Logo - Papilles et Pupilles

Chargement en cours...
Veuillez patienter...
P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Lettre aux entrepreneurs de la FoodTech et autres start-upeurs

Blog et blogosphère Ma vie

#Han ©Alexas_Fotos CC0 Pixabay

#Han ©Alexas_Fotos CC0 Pixabay

J’en ai marre #pardon.

Pour ceux qui l’ignorent, on appelle La FoodTech l’ensemble des entreprises dont l’activité mixe nouvelles technologies et alimentation. De nombreuses start-ups se créent dans ce domaine très tendance. Pour vous donner un exemple des services proposés, cela peut être la combinaison d’une application smartphone avec la livraison de repas à domicile comme Uber eats ou Foodora, de la livraison de paniers à la maison via un site web , de l’e-commerce alimentaire, des box gourmandes etc.

Vous avez saisi ?

Parmi toutes ces entreprises qui se créent, il y en a pas mal qui surfent sur le « manger sain », sur le « qu’est ce qu’on mange ce soir », sur le « combien de calories », sur le « je partage les meilleures recettes » , sur le « quelles recettes faire avec les ingrédients de mon frigo, de mon placard », sur le « je vous envoie des recettes par messenger » et patati et patata.

Bref.

Seulement pour développer tous ces services, il faut une matière première : des recettes et des photos.

Et c’est là que cela se corse, amis des internets.

Enfin cela se corse surtout pour nous, créateurs de contenus, parce que quasiment JAMAIS ces gens là ne pensent que les recettes et les photos peuvent appartenir à quelqu’un.

C’est sur internet Coco, c’est à personne et c’est gratuit.

Voilà.

Ils sont ingénieurs ou ont fait des écoles de commerce et cela ne leur vient presque jamais à l’idée.

Enfin quand je dis jamais je ne suis pas sûre, parce que je ne compte pas le nombre de fois où le watermark (le Papilles et Pupilles noté en bas de mes photos) est ôté par un recadrage de l’image…

Re Bref.

Inspirer …. Expirer ….

Alors, quand cela m’arrive, je prends ma plume mon Mac pour leur écrire :

Dis donc Coco, qu’est-ce que mon contenu fait là ? Cela ne t’embête pas de développer ta boite, de vendre ton service à partir de mon boulot ?

Et là, ils vous répondent dans 99% des cas ….. tadam …..

MAIS CELA VOUS FAIT DE LA VI-SI-BI-LI-TÉ.

WTF (c) Wokandapix CC0 Pixabay

J’en ai marre ©Wokandapix CC0 Pixabay

Non mais WTF,  jeune padawan !

Ce n’est pas parce que j’ai un blog cuisine que je suis une quiche (taper 1), une courge (taper 2) ou une nouille (taper 3). On en parle de la concurrence déloyale ? Du droit sur les photos ? Du droit des marques ? A quoi cela sert-il que je me décarcasse à écrire des mentions légales ?  C’est quoi ton histoire de visibilité ? Tu me piques mon contenu, tu supprimes les watermarks de mes photos, tu ne mets pas de lien vers mon blog, tu me concurrences sur mes propres contenus et tu veux que je te remercie ??

#NonMaisAllo !

Suite à mon mail, j’ai 5 types de réactions :

  • Ils font le mort (oui c’est une réaction de ne pas répondre 🙂 ) et se disent que cette pauvre blogueuse culinaire va se lasser => Alors là, clairement pas. Je demande une fois et paf j’envoie mon avocate, j’ai autre chose à faire. Oui, amis des internets, j’ai du prendre une avocate spécialisée pour régler ce genre de problèmes. Ce n’est pas parce que mon contenu est proposé gratuitement qu’il vous appartient. Quand vous ouvrez un blog, vous n’imaginez pas une seconde qu’il va falloir en arriver là.
  • Ils vous font comprendre que votre tête ne passe plus dans les portes. Genre oh l’autre, elle croit qu’elle a inventé le pot au feu et la purée, qu’est ce qu’elle vient nous emm.. enquiquiner pour sa recette.  => Alors là, clairement pas non plus hein, je n’ai rien inventé. Mais ce n’est pas pour autant que la façon dont j’écris mes recettes, mes photo et ma marque sont libres de droits et utilisables pour développer vos services.
  • Ils vous disent ah mais on ne savait pas, on va essayer de régler le problème, signalez-nous toutes vos recettes dans notre base de données et on va les ôter. Dis donc,  Coco, tu crois que j’ai 3 heures à perdre pour checker toutes les recettes piquées sur le web et retrouver les miennes ? Tu as su les prendre, tu sauras les ôter.
  • Ils vous proposent de collaborer. En général, c’est là qu’ils vous ressortent le coup de la visibilité parce qu’ils n’ont pas de sous pour vous acheter vos recettes. Ils créent leur boite avec votre contenu et il faut les remercier parce qu’ils vous offrent une visibilité, laquelle d’ailleurs, c’est une autre question. Vous ont-ils demandé votre avis ? Non ! La prochaine fois que j’achète mes yaourts au supermarché, je vais dire que je ne les paie pas parce que cela fait de la visibilité pour Danone auprès de ma famille et de mes amis.
  • Ils jouent sur la corde sensible : Non mais il faut nous aider, on est une toute petite entreprise, on n’a pas d’argent. Et moi les gars, je suis quoi ? World company ? Vous croyez que je roule sur l’or ? Comment croyez-vous que je gagne ma vie ?

Bref, il y a longtemps que je ne discute plus et que j’agis mais cela m’exaspère. Et je peux vous dire que toute une communauté de blogueurs culinaires ne supporte plus ces pillages systématiques. Nous avons même des groupes spécialisés là-dessus sur les réseaux sociaux. Je vois des collègues qui sont désespéré(e)s 🙁 et qui en arrivent à fermer leurs blogs. Car en plus d’ignorer clairement la législation, ces créateurs d’entreprise n’imaginent pas une seule seconde le côté affect que nous mettons dans nos blogs.

Alors c’est sur, il n’y a pas mort d’homme mais si pour eux, c’est juste un moyen de créer leur boite et de faire peut être fortune un jour avec nos recettes et nos photos, pour nous, c’est du temps passé, beaucoup de temps passé à créer, photographier, mettre en ligne, …

Et surtout c’est le partage d’une émotion, d’un souvenir familial, un plaisir partagé sur NOTRE support et un échange avec vous, NOS lecteurs.

Et quand je pense qu’en plus ils arrivent à lever des fonds alors que pour la création de contenus, c’est devenu compliqué pour beaucoup ….

Bref, je crois que je vais m’inscrire à un cours de yoga, cela me fera du bien.

Merci à FrenchWeb d’avoir repris cet article

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • Annie a écrit le 3 avril 2018

    De tout cœur avec toi, tu le sais déjà.
    Pour ma part, quand je me suis rendue compte du désastre, naïve que j’étais, ben… j’ai quasi arrêté de bloguer… dépitée, écœurée.
    Merci pour tes combats.
    Bises bien modestes de soutien et sororité.

    • Anne a écrit le 3 avril 2018

      C’est tellement triste de ralentir pour cela quoi. Mais c’est désespérant, je te comprends

  • Happiness Maker a écrit le 3 avril 2018

    Coucou ! Malheureusement ça se voit dans tous les domaines le vol de photo, j’en ai déjà subis plusieurs et comme tu le décris si bien … « Ca me faisait de la visibilité » ! Oui mais non. Je te rejoins totalement sur tout ce que tu explique et me reconnais tellement dans cette approche.
    La création de contenu est devenue difficile car plus exigeante et chronophage mais le respect des droits ici c’est encore le bronx total et ce qui est juste hallucinant c’est quand ça vient effectivement de personnes qui ont « fait des études » et sont quand même pas censés ignorer les lois en vigueur. A croire que c’est fait pour montrer qu’on est rien, sauf que là aussi, le vent tourne et bcp osent se faire entendre !
    Bravo pour cet article !

    • Anne a écrit le 3 avril 2018

      J’espère que nous pourrons nous faire entendre. On est plus fort en groupe et à force j’espère que les bonnes pratiques vont émerger. Mais bon sang que c’est long

  • Click, cook and Taste ! a écrit le 3 avril 2018

    Bonjour,

    Comme c’est bien expliqué 🙂 tu parles des groupes spécialisés sur le sujet ? Est-ce que tu aurais plus d’infos sur le sujet ? ça m’intéresse 😉

    Merci pour ce chouette article très bien écrit sur ce sujet, pas toujours facile d’expliquer que ce qui est sur internet n’est pas à disposition pour qui veut s’en servir :/

    • Anne a écrit le 3 avril 2018

      Coucou
      Tu en as plusieurs sur Facebook genre collectifs plagiat, resocook etc.

  • Isa Marie a écrit le 3 avril 2018

    Bravo pour ce post bien ficelé…
    Je me reconnais vraiment aussi dans ce que tu écris.
    On m’a volé des photos pour… des émissions de télé à heure de grande écoute sur une chaine dynamique et connue (mais on a eu l’élégance de me les acheter tout de suite après rétroactivement ; cependant le nom de mon blog avait été flouté, au cas où je n’aurais rien dit…), on m’a prise en photo pendant que je faisais une démo et on les a mises en vente sur un site « for any purpose » à côté du prix (normalement elles ont été retirées, il faudrait que je vérifie qu’on ne les a pas rajoutées derrière), et jusqu’au nom de mon blog (pourtant original, zut!) qu’on a plagié. C’est le bronx, c’est la jungle, et si on ne montre pas les dents, on se fait croquer aux petits oignons.
    Merci d’avoir (si agréablement) écrit cet article, ça défoule un brin de le lire !
    Amicalement, Isa Marie

    • Anne a écrit le 3 avril 2018

      Heureusement que cela ne t’a pas découragée mais des fois, ca désespère

  • Marithe a écrit le 3 avril 2018

    Hallucinant de devoir prendre un avocat quand on publie sur un blog !!!
    C’est tellement plus facile de pirater que de se creuser les méninges.
    Bon je pense que des méninges et du savoir vivre ilsn’en ont pas beaucoup. Mais j’imagine que vous auriez envie d’autres choses que de vous batre contre tous les pilleurs 😣

    • Anne a écrit le 3 avril 2018

      Oui c’est fou. Et puis j’ai clairement autre chose à faire, sans compter que ce n’est pas gratuit :/

  • missfifi a écrit le 3 avril 2018

    Et ben moi je ne regarde que ton blog et que tes recettes …. c’est pas bien pour les autres ça !! mais tant pis, recettes simples et surtout très bonnes et je les refait à la maison pour la famille et les amis et ….. on se régale miam miam et heureusement que tu continues à nous enchanter les pupilles et les papilles, nous par contre nous ne faisons pas grand chose après tout c’est toi qui fait tout le boulot et quel boulot !! moi je mange et je fais de la pub pour tes recettes, voilà c’est tout et je suis bien contente de trouver toujours mon bonheur … et mon estomac aussi hihi. Plus sérieusement : soutien total et admiration inconditionnelle.

  • Martine a écrit le 3 avril 2018

    Comme je comprends et approuve votre « coup de gueule ». C’est bon d’écrire ce que l’on a sur le coeur et il faut que ces façons de faire se sachent.

    Votre blog est super en tout point et je ne vois pas pourquoi « des petits malins » s’approprient tout le travail que vous et votre équipe réalisez avec beaucoup de coeur et d’énergie.

    Continuez à nous faire rêver, saliver et bien évidemment défendez-vous !

    Les « autres » je m’en contrefiche !!!

  • Brajard a écrit le 3 avril 2018

    Bonjour Anne,
    Ton coup de gueule est bien légitime. L’univers de startups et des influenceurs et devenu une jungle. Ces petits rigolos malhonnêtes pensent que tout ce qui est le net est à tout le monde et n’ont aucune éthique. C’est bien triste. Quand j’avais mon blog choco-club, un jour je me suis fait piller l’ensemble de mon contrat avec les photos. Je suis tombée dessus par hasard et le créateur du blog à fait celui qui ne savait pas. J’ai quand même réussi à lui faire retirer mon contenu. Il tentent le coup du « pas vu, pas pris » des fois que ça marche. Creer du contenu c’est un gros boulot qui prend beaucoup de temps.

  • radis rose a écrit le 3 avril 2018

    C’est vrai que faire une recette c’est facile et ne prends pas de temps !
    Parce que je dois y réfléchir, aller faire les courses, cuisiner, faire les photos, rédiger, implémenter, diffuser et nettoyer la cuisine (!), je considère que c’est du travail.
    Je ne parle pas des choses matérielles à acheter comme le matériel photo, la vaisselle, ordinateur, logiciel retouche, hébergeur, développeur.
    Non, le contenu sur internet n’est pas gratuit. Ce serait bien que l’on arrête de nous prendre pour des quiches.

  • christiane a écrit le 3 avril 2018

    Bravo pour cet article.
    Par contre j’aurai aimé en savoir un petit peu plus en ce qui concerne les suites avec l’avocate spécialisée (d’ailleurs quel avocat est spécialisé dans ce domaine ?) .
    La procédure doit être longue mais vous avez tout à fait raison de le faire. Bravo pour ce coup de gueule.

    • Anne a écrit le 3 avril 2018

      Bonjour Christiane,

      La mienne m’a été recommandée. Elle est spécialisée en droit de la propriété intellectuelle – Nouvelles Technologies. Ce n’est pas forcément long mais ca coûte un peu de sous

  • Philo a écrit le 3 avril 2018

    Bien envoyé Anne ! En espérant que ces gens tombent sur cet article et se remettent en cause, même si je n’y crois pas vraiment.
    Bises

    • Anne a écrit le 3 avril 2018

      Bah on sait jamais. Au moins le prochain qui m’écrit, je lui envoie le lien 🙂

  • Christophe a écrit le 3 avril 2018

    Totalement d’accord. Ça me rappelle l’histoire du Foodle il y a quelques années…
    Si encore il y avait un vrai intérêt pour le sujet ! Ça arrive, mais ça n’est que rarement le cas. Souvent, la cuisine et l’alimentation sont choisies parce que c’est tendance et parce que ça fait bien sur la photo ou pour lever des fonds.
    Mais la « foodtech » est tout sauf un Eldorado, avec un taux d’échecs énorme, le plus souvent dû à une profonde méconnaissance du marché et à un concept foireux ou déjà vu 50000 fois dans un secteur le plus souvent à faibles marges (il suffit de voir les food boxes, le food delivery…)…
    Ensuite, il faut que les start-upeurs apprennent à collaborer, à se renseigner, à ne pas faire n’importe quoi… Connaître l’écosystème, dialoguer avec ses acteurs, ça aide à ne pas faire trop d’erreurs au départ et ça permet d’éviter une perte de temps pour tout le monde. Car c’est à ça que ça revient au final !!!

    • Anne a écrit le 3 avril 2018

      Ah mais cela m’a tellement rappelé cette histoire. C’est fou quoi. Il faudrait certainement plus de mentoring pour ces jeunes mais bon quand même, qu’ils n’en oublient pas le bon sens et les bonnes pratiques. J’en ai même parfois qui m’ont écrit pour que je fasse la promo de leur application, service et quand tu regardes, tu retrouves tes recettes. En gros il faudrait que je fasse la promo d’une app qui utilise mes recettes au détriment du mien. On ne marcherait pas un peu sur la tête. Ils réfléchissent des fois ?

  • mercotte a écrit le 3 avril 2018

    Bravo Mme PIlles , non mais oh… J’adore quand tu te mets en colère et à si juste titre pffffffffffffffffffffffffffff

  • Tu as oublié une réponse : « Oups c’est notre stagiaire, on savait pas. Désolé; » De mon coté j’ai retrouvé des slides de mes présentations sur des slideshares de boite de conseil qui s’en servaient pour animer des formations avec !
    Maintenant je fais comme toi, avocat direct, y en a marre !

    • Anne a écrit le 3 avril 2018

      Lol, celle là je ne l’ai pas encore eue. Toi aussi, même combat c’est fou quoi :/

      • Barbara a écrit le 3 avril 2018

        ah oui je l’ai entendu ce genre de trucs moi …
        gloups

  • MiuMiu a écrit le 3 avril 2018

    Aujourd’hui je voulais me changer les idées et je me suis dit tiens je vais aller sur le blog de papille et pupilles pour voir un petit peu et là je tombe sur votre article très énervé et ça peux se comprendre je trouve ça
    assez fou de devoir prendre une avocate. Les gens n’ont plus aucun respect les un envers les autres. Heureusement qu’il y a quelque personne bien dans ce monde qui persiste encore. Allez ne vous découragez pas. Pour ma part j’adore votre travail. Et votre passion se ressent a travers les photos, vidéos, textes et j’en passe ça personne ne peux vous le voler Oh non vraiment personne.

    • Anne a écrit le 3 avril 2018

      Merci MiuMiu. En fait en publiant cet article, j’ai plein de retours sur twitter. Tous les créateurs de contenus ont les mêmes problèmes, c’est un peu désespérant parfois 🙂

  • Joël a écrit le 3 avril 2018

    Je suis de tout cœur avec toi, bien que ça ne résous rein, mais ça peut te réconforter, si je te dis que j’ai le même problème?
    Moi l’autre jour je retrouvé plusieurs de mes photos sur un site chinois qui parlait du de mon pays, le Luxembourg. Un site genre publicitaire pour les touristes chinois.
    J’avais montré a un ami qui est avocat qui a juste secoué la tête. La tu fais que dalle 🙁

    • Anne a écrit le 3 avril 2018

      Ohlala alors là quand ce n’est pas en France voire en Europe, on ne peut pas faire grand chose, ca c’est sur.

  • fxbodin a écrit le 3 avril 2018

    Bien envoyé Anne !
    J’ai la chance d’avoir un blog dont presque tout le monde se fiche, à part quelques amis et la famille. Et des contenus de qualité amateur. D’où de très rares emprunts. En général de la part de « la presse ». Mais je vois très bien ce que toi et tes collègues subissez.
    Tu lances une startup dont la mission serait la surveillance des droits sur le contenu en ligne avec « legal automation » (en échange du marketing automation des growth hackers) ? Rémunération au « lead » + % sur les dommages-intérêts… Mais si ça se trouve ça existe déjà.
    Bon courage et bises de la paléoblogosphère.

    • Anne a écrit le 3 avril 2018

      Merci ô toi Dinoblogueur 🙂 Ce type de services commence à s’étendre. Tu paies soit un abonnement soit ils se paient quand ils font un procès aux sites qui utilisent nos photos. Mais au secours quoi :/

  • Barbara a écrit le 3 avril 2018

    tu as bien raison ne lâche rien nan mais oh hein !!

    grrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr

  • PEYRONDET Jacques a écrit le 3 avril 2018

    J’ai une question culinaire : quand tu es bien chauffée, comme faire pour que la colère soit un plat qui se mange froid ? (ne mets pas la recette sur le blog, tu vas te la faire piquer) 🙂

    • Anne a écrit le 3 avril 2018

      :p J’écris toujours à froid ou au moins tiède. Jamais à chaud, j’écrirais des choses beaucoup plus désagréables :p

  • Milie a écrit le 3 avril 2018

    Mais que ça fait du bien de lire ça !!!

  • Christine2 a écrit le 3 avril 2018

    Voilà qui est bien dit ! J’apprécie votre courage et votre ténacité (en plus des recettes et conseils 😉 )

  • Pauline a écrit le 3 avril 2018

    Bien dit ! Ca s’appelle du vol

    • Anne a écrit le 3 avril 2018

      C’est agaçant en tout cas 🙂

  • daisy a écrit le 3 avril 2018

    Décidément , après les relations tendues avec les journalistes , et les ayatollahs de ce que l’on peut ou ne peut pas manger …( ça c’est inadmissible , personne n’est obligé de manger ce que vous proposez !!!j personne n’a un révolver sur la tempe !!) je découvre encore une autre facette de votre activité ,; ce n’est pas mieux ! à force de tirer sur k’ambulance , elle ne circulera plus ; je me demande si il ne va se dessiner un rejet de ce climat malsain et sans respect , qui se traduira par un délaissement de ces moyens de sur communication , finalement asphyxiants .
    Continuez !!!!

    • Anne a écrit le 3 avril 2018

      Merci Daisy. Oui finalement les publications sur le blog des recettes ne sont que la partie émergée de l’iceberg 🙂 Mais tout va bien, demain on revient à la cuisine, la vraie vie, ce pourquoi on s’engage tous les jours 🙂

  • Emmanuelle a écrit le 3 avril 2018

    Complètement d’accord avec toi, on nous prend pour des quiches !!! t lorsque l’on proteste, on nous ridiculise, c’est désespérant !! Ça demande beaucoup de temps, de travail, et d’implication personnelle que d’écrire, réaliser et photographier nos recettes. Bonne soirée

    • Anne a écrit le 3 avril 2018

      Oui, c’est le côté blogueuse + cuisine #DoublePeine

  • Aurélie a écrit le 3 avril 2018

    Merci pour l’article ! Pour ma part je me suis fait aussi plagier, photos et textes ! Du copier-coller de plusieurs articles… la personne a vite retiré à ma demande mais qu’est ce que ca m’avait énervé ! Je me suis abonnée aux groupes dont tu parles dans tes commentaires, merci !

  • Violaine a écrit le 3 avril 2018

    Ça alors !!!!
    je ne savais pas que c’était à ce point !
    Tu me fais rire aussi Anne quand tu te mets en colère (à froid ou tiède lol 🙂 )
    Pafff dans ton gueule jeune Padawan ! hi hi hi j’ai beaucoup aimé ça…

    Non sans rire, c’est vraiment dégueu de faire des choses pareilles et tu as tu mon soutien !
    Moi promis juré je me contente d’imprimer tes photos et recettes pour les donner à ma maman 🙂
    Bises

  • Anneso a écrit le 3 avril 2018

    Des noms!
    Tout comme les marques qui vendent des produits des cochonneries dedans, ou les fraudeurs fiscaux internationaux, ne laissons pas ces lascars dans l’anonymat.
    Et bravo Anne pour ton travail et ton contenu de qualité, fruits d’une créativité et d’efforts dont ils ne sont pas capables.

  • Marie christine a écrit le 3 avril 2018

    C bien envoyé
    On a tellement de plaisir à suivre votre blog
    Ce serait dommage de se laisser emm… par de jeunes blancs becs ou Padawan
    C plus high tech ou hype Padawan😜

  • Marzin a écrit le 3 avril 2018

    Nommez-les sans retenue

  • Lucky Sophie a écrit le 4 avril 2018

    Mais tellement !

  • myriam a écrit le 4 avril 2018

    Bonjour Anne

    Je suis vraiment écoeuré par ce que tu racontes là mais pas étonné!
    UNe id, peut-être ne vaut _elle rien_ pourquoi ne pas vous regrouper et créer une association pour vous défendre..
    Je sais qu’en ouvrant ton blog, tu ne pensais pas à ce qu’il y avait derrière mais je me dis qu’il faut vivre avec son temps et pouvoir se défendre.
    ça ne se fait pas en un jour mais, avec un bureau qui serai créer par vous pour vous défendre tous.
    A plusieurs, on est plus fort!
    Courage!

    • Anne a écrit le 4 avril 2018

      Oui, on en parle des fois 🙂 On se soutient pas mal sur ces sujets là. Heureusement d’ailleurs

  • pelletier a écrit le 4 avril 2018

    Bravo ; résistez !
    Je ne vous avais jamais dit combien j’aime votre blog qui me permet de réaliser des recettes simples, diététiques, qui plaisent à toute la famille, mais là je me dois de vous féliciter pour votre pugnacité en plus de toutes vos autres qualités.
    Bravo Anne ! Et encore merci.
    mcp

  • Fabienne Durou a écrit le 4 avril 2018

    Non mais qu’est ce que c’est qu’ça ? Je te soutiens Anne à 100% !Je sais que c’est pas très éthique mais il faudrait qu’on sache qui c’est pour boycotter ! Partage les articles ou les sites dans lesquels tu retrouves tes œuvres ! L’idée d’une association pour défendre les droits des auteurs de blog me paraît aussi une bonne idée. La vie n’est pas un long fleuve tranquille mais cela veut peut-être dire que tu as franchi une nouvelle étape dans le succès et qu’il faut peut-être restructurer et faire évoluer ton activité !
    Bon courage et bravo pour la façon dont tu prends les choses !
    Fabienne

  • Framboize a écrit le 4 avril 2018

    Bel article.
    Si je m’étais lancée dans ce genre de texte j’aurai été beaucoup plus…crue…imagée… disons le : vulgaire !

    Je trouve hallucinant d’avoir à faire l’éducation de ces gens.
    J’aimerai voir leur comportement dans la vraie vie…
    Est ce qu’ils piquent le steak dans l’assiette du voisin au restaurant ?
    Est ce qu’ils se servent dans les porte monnaie de la personne devant eux à la caisse d’un supermarché ?

    On doit aussi faire l’éducation des agences … mais c’est un autre long débat.

    #EtreBlogueurEstUnCombat 🤔😉

    • Anne a écrit le 4 avril 2018

      Ahhh moi aussi si je réagissais à chaud. J’attends d’être calmée avant d’écrire 😉

  • Paula a écrit le 4 avril 2018

    Tu as tout à fait raison ! C’est inadmissible.
    J’espère que cela cessera vu la pression qui monte !
    Bises

  • Cooking Julia a écrit le 4 avril 2018

    Effarant. Mais je connais ça aussi, hélas. Il faut savoir montrer les dents pour se défendre, mais c’est le pot de terre contre le pot de fer et nous, petites blogueuses culinaires, on ne fait pas le poids. L’avocat, c’est dur d’en arriver là, mais tu as raison de défendre ton travail. A quand des vraies lois avec des vraies sanctions pour punir le plagiat ?? Courage, et continue !

    • Anne a écrit le 4 avril 2018

      Mais il y a de vraies lois. Il suffit juste de les faire appliquer.

  • severine a écrit le 4 avril 2018

    Je suis ok avec ta reflexion mais moi personnellement je suis formatrice et je fais ma propre ingénierie de formation : Mes cours,fiches techniques et tout le monde peut les partager, les utiliser pour moi c’est un partage et si on les diffusent sur le net on l’offre après chacun son avis…. Par contre si un centre de formation veut mes cours que je ne diffusent pas ils doivent les acheter. Je pense que les choses doivent être définis des la genèse .
    Cordialement Séverine

    • Anne a écrit le 4 avril 2018

      Coucou Séverine. C’est clairement la raison pour laquelle j’ai des mentions légales qui expliquent cela depuis longtemps. Mais jamais ils ne les lisent.

  • Cecile a écrit le 5 avril 2018

    Bravo Anne! Ne vous laissez pas faire, mais surtout continuez de bloguer, votre travail est tellement bon que leur nullité est aussi un hommage à la qualité de votre travail!
    Send the lawyers and keep cooking!
    Ps: le yoga c’est bien aussi…

  • Schapiro Niel a écrit le 5 avril 2018

    Vous avez tellement raison ! Je partage
    a.schapironiel@gmail.com

  • Karen a écrit le 5 avril 2018

    Bien dit ! Piouf ! Je vais venir faire du yoga avec toi !

  • myriam a écrit le 5 avril 2018

    Bonjour Anne

    La paix dans le coeur,
    A l’heure où le monde est un leurre,
    Quand donc ouvriras-tu les yeux,
    Toi, » l’Homme » de ce monde,
    Vois toi coeur, il est grand,
    Et t’attend avec la paix dedans!
    Belle journée aux blogueuses et blogueurs!

  • Very Easy Kitchen a écrit le 5 avril 2018

    j’avoue ne pas regarder si l’on pique mes photos et mes recettes. Tant pis ou dommage pour moi.
    Maintenant le web étant mondial difficile de savoir si ta photo sera utilisée en Australie, en Europe ou sur un site argentin… J’ai tendance à penser qu’à partir du moment où je poste sur le web, advienne que pourra. Plusieurs webzines/magazines m’ont demandé des photos que j’ai fournies gratuitement contre un lien vers mon blog et je les avais félicité pour leurs démarches loyales. Travaillant en agence, je suis vigilante en termes de droits à la propriété intellectuelle sur tous les supports et contenus que l’on produit mais je suis assez laxiste concernant mes propres contenus.

    • Anne a écrit le 5 avril 2018

      Je reçois, comme de nombreux blogueurs, plein de mails de lecteurs qui me disent regarde tes photos sont ici ou là. Je n’ai pas le temps de faire la chasse à mes photos, j’ai des choses plus intéressantes à faire. Plusieurs entreprises se créent sur le web sur ces thématiques. Elles scannent tes photos, le web et ensuite, te proposent de poursuivre les entreprises sur les photos utilisées sans autorisation. Et de mémoire, certaines ne te proposent même pas de payer, elles se paient sur les montants qu’elles recouvrent sur les facturations a posteriori de tes images.

  • MesEpices.com a écrit le 5 avril 2018

    Entièrement d’accord avec vous sur la globalité de tout ceci à une exception près…
    S’il est totalement anormal et illégal de prendre textes et photos sans autorisation explicite, malheureusement, concernant les recettes, il n’y a aucune propriété intellectuelle à faire valoir. C’est une idée, et en France, les idées ne se revendiquent pas, ni ne se brevettent.
    Si vous souhaitez vous défendre face à ces pilleurs, vous pourrez probablement faire valoir votre droit d’auteur sur les photos ou le contenu copié. Et concernant les photos, si elles ne sont pas déposées à l’INPI, vos leviers seront limités, car la production du format original au format RAW et les informations EXIF ne sont pas reconnues en France comme preuve d’origine…
    Enfin, si un professionnel refait le plat à l’identique, réécrit le texte pour proposer la même recette avec son propre texte et sa propre photo, c’est totalement légal. Amoral, c’est une évidence, mais légal…
    C’est d’ailleurs une des raisons de l’utilisation massive des « secrets de fabrication » des mélanges d’épices (cas qui nous concerne).
    C’est également un problème des restaurants qui, quand leur Chef part monter sa propre affaire, doivent accepter que ce dernier propose les mêmes recettes qui ont pourtant été conçues dans le labo, et avec les deniers de son patron précédent.
    Dans un monde idéal, vous ne devriez jamais avoir à poster quelque chose comme ceci, et les entrepreneurs « réglos » sur le sujet devraient être plus nombreux (la majorité respecte tout de même les règles, heureusement).
    Je me permets de joindre un lien bien utile sur le sujet : https://www.lepetitjuriste.fr/propriete-intellectuelle/du-droit-a-lassiette-existe-t-il-une-protection-juridique-pour-les-creations-culinaires/

    • Anne a écrit le 5 avril 2018

      Ce n’est pas le souci évoqué ici 🙂 Je fais tout à fait valoir mes droits avec mon avocate. Vous confondez la propriété d’une recette genre « j’ai inventé le pot au feu » ou le « fanstatik » avec le pb évoqué ici et qui concerne notamment :
      – Le droit des marques (utilisation de la marque Papilles et Pupilles )
      – Le droit d’auteur (photographie et reprise de textes comprenant des anecdotes tout à fait personnelles)
      – Le droit des bases de données
      Je n’ai aucun souci à les faire valoir. ca coûte juste du temps et de l’argent mais à la fin on gagne

      • MesEpices.com a écrit le 5 avril 2018

        Je pense qu’en fait nous disons exactement la même chose 😉 Peut-être ais-je été maladroit dans ma formulation.
        Comme je l’avais dit en début de post, que ce soir au niveau de la marque, de la production écrite (donc des données) ou encore des photos, il s’agit bel et bien de votre propriété intellectuelle, et clairement, vous êtes en droit d’attaquer 😉
        Nous sommes d’ailleurs dans le même cas que vous, et certaines boutiques concurrentes se servent allègrement dans nos photos produit (partant du principe que google image, c’est gratuit, y a qu’à se servir…).
        Simplement, dans le cas précis des photos (cela ne vaut pas pour les marques ou les bases de données pour lesquels les règles sont beaucoup plus claires), nous avons été pillés pour celles de nos fiches produit par le passé (sur notre boutique actuelle et l’ancienne), et le problème ne vient pas tant du côté légal, que de faire valoir et de prouver en être le créateur… La seule solution qu’on nous avait proposée à l’époque était de les mettre sur clé usb, envoyée à nous même via une enveloppe cachetée INPI avant toute publication en ligne, ou alors de faire établir un constat d’huissier sur chaque fichier… Absolument ridicule et intenable sur la durée. Nos lois sont parfois anciennes et peu adaptées aux « règles » d’Internet !
        Après, peut-être que depuis la loi a évolué… Ce serait souhaitable !
        Bon courage pour le temps passé à gérer tout cela… Et bonne continuation 😉

        • Anne a écrit le 5 avril 2018

          Arf, le pillage sur le e commerce cela doit être quelque chose aussi. Je travaille avec une avocate qui est vraiment spécialisée dans ces problématiques de droit intellectuel et numérique. Mais pfiou, que de perte de temps et d’énergie alors qu’on a autre chose de plus inspirant à faire 🙂

          • MesEpices.com a écrit le 5 avril 2018

            Oui, ça consomme un temps dingue… Le plus simple au final est d’adopter une politique et de s’y tenir…
            On ne veut pas mettre de filigrane sur nos photos (c’est moche), donc on « accepte », faute de temps et parce qu’on souhaite utiliser nos moyens de jeune boutique pour des choses plus utiles, de se faire piller…
            Le plus rageant, c’est quand ce sont les « grosses » boutiques, qui font 10 fois nos ventes, et qui ont les moyens de faire ces mêmes photos, qui nous les piquent 😉 Heureusement, entre professionnels, un email suffit souvent à régler le problème, alors que clairement, ces entrepreneurs auront, j’imagine, largement tendance à prendre un « bloggueur » de haut… Bref, tout ça est bien pathétique !

  • Raymonde a écrit le 6 avril 2018

    A billet exceptionnel, réaction exceptionnelle : Anne, je t’embrasse !

  • Isabelle de Castelnau a écrit le 6 avril 2018

    J’ai eu une tentative d’arnaque dans l’autre sens. Une banque d’image qui me réclamait de l’argent pour des photos soit-disant pompées sur le web sans leur autorisation ou paiement. Les pauvres, ils mettaient en exemple des photos perso. Ils se présentaient sous la marque Istock Photo. Bref, l’appât n’était pas le bon. Mais j’ai eu droit à plusieurs courriers très menaçants auxquels je n’ai jamais répondu évidemment.
    Plusieurs forum dénoncent cette arnaque. Je pense que cela doit avoir beaucoup plus de réussite auprès de personnes non professionnelles qui effectivement volent leur images sur internet et se croient tout d’un coup rattrapées par la légalité. Bref, soyez vigilants. Et le mieux est de ne pas piller 😉

    • Anne a écrit le 6 avril 2018

      C’est fou cette histoire.

  • Emilie a écrit le 7 avril 2018

    Mince alors ! J’ignorais que le vol de contenu de blog était répandu.
    Pour quelqu’un qui débute dans le blog, voilà qui refroidit.
    Heureusement que vous ne vous laissez pas faire, mais ça doit être usant. Bon courage et surtout, continuez à faire de jolies recettes et de jolies photos.

    • Anne a écrit le 7 avril 2018

      Ah Emilie, il ne faut pas que cela te décourage. Mais il y a des fois où pfiou quoi 🙂

  • Marc a écrit le 25 avril 2018

    Petite question: avez-vous demandé à Mr Felder (par exemple) s’il était d’accord que vous publiez sa recette de cake au citron (re par exemple) sur votre blog?

    • Anne a écrit le 25 avril 2018

      Bonsoir Marc
      Je ne discute pas directement avec Mr Felder, mais avec son éditeur qui m’envoie son livre.
      J’appelle sa recette « Cake au citron de Christophe Felder », et pas cake au citron en laissant penser que c’est le mien, je cite son livre avec le lien. Je ne scanne pas la photo de son livre en laissant croire que c’est la mienne. Et je ne publie qu’une recette et pas 5, 10 ou 30.

  • joelle poisson a écrit le 4 mai 2018

    Bonjour
    Je comprends votre colère .on vous pique votre travail et tout le mal que vous vous donnez pour que nous puissions nous régaler ..
    C ‘est vrai que se battre de façon incessante est pénible ..en tout cas ce n ‘est pas moi qui risque de la faire tourner leur star up branchée prends moi pour une tarte ….je cuisine je me creuse la tête pour faire plaisir partager varier équilibrer ….bref je cherche des idées à droite à gauche suivant mes moyens mon temps mon envie …voilà la vie tout simplement ..
    Alors le concept je me fais livrer par machin chose ils peuvent courir .
    Et tant que des blog culinaires existeront et bien je me régalerais merci à vous .et courage

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
Auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Mon livre de recettes

Mon guide sur Bordeaux

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes sucrées
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
S'inscrire à la
newsletter
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Photo - Anne Lataillade

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
FACEBOOK
206 600
followers
Pinterest
432 200
followers
Instagram
40 200
followers
Fermer