Logo - Papilles et Pupilles

Chargement en cours...
Veuillez patienter...
P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

A la découverte de la cuisine du Sichuan

Chine Voyages

Street Food - Changdu

Street Food – Changdu

Coucou à tous

Hier, j’ai pu découvrir un peu plus la cuisine du Sichuan et notamment son poivre (rouge), ses piments et son dòu bàn jiàng à savoir sa pâte de haricots fermentés (je vous en reparlerai). C’est trop trop trop bon. C’est une cuisine que j’ai beaucoup aimée, très puissante en arômes et en piquant. C’est l’une sinon LA plus réputée Chine.

Pourquoi le développement de la cuisine dans cette province particulière  ?

Eh bien pour plusieurs raisons historiques ai-je appris au musée de la cuisine du Sichuan : Tout a commencé grâce au développement de l’agriculture et du commerce . En effet, il y a plusieurs milliers d’années, l’empereur des Etats de Shu, un ancien royaume de la province du Sichuan, décide de dévier la rivière Mingjiang pour irriguer la plaine de Changdu et ainsi favoriser l’agriculture. Dans le même temps, la fabrication de bronze est à son apogée et la ville de Sanxingdu (toujours dans le Sichuan) en est l’une des meilleures représentantes grâce à un savoir faire très en avance sur son époque. Grâce à cela, la région est prospère et le commerce très actif notamment avec l’Inde et l’Europe. Il nait une route commerciale appelée Route du sud de la soie.

C’est à cette époque que nait la cuisine du Sichuan et elle est ouverte sur le monde. On utilisait déjà il y a 2000 ans le poivre dont on louait la qualité exceptionnelle et le gingembre qui était qualifié d‘ingrédient harmonieux.

Cuisine Sichuan - Anne. Merci @Capra311 pour la photo

Cuisine Sichuan – Anne. Merci Jean Philippe aka @Capra311 pour la photo

Ajoutez à cela que le SIchuan est le berceau du taoïsme. Cette religion enseigne la complémentarité entre l’homme et la nature et elle influe naturellement sur la cuisine locale. Manger n’est pas seulement se nourrir c’est aussi une fête, un plaisir artistique et spirituel. Sous la dynastie Han, à le même époque se créé le premier marché mondial du thé.

Et puis d’autres dynasties suivent comme les dynasties Tang et Song (on arrive là vers le moyen âge pour vous donner une idée).  A cette époque, la région du Sichuan est devenue la plus importante de Chine et elle regorge de produits agricoles. De nombreux poètes célèbrent la qualité de vie locale en vantant les mérites du thé, du vin et de la cuisine.

Pâte de piment

Pâte de piment

Il est vrai que tout ce que j’ai pu manger en Chine jusqu’à présent, quelle que soit la région visitée avec Air China est vraiment excellent (et pour ceux qui m’ont posé la question en stories je n’ai pas été malade ?.) Mais il faut bien avouer qu’au Sichuan, c’est le top si l’on aime les saveurs épicées et pimentées. J’ai d’ailleurs pris un cours de cuisine et je vous propose ici  la recette du poulet Kung Pao.

Cours de cuisine Sichuanaise

Cours de cuisine Sichuanaise

Hier à Chengdu j’ai pu visiter le quartier historique. Beaucoup de street food. Dans les trucs un peu bizarres des têtes de lapin et de canard et des pattes de poulet. Mais pas plus. J’aurais adoré voir de brochettes de scorpions ou d’araignées mais non. Tous est super appétissant. On peut voir quelques chaînes occidentales comme Starbucks ou même MacDo ce qui m’a surprise.

Street Food - Changdu

Street Food – Changdu

Côté restaurants comme dans les autres région les plats sont servis ensemble sur la table avec des plateaux tournants et chacun se sert. On mange avec des baguettes mais il est possible de demander des fourchettes. On dîne plutôt tôt . 19h est une bonne heure. On boit de la bière et du vin chinois. Ce n’est pas mal du tout.

Aujourd’hui dernière étape. On va voir des bouddhas sur une montagne.

A bientôt et merci Air China pour ce voyage et ces découvertes.

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • Jacques Charcosset a écrit le 15 mai 2019

    J’aime beaucoup le poivre de Sechouan. Qui, d’ailleurs, n’est pas un poivre.
    Je l’adore sur des oeufs durs avec mayo ou pas mayo. Cela change le goût de l’oeuf et exalte ses parfums. Bonne dégustation.

    • Barbara a écrit le 15 mai 2019

      bonne idée merci

      • Anne a écrit le 16 mai 2019

        Oui super 🙂 Merci Jacques et bises Barbara

        • Barbara a écrit le 17 mai 2019

          @Anne ♥
          bonne journée à bientôt …

  • myriam a écrit le 15 mai 2019

    Bonjour Anne

    Merci beaucoup de cet exposé qui va si bien avec les photos.
    C’est important je trouve d’avoir des connaissance sur ce que l’on voit.
    « Tête de lapin, tête de canard et pattes de poulet, c’ était déjà sur le tables au moyen âge en France aussi.
    Moi aussi, je croyais que tu nous aurais raconté avoir vu des plats avec des trucs vraiment « bizarres » pour nous.
    Je suis étonnée aussi de voir MacDo et autres .
    Par contre , j’aime bien le fait que la nature et l’homme soit complémentaire dans cette région.
    C’est une chose essentielle à mon sens et qui manque cruellement de nos jours.
    Alors il me tarde de voir ta journée en montagne avec les Bouddhas!
    Belle journée à toi

    • Anne a écrit le 16 mai 2019

      Oui, je ne pensais pas que les grandes enseignes américaines étaient présentes là bas 🙂 Bises

  • Barbara a écrit le 15 mai 2019

    merci beaucoup Anne
    j’ai lu vite et je reviendrai (d’ailleurs je repasse relire plusieurs fois j’aime venir chez toi ) là pas trop possible mais je ne peux passer sans te remercier et admirer tes superbes photos partagées

    je note juste au passage
    *pourquoi aurais tu été malade ?
    sans juger tes lecteurs je ne comprends pas cette remarque
    * la cuisine évidemment que c’ n’est pas que se nourrir -sinon quelle tristesse
    tant de découvertes, de cultures de goûts ,de sensations, de partages, de convivialité
    d’amour à partager (d’où ouin:( actuellement)
    * la photo avec les piments est trop drôle (encore une à encadrer pour le couloir!!)
    *j’irai voir cette fantastique recette à n’en pas douter
    * ps moi je veux pas de fourchettes j’adore les baguettes tiens oui et si je les sortais !!
    et 19h c’est pas tôt pour moi c’est top
    ah je serais heureuse en Asie
    ♥ #love Asie !

    heureusement que j’avais écrit juste une remarque que veux tu ton enthousiasme est communicatif tu vois que ce n’est pas « qu’un  » blog de cuisine (et une bonne cuisine)

    • Anne a écrit le 16 mai 2019

      Coucou Barbara

      Ah non c’est normal d’être malade 😉 D’une part les normes d’hygiène ne sont pas les mêmes partout. Donc il faut être vigilants quand on voyage. Et puis ce ne sont pas les mêmes bactéries. Ca change. C’est la fameuse Tourista qui porte clairement bien son nom. Je sais que je ne bois pas l’eau du robinet dans ce type de pays, elle n’est souvent pas potable etc. C’est juste du bon sens 😉
      Bisous

      • Barbara a écrit le 17 mai 2019

        c’est vrai tu as raison en fait
        j’avais pas pensé à ça(j’ai pas la tête claire)
        pourtant je suis + que concernée sur le sujet!

        en effet pour l’eau d’ailleurs attention aux fruits rincés à l’eau et vendu idem
        ou l’eau pour se brosser les dents itou 🙂
        en effet eau encapsulée ou bouillie nécessaire
        ou traitée perso !

        • Anne a écrit le 17 mai 2019

          On n’y pense pas forcément 🙂 Bisous Barbara et bonne journée

  • Nathalie a écrit le 15 mai 2019

    Coucou Anne,
    Merci pour ton exposé et pour tes jolies photos très colorées ( elles m’ont donné faim !)
    Génial ta frimousse au sourire éclatant dans les piments !
    Bonne soirée

  • Annie 84 a écrit le 16 mai 2019

    bonjour Anne. original votre cadre photos avec les piments,j’adore quant ça sort de l’ordinnaire. mais les
    autre photos sont superbes aussi. a bientot

  • Marie-Hélène a écrit le 18 mai 2019

    Bonjour Anne, j’ai la chance d’avoir un fils qui est marié avec une chinoise originaire de Chengdu. Je connais la cuisine de cette région, surtout grâce à sa mère qui habite maintenant aux USA mais qui cuisine beaucoup (elle avait un restaurant en Chine). Tous ces plats sont très bons mais parfois un peu trop épicés pour moi. Quand il y a du monde, elle fait un hotpot que tu as dû manger car c’est une des spécialistes de Chengdu.
    Je connais aussi la cuisine indienne car mon autre fils est marié avec une indienne et vit en Inde. Donc, là-bas aussi, on mange épicé. Ma belle-fille diminue beaucoup la quantité de piment rouge pour moi et nous mangeons des plats avec des saveurs de cannelle, anis étoilé, cumin, etc… Car seul le piment rouge pique.
    Je leur fais aussi des plats de « Papilles et Pupilles », (même en Inde et à New York, tu es ma référence) mais ma belle-fille indienne y rajoute du piquant sinon, elle trouve les plats trop fades.
    L’année prochaine, nous allons tous en Chine et à voir tes photos, il me tarde d’y aller !

    • Anne a écrit le 19 mai 2019

      Wow, quelle famille cosmopolite. Côté cuisine effectivement le côté pimenté n’est pas toujours gérable. Après j’avais un oncle qui était péruvien et qui mangeait facilement des piments ; par contre pour notre moutarde c’était compliqué. Ca piquait plus le nez. J’ai toujours trouvé cela surprenant 🙂

  • mamimo a écrit le 20 mai 2019

    Bonjour merci pour toutes ces belles découvertes.
    Une question cependant : dans la très appétissante recette du poulet Kung Pao, où sont les litchis de la sauce litchis? Est-ce un oubli ?J’attends une confirmation pour me mettre aux fourneaux de façon à tester cette recette sans oublier un élément essentiel. Merci et à très bientôt

    • Anne a écrit le 27 mai 2019

      Bonjour Mamino. Il n’y a pas de litchis dans la sauce. C’est juste son nom. Ne me demandez pas pourquoi, je ne sais pas.

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
Auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Mon livre de recettes

Mon guide sur Bordeaux

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes sucrées
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
S'inscrire à la
newsletter
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Photo - Anne Lataillade

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Cliquez ici si vous voulez en savoir plus sur moi.

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
FACEBOOK
206 000
followers
Pinterest
471 100
followers
Instagram
47 000
followers
Fermer