Il va falloir après refroidir. On passe ce jus qui était à 100°C dans un échangeur à plaques (il y a de l’eau froide d’un côté et du jus de céréales bouillant de l’autre) et la température va tomber d’une vingtaine de degrés. Ensuite on va mettre le jus dans un tank de fermentation.

C’est là qu’on va mettre les levures ? 

Oui, on ensemence avec les levures dans la plupart des cas (mais il y a des exceptions).  Pendant environ 1 semaine, la levure va transformer les sucres en alcool avec dégagement de CO2, d’esters et de chaleur. C’est la réaction de Lavoisier.

Au bout d’une semaine on obtient donc une bière. Mais elle n’est pas affinée. Les goûts sont encore très bruts et il va falloir la faire mûrir. Ce procédé qui s’appelle la garde va durer 2, 3, 4 semaines pour les uns, 10 à 12 semaines pour les autres et jusqu’à 3 ans pour certains.

Une fois cette étape terminée, la bière n’est plus pétillante puisque la levure a consommé tous les sucres. Il va donc falloir la rendre à nouveau pétillante. Il existe 2 procédés :

  • L’industriel : On fait une carbonatation forcée, c’est à dire qu’on injecte du gaz carbonique sous pression (comme dans les sodas et dans certaines eau pétillantes).
  • L’artisanal : On va mélanger une quantité précise de glucose et de levure fraîche qu’on remet dans la bière, on soutire, on met en bouteille, on  ferme, on met en chambre chaude pendant une quinzaine de jours et là se produit une seconde fermentation en bouteille. Le CO2 reste emprisonné dans la bouteille, il se dissous et on obtient une pétillance.
Dégustation - Moeder Lambic

Dégustation – Moeder Lambic

Donc en résumé, pour obtenir de la bière artisanale il faut :

  • 1 jour de production
  • 1 semaine de fermentation
  • 2 à 3 semaines de garde
  • 2 semaines de re fermentation

Donc entre 4 semaines minimum et 8 semaines pour faire de la bière naturellement. La moyenne, c’est 5 à  6 semaines.

Et pour les bières industrielles ? 

Concernant les bières industrielles les plus communes sont faites en 3 à 4 jours. Inutile de t’expliquer que l’on prend des raccourcis avec la nature pour arriver à ce résultat et que l’on utilise bien le fait de ne pas devoir marquer sur les emballages tout ce qui fait moins de 1% de la composition.

Il existe aussi une version expérimentale qui coûte encore trop cher et qui prend 24 heures. No comment.

Merci Jean ! 

Bref, si vous vous rendez chez Moeder Lambic, vous ne goûterez que des bières artisanales, servies avec de la charcuterie belge ou française de qualité, des fromages au lait cru, des beurres au lait cru et du pain au levain. Non mais 🙂

Charcuterie

Charcuterie

Pottekeis - Moeder Lambic

Pottekeis – Moeder Lambic

A ne pas rater si vous passez par Bruxelles !

Moeder Lambic
Place Fontainas 8
Bruxelles, Belgique

Enjoy !

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • Londoncam a écrit le 18 septembre 2014

    Merci Anne pour ce billet très intéressant et instructif !
    Je suis allée visiter la petite brasserie artisanale Entre deux bières cet été (située dans l’entre deux mers), ils font des bières très agréables et nous ont expliqué le procédé artisanal qu’ils utilisent, très semblable à celui expliqué par Jean ici 🙂

    • Anne a écrit le 18 septembre 2014

      @londonCam oui c’est toujours super intéressant d’aller chez les producteurs

  • gracianne a écrit le 18 septembre 2014

    Je me suis deja assise la pour prendre une biere. Quel chouette endroit!
    Tchin!

    • Anne a écrit le 18 septembre 2014

      Oh oui 🙂 On a forcément envie d’y retourner 🙂

  • Moeder Lambic | Design et voyages | Scoop.it a écrit le 18 septembre 2014

    […] Ce bar à bières situé à Bruxelles est à faire. Vous y goûterez toutes sortes de bières artisanales, accompagnées de fromages au lait cru.  […]

  • Weblicious a écrit le 22 septembre 2014

    Une des nombreuses chouettes adresses où boire une bonne bière à Bxl 🙂 Je peux également te conseiller Le Poechenellekelder ! Juste en face de Manneken Pis ! Un endroit connu de tous les Bruxellois pour leur superbe carte de bières et leur professionnalisme 🙂

    • Anne a écrit le 23 septembre 2014

      Merci pour cette adresse 🙂

Sur Facebook
P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
Google +
127 900
followers
Pinterest
414 800
followers
Instagram
25 900
followers
La ronde des fromage
A la campagne pour un déjeuner à la découverte des truites des fjords norvégiens @Norge_fr
Grand beau temps aujourd'hui à Bordeaux -  à tous et bon début de week-end ☉
L'incroyable bûche de Noël d' @arthur_fevre #placedelabourse #bordeaux - Hôtel intercontinental Bordeaux
Sur le vif...
Fermer