Logo - Papilles et Pupilles

Chargement en cours...
Veuillez patienter...
P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Google Images n’est pas une banque d’images

Divers L'image du jour

Recherche Images ©Firmbee.com on Unsplash

Recherche Images ©Firmbee.com on Unsplash

Comme la plupart des contenus sur le web, ceux de Papilles et Pupilles ne sont pas libres de droits. Je l’ai bien précisé dans les mentions légales et ai même mis un anti-clic droit pour freiner le vol de photos à grande échelle.

Mais souvent, quand j’en parle, on me dit :

Ah mais j’ai pris la photo sur Google Images (ou Pinterest).

Google Images est, comme Google, un moteur de recherches. Ce n’est donc pas une banque d’images. Les photographies que vous y trouvez en libre accès proviennent de sites, de blogs, de journaux, de photothèques, etc.

Ces photos ne sont pas, en très grande majorité, libres de droits (droit de reproduire, de diffuser, etc.). Elles sont protégées par le droit d’auteur. Je vous recommande d’ailleurs de lire à ce sujet cet excellent document sur la propriété intellectuelle réalisé par le Ministère de l’Économie .

Qu’est ce que vous risquez si vous utilisez des photos sans vérifier

Voici ce que dit la loi française :

L’utilisateur qui ne dispose pas de l’autorisation de l’auteur ou du titulaire des droits d’auteur pour utiliser une œuvre {au sens large, les photographies en font partie} commet un acte de contrefaçon. Il s’expose à être condamné à payer des dommages intérêts en réparation du préjudice subi et à des sanctions pénales (peine encourue de 3 ans d’emprisonnement, 300 000 euros d’amende).

C’est la règle en théorie. J’imagine que cela concerne surtout les gros vols. J’avoue que cela m’est arrivé une ou deux fois de devoir utiliser les services d’un avocat avec succès pour des centaines de photos concernées.

Google Images © Simon de Pixabay CCO Pixabay

Google Images © Simon de Pixabay CCO Pixabay

En pratique :

  • Facebook par exemple supprime les photos visées et s’il y en a beaucoup bloque momentanément les utilisateurs,
  • Google peut dé-référencer ou supprimer la monétisation des sites (Adsense),
  • Vos hébergeurs suppriment les contenus incriminés voire vos sites.
  • Etc.

Tout ceci est très facile à faire, ne pensez pas que ce soit une usine à gaz.

Il y a aussi maintenant de nombreuses agences (comme Pixsy, Copytrack etc.) qui sont spécialisées dans la recherche de photos volées et qui se paient en poursuivant les indélicats.

Pour l’instant, en ce qui me concerne j’ai choisi la voie light et pédagogique (je signale) plutôt que punitive (avocat et facture ou agences) d’où cet article. Enfin pour ceux qui re-cadrent les photos pour enlever le ©Papilles et Pupilles, j’hésite à chaque fois 😀 .

Comment vérifier si les photos de Google Images sont libres de droit ?

Il suffit de 3 clics. Je vous ai mis des copies d’écran pour que ce soit plus clair.

 Chercher une image

Ici, je souhaite une photo de joue de bœuf.

Recherche : joue de boeuf

Recherche : joue de boeuf

J’obtiens plein de photos mais ATTENTION, certaines sont libres de droit et d’autres non. Comme le savoir ? Il faut …

Cliquer sur Outils

Quand vous cliquez sur Outils (tout à droite, la flèche rouge), cela ouvre une nouvelle ligne en dessous (où il y a taille, couleur, type, période et ….. Droits d’usage)

On clique sur Outils et une nouvelle ligne apparait

On clique sur Outils et une nouvelle ligne apparait

Il faut maintenant :

Cliquer sur Droits d’usages

Une fenêtre s’ouvre avec : Tous, Licence Creative Commons, licences commerciales et d’autres types

On clique sur Droits d'usages

On clique sur Droits d’usage

Sélectionner Licences Creative Commons

Et voici donc ce qu’on obtient finalement :

On sélectionne Licence Creative Commons

On sélectionne Licence Creative Commons

Vous constaterez qu’il y a beaucoup moins de photos qu’au départ et qu’elles sont beaucoup moins sexy. Parce que les photographes sont des gens comme les autres, ils gagnent leur vie avec leur travail, en vendant leurs photos. Ils ne donnent que rarement le droit de les utiliser et/ou de les diffuser.

Pour les photos restantes, il faudra tout de même vérifier (oui encore) la Licence Creative Commons (clic) choisie. Il s’agit, pour être plus claire, des conditions de réutilisation et de distribution de l’image décidées par le photographe. Certains autorisent l’utilisation professionnelle, d’autres la privée, d’autres encore le recadrage etc.

Enfin, il existe aussi, et c’est beaucoup plus simple à mon avis, des banques d’images libres de droit (clic). Et puis, vous pouvez aussi faire vos photos vous-mêmes. Avec un bon smartphone, c’est facile aujourd’hui et ainsi, vous ne prendrez aucun risque.

Voilà, vous savez tout !

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • Barbara a écrit le 11 novembre 2021

    très clair et toujours bon à rappeler !

    j’envoie en effet des images mais toujours ds le cadre privé et je précise( quasi) toujours sources ou auteur (parfois pas précisé) (première chose qu’on apprend rebâche rererebâche dans les facs d’Histoire : préciser la- les -sources (en plus ça influance le discours ; c’est vrai pour tout 🙂 )

    • Anne a écrit le 11 novembre 2021

      Tu as raison 🙂

      • Barbara a écrit le 11 novembre 2021

        j’avoue j’ai bien retenu les leçons de mes profs
        et je suis un peu « titileuse  » sur ce sujet
        🙂

        la source( et les circonstances) conditionnent le discours

  • Barbara a écrit le 11 novembre 2021

    du coup j ‘irai voir les différentes banque d’images libre de droit
    tu as raison
    merci à nouveau donc

    • Anne a écrit le 11 novembre 2021

      avec plaisir Barbara

  • Barbara a écrit le 11 novembre 2021

    titilleuse
    2l soyons pointilleux 🙂

    • Anne a écrit le 11 novembre 2021

      J’ai corrigé, il y avait plein de fautes #OMG

      • Barbara a écrit le 12 novembre 2021

        je parlais de ma faute Anne ! j’écris trop vite et … bref

        pas concentrée

        toi tu fais tant d’articles
        les coquilles sont inévitables bisous à ….demain … ?

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
Auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. En savoir plus

Contacter Anne
Recevoir les articles par mail

Mon livre de recettes

Mon guide sur Bordeaux
Nouvelle édition (Juin 2020)

S'inscrire à la
newsletter

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes sucrées
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Photo - Anne Lataillade

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Cliquez ici si vous voulez en savoir plus sur moi.

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
FACEBOOK
256 000
followers
Pinterest
556 000
followers
Instagram
74 900
followers
Fermer