Logo - Papilles et Pupilles

Chargement en cours...
Veuillez patienter...
P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Abondance : une vallée, un village, une vache et un fromage

France Reportages Voyages

Fromage Abondance

Fromage Abondance

La semaine dernière je suis allée pour la première fois dans la vallée d’Abondance. Cette région naturelle s’étend sur environ 25 km de Chevenoz jusqu’à Châtel, en Haute Savoie. Les paysages sont magnifiques et tellement dépaysants pour moi qui vis à Bordeaux.

A propos du fromage Abondance

Si je suis venue ici, c’est pour découvrir les secrets du fromage Abondance. Fabriqué par plus de 75 fermiers et une douzaine de fruitières, l’Abondance est élaboré exclusivement avec du lait cru et entier de vache de race Abondance (la vache emblématique de la vallée d’Abondance), ainsi que des races Tarine et Montbéliarde.

Vache Abondance

Vache Abondance

C’est un délicieux fromage qui pèse entre 6 et 12 kg selon son affinage et qui mesure de 7 à 8 cm de haut. Il faut environ 100 litres de lait pour produire une meule et 100 jours d’affinage sont nécessaires pour obtenir l’appellation. Sa pâte est souple et fondante et il contient au minimum 33% de matière grasse.

Produit dans la zone montagneuse de la Haute Savoie, ce fromage à pâte pressée demi cuite doit les marques présentes sur sa croûte à la toile de lin qui entoure le fromage lors de sa fabrication. Quant à sa forme concave, on m’a expliqué que c’était parce qu’autrefois, les fromages descendaient de la montagne sur des ânes et qu’il était ainsi plus facile de passer une corde autour d’eux pour bien les fixer sur la bestiole.

Qui va épater belle-maman ?

C’est un fromage qui bénéficie d’une AOP depuis 1990 qui garantit notamment l’origine, le savoir-faire traditionnel (respectueux de l’environnement et du bien-être de l’animal), et un goût unique.

L’une des directives du cahier des charges de l’AOP Abondance est que les vaches doivent pâturer au minimum 150 jours par an. Ainsi, à partir du mois de mai, les vaches emmontagnent, c’est à dire montent à l’alpage pour se régaler d’une nourriture abondante et très diversifiée. En octobre elles démontagneront pour retourner à la ferme.

A la découverte du chalet d’Alpage Barbossine – Châtel

Je me suis donc rendue chez Corinne et Emmanuel David au chalet d’alpage Barbossine à Châtel. Corinne et Emmanuel David ainsi que leur fils Julien sont arrivés ici fin mai, une fois le temps suffisamment propice et les neiges fondues. Là-haut, la vie est simple, en harmonie avec la nature. Ils fabriquent des fromages et reçoivent des estivants pour des repas et des goûters d’alpage.

Le lieu est enchanteur, tellement tranquille. On n’entend que les clochettes des vaches tintinnabuler.  On y croise des promeneurs souriants, sacs au dos , et bâtons de randonnées entre les mains.

Corinne, Emmanuel et Julien m’ont expliqué comment ils fabriquaient leurs fromages fermiers. L’Abondance fermier est élaboré à la ferme avec le seul lait de la ferme alors que l’Abondance laitier est fabriqué avec le lait de plusieurs fermes, rassemblées en coopératives.

A propos de la fabrication du fromage Abondance fermier

Les vaches sont traites 2 fois par jour, matin et soir. Le lait de la traite de la veille au soir est mélangé à celle du matin puis versé dans un grand chaudron en cuivre. Il est chauffé puis emprésuré : le caillé se forme. Celui-ci est ensuite découpé pour obtenir des petits morceaux réguliers, les grains. A ce moment-là, une seconde chauffe est effectuée jusqu’à atteindre une température comprise entre 45 et 50°C.

Vient ensuite l’étape du soutirage : à l’aide d’une toile autour du cou, le fromager vient alors extraire les grains de caillé en suspension dans le petit-lait et plongeant les bras dans le liquide encore chaud à l’aide d’une toile de lin. C’est très physique. Il égoutte ensuite puis met le caillé dans les moules à fromage.

Une plaque de caséine authentifie la provenance du produit, verte et ovale pour les fromages fermiers, carrée et rouge pour les fromages laitiers. Elle est apposée sur le talon de chaque meule. Le fromage est ensuite pressé pendant 24 heures (pour égoutter le petit lait) puis plongé pour une journée dans un bain de saumure. Ils sont ensuite affinés dans une cave, sur des planches en épicéa et retournés tous les deux jours.

Au bout de 100 jours minimum, le fromage est prêt à être dégusté.

L’hiver, la fabrication se fera de la même façon mais plus au chalet, à la ferme.

Le résultat de tout ce travail est un excellent fromage, d’une grande finesse, à la pâte fondante et au goût fruité. Il dévoile en bouche de légères notes de noisettes, d’ananas et même d’abricot. Il se consomme toute l’année que ce soit cru sur un plateau, dans une salade ou cuit (dans ce cas préférez un fromage peu affiné), dans une fondue, un risotto et des sablés salés (comme à l’Auberge du Vieux Four) ou encore dans la spécialité locale, le Berthoud.

Pour les accords mets vins, privilégiez un vin local : blanc sec de Savoie, Crémant de Savoie ou encore une bière blonde ou ambrée. Un régal !

Vous en trouverez dans toutes les bonnes fromageries et même en grandes surfaces. Moi je privilégie l’Abondance fermier, je trouve que c’est meilleur mais c’est une question de goût.

Pour plus d’informations sur le fromage, un site : www.fromageabondance.fr.

Vous l’aimez ? Vous le cuisinez ?

Informations pratiques :

Chalet d’Alpage de Barbossine – Buvette, casse-croûte et vente de fromage d’Abondance – Corinne et Emmanuel David – 74 390 Châtel.

  • Itinéraire : Dans le centre du village de Châtel, au-dessus de l’Office de Tourisme, prendre la route du Petit Châtel. puis continuer tout droit afin de rejoindre la route au lieu-dit La Tenne. Laissez votre voiture et engagez-vous sur la piste. Laissez vous guider pas les panneaux (1 heure de marche). Vous pouvez aussi emprunter le Télécabine de Super Châtel et le Télésiège du Morclan puis 45 minutes de descente.

Réservation conseillée.

 

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • Irene a écrit le 5 juillet 2022

    J’en avais un morceau sur le plateau de fromages , samedi ……

    • Anne a écrit le 5 juillet 2022

      Et on se régale alors 🙂

      • Irène a écrit le 5 juillet 2022

        Oh oui !!!!

  • annie35 a écrit le 5 juillet 2022

    Quel belle bouffée d’air pur !!!!! J’adore la photo de cette belle vache dans sa superbe prairie fleurie !!! Pas étonnant que le fromage soit bon avec tout le savoir faire et la passion ! Merci Anne pour ce beau reportage !!!

    • Anne a écrit le 5 juillet 2022

      Merci 🙂 oui j’ai bien aimé cette photo aussi. La vache était juste à côté, c’était cool 🙂

      • Barbara a écrit le 6 juillet 2022

        bisous Annie

        • annie35 a écrit le 6 juillet 2022

          Coucou Barbara, du soleil breton et des bises !

          • Barbara a écrit le 6 juillet 2022

            ♥♥

  • XAVIER VALENTIN a écrit le 5 juillet 2022

    Miammm !!!!

  • Camille a écrit le 5 juillet 2022

    Bonjour Anne,
    Voir un article sur la Vallée d’Abondance écrit par une Bordelaise.. pour moi qui réside à Annecy, à une centaine de kms de cette vallée, c’est pour le moins inattendu !
    Et quel bel article et belles photos. Ça donne envie😂
    La côte Atlantique n’a rien à envier à notre région montagneuse ; nous habitons un très beau pays.
    Merci pour votre blog et vos recettes toujours inventives et excellentes.
    Belle journée

    • Anne a écrit le 5 juillet 2022

      🙂 Je reviens du Québec, la vallée d’Abondance est plus proche :p Merci et bonne journée

  • gege 33 a écrit le 5 juillet 2022

    Bonjour Anne, moi c est l inverse , haut savoyard venu en médoc pour la retraite, je connais très bien cet endroit ,qui fait partie des « portes du soleil » , superbe pour le ski l hiver , et les ballades d été, a cheval sur la frontière suisse, votre reportage est sympa , bien documenté , seul bémol , pour le vin j aurais conseillé le château de Ripaille ,a l arrivée de la même vallée plutôt qu un Chignin ,savoyard et non haut savoyard, ou alors un Crépy de Douvaine , un peu plus bas que Ripaille.
    J espère que vous avez pu passer de l autre cote , pays du Reblochon…..L a Clusaz , le Grand Bornand ,Thônes ,ect…
    Belle continuation a vous
    G.Daval

    • Anne a écrit le 5 juillet 2022

      Merci Gégé. C’est celui que j’ai bu là-haut. Pas eu le temps d’en goûter d’autres mais merci pour les infos 🙂

      • gege 33 a écrit le 5 juillet 2022

        rebonjour Anne , de rien et a votre service si jamais… belle fin de journee a vous et prenez soin de vous.
        ps : je connais bien le Québec , ma fille y a vécu un an…et j y suis allé pas mal de fois…

  • passeuse a écrit le 5 juillet 2022

    Bonjour Anne
    De vrais photos de carte postale !!!!
    Et un non moins vrai reportage écrit et vécu avec le coeur !!
    On sent bien l’authenticité du TOUT !!
    Un mot tellement galvaudé pourtant mais qui ici, sur ce blog mérite tout son sens !!
    Bises Anne !!
    Enjoy !!

    • Anne a écrit le 5 juillet 2022

      Avec plaisir Myriam. Je te souhaite une excellente journée

  • Sylvie a écrit le 5 juillet 2022

    Très beau reportage qui nous fait ressentir l’authenticité de ces gens qui aiment leur métier et l’exercent avec passion.
    Mais, la gourmande que je suis, se demande : peut-on commander de cet emblématique fromage auprès de la Famille David ?
    Merci par avance.

  • Barbara a écrit le 6 juillet 2022

    sublime
    superbes photos
    infos intéressantes comme toujours
    gens passionnés
    cadre 5* vache ♥ cloches en sus ♪♫

    bref merci Anne

    et MIAM j’oubliais

    • Anne a écrit le 6 juillet 2022

      Merci Barbara. Comment ca va ? Un peu mieux ?

      • Barbara a écrit le 7 juillet 2022

        j’essaierai de passer plus tard merci ♥♥♥

        • Anne a écrit le 7 juillet 2022

          Plein de bises

          • Barbara a écrit le 8 juillet 2022

            merci ♥ pour ton soutien

  • Bullesdu13 a écrit le 7 juillet 2022

    Bonjour, ahhh l’abondance l’un de mes fromages préférés. Merci pour ce partage ! Bravo, vous m’avez mis l’eau à la bouche 😉

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
Auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. En savoir plus

Contacter Anne
Recevoir les articles par mail

Mon livre de recettes

Mon guide sur Bordeaux
Nouvelle édition (Juin 2022)

S'inscrire à la
newsletter

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes sucrées
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Photo - Anne Lataillade

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Cliquez ici si vous voulez en savoir plus sur moi.

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
FACEBOOK
261 000
followers
Pinterest
558 500
followers
Instagram
78 500
followers
Fermer