P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Valencia (Valence en Espagne), une destination à découvrir

Bonnes adresses Espagne Reportages Voyages

Marché de Colon

Marché de Colon

Il y a quelques jours, je suis partie à Valencia (Valence en Espagne) sur la côte Méditerranéenne, juste en face des Baléares pour vous situer. Pour faire genre je m’intéresse à la culture aussi (et pas qu’à la nourriture) quelques mots sur cette cité fondée en 138 av. J.-C. par le consul romain Decimus Junius Brutus Callaicus (à répéter 10 fois très vite pour des exercices de prononciation). La ville m’a a étonnée par  sa dualité entre modernité et tradition et par sa diversité architecturale.

Musée des arts & sciences

Musée des arts & sciences

 

Miguelete

Miguelete

On en dit qu’elle est surprenante, que dans peu d’endroits vous serez à même de voir des contrastes aussi prononcés, je le confirme. Les cathédrales gothiques et les tours médiévales cohabitent avec des immeubles d’avant garde, sans compter la présence de nombreuses mosaïques de tessons de céramique (trencadis). Jugez plutôt :

Très varié non ? Cette mixité architecturale est liée à l’histoire de Valencia qui a connu les Romains, les wisigoths, les musulmans, la conversion au Christianisme et l’âge d’or à l’époque des Borgia. En effet, la famille Borgia (tu connais la cousine Lucrèce non ? ) est originaire de Valence. Je me suis couchée nettement moins bête, je pensais que les Borgia étaient Italiens. Comme quoi c’est fou ce qu’on apprend en étant blogueuse culinaire.

Je m’égare.

La ville devient à cette époque là (en gros du XIV au XVIème siècle) le centre commercial de toute l’Europe et le berceau de la commercialisation de la soie.

Aujourd’hui Valencia est la troisième ville d’Espagne.  Une des choses qui m’a le plus surprise dans la ville est outre la cité des arts et sciences,  le jardin qui serpente à travers la ville en lieu et place du fleuve Turia.

A la place du fleuve, des espaces verts

A la place du fleuve, des espaces verts

Suite à une inondation catastrophique dans les années 60, le fleuve a été détourné et à la place du lit de la rivière ont été créés des espaces verts. Une idée absolument géniale qui donne à la ville un vrai poumon de verdure. Les Valenciens l’ont quand même échappé belle, un des projets non retenus était de créer une autoroute à l’emplacement de la rivière. Ouch. N’hésitez pas à suivre des visites guidées pour découvrir la ville et profitez-en pour vous faire expliquer le fonctionnement du tribunal des eaux, classé au patrimoine culturel immatériel de l’humanité. (Merci à Cécile pour l’info).

Tout cela c’est bien beau, mais au niveau culinaire ?? Qu’est ce qu’on mange ?

Ahhh, en voilà une question qu’elle est bonne. Sachez que Valencia, c’est LA ville de la paella et de l’horchata. Mais ça, je vous le raconterai cela dans les jours qui viennent.

Au marché central

Au marché central

Quelques bonnes adresses en attendant :

  • Pour dîner : Seu Xerea – Almodovar 4, Valencia : un restaurant  que nous avons beaucoup aimé avec Mercotte. La cuisine est simple et gourmande avec une touche créative, l’ambiance plutôt zen et le service parfait. Vraiment très bien.
  • Pour un déjeuner ou un dîner rapide, Moltto – Plaza de la Reina,9 Valencia.  Pour manger sur le pouce des salades, des pizzas, de le street food simple et bonne, arrêtez vous ici.
  • Une très bonne épicerie fine – Las Añadas de España – C/ Xàtiva, 3, Valencia :  une boutique où vous trouverez une foultitude de choses très qualitatives au niveau vins et gastronomie. Vous pouvez même déguster. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé une bruschetta fromage frais anchois au sel. Et le jambon aussi, succulent. (Edit 2015 : Malheureusement définitivement fermé)
  • Le marché central  – Avda Barón de Cárcer, S/N  46001 Valencia : Beaucoup de fruits, de légumes, de poissons, le tout sous une voute en céramique absolument magnifique.
  • Le marché de Colón – Calle de Jorge Juan, 19 Valencia : Il n’a de marché que le nom. C’est l’endroit idéal pour boire un café et un thé et se reposer avant de repartir à la découverte de valence. Lumineux. A proximité de belles boutiques et aussi le Corte Ingles, les galeries Lafayette espagnoles.
  • Dans quel quartier se loger à Valence  : dans le quartier de la mairie derrière l’Hôtel de Ville ou la Poste. Il y a aussi des hôtels avec bon rapports qualité prix du côté du musée de la céramique.
  • Où manger des tapas à Valence : à la Sidreria El Molinon – C/ Bolsería, 40, 46001 Valencia.  Le lieu est incontournable m’a dit mon guide mais je n’y suis pas allée. Les avis sont assez partagés sur les site type Tripadvisor.
  • Où manger de la cuisine typique de Valencia : Un endroit toujours recommandé chaudement par Ester, mon guide et que je n’ai pas testé, faute de temps : La Riua, Calle del Mar, 27 – 46003 Valencia. Très bonnes critiques sur les sites d’avis d’internautes.
  • Où manger une paella :  A la Pepica, plage de la Malavrosa (article à venir). Si vous avez une voiture, rendez vous dans l’Albufera au village d’El Palmar. C’est une ancienne île. De nombreux restaurants y proposent la paella.
  • Où boire une horchata : 2 horchaterias : El Siglo (malheureusement fermée fin 2014) et Santa Catalina (article à venir).

D’autres informations sur cette ville chez Carole : Valencia, une ville espagnole idéale pour un séjour en famille.

Le plan avec les adresses géolocalisées :


Afficher City guide gourmand de Valencia (Valence) en Espagne sur une carte plus grande

Pour info, Valence à aussi un blog (en français) : Visiter Valencia (clic).

Enjoy !

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • Babeth De Lille a écrit le 14 avril 2012

    Merci pour le partage …..j’adore l’image des jambons au milieu des paysages et beautés architecturales!….tu sais voyager!….

    • Anne a écrit le 14 avril 2012

      Merci Babeth 🙂 Oui, il ne faut pas oublier le jambon, le jambon c’est la vie 🙂

  • Ampelopse a écrit le 14 avril 2012

    Comme l’a dit Babeth de Lille, j’ai adoré ta ballade espagnole, et j’attends les autres articles avec impatience…et tout comme elle, quand j’ai vu les jambons au milieu de ta mosaïque de photos…ça m’a fait penser que: chasser le naturel…il revient au galop!!!
    Et je confirme…ta vie de blogueuse culinaire est vraiment dure!!!

  • Malou Delgado a écrit le 14 avril 2012

    Tu n’es pas allée à Vuelve Carolina de Quique Dacosta?

    • Anne a écrit le 14 avril 2012

      Non, j’ai fait un gastro, le RIFF, c’est tout 😉

  • Malou Delgado a écrit le 14 avril 2012

    Tu n’es pas allée à Vuelve Carolina de Quique Dacosta?

  • Fanny a écrit le 15 avril 2012

    Il faut y aller pendant « las fallas' »… C’est spectaculaire!

    • Anne a écrit le 15 avril 2012

      Elles venaient juste de finir 😉 Il y avait encore quelques stigmates 🙂 Il parait qu’il y a des milliers de pétards qui font un bruit fou 😉

      • Cécile Une Quadra a écrit le 15 avril 2012

        Ah ça la mascletta faut être habituée ou avoir des bouchons d’oreilles si on est très proche. C’est vrai que nous regrettons que Fallas tombe toujours en période scolaire, depuis l’entrée au CP de miss c’est fini l’escapade de mars. Et merci pour le clin d’oeil 😉

        • Anne a écrit le 17 avril 2012

          De rien 🙂 N’hésite pas à ajouter tes bonnes adresses 😉

  • LadyMilonguera a écrit le 15 avril 2012

    Ca semble être une ville bien agréable…

    • Anne a écrit le 15 avril 2012

      Oui très agréable 🙂

  • fabienne a écrit le 15 avril 2012

    Mais quelle vie tu mènes… D’abord un déjeuner chez Michel Portos, puis un séjour à Valence. Heureusement que j’ai salivé sur le gigot d’agneau sinon je pourrai croire que tu es une globe trotteur des papilles… Merci de nous faire partager tout ça!!!

    • Anne a écrit le 15 avril 2012

      😉 c’est un plaisir 🙂

  • fabienne a écrit le 15 avril 2012

    Mais  quelle vie tu mènes… D’abord  un  déjeuner  chez Michel  Portos,  puis  un  séjour   à   Valence. Heureusement  que  j’ai  salivé  sur  le  gigot  d’agneau   sinon je  pourrai croire  que tu es une  globe trotteur  des papilles… Merci de  nous  faire partager tout ça!!!

  • Cécile Une Qu a écrit le 16 avril 2012

    Ah ça la mascletta faut être habituée ou avoir des bouchons d’oreilles si on est très proche. C’est vrai que nous regrettons que Fallas  tombe toujours en période scolaire, depuis l’entrée au CP de miss c’est fini l’escapade de mars. Et merci pour le clin d’oeil 😉

  • […] je vous le disais hier, je me suis rendue récemment à Valencia (Valence en Espagne) pour découvrir la ville et sa gastronomie. J’y ai appris plein de […]

  • Flores a écrit le 16 avril 2012

    N’est-ce pas que c’est une belle ville?Je connais bien car je vis au Nord de la Province plusieurs mois de l’année.J’apprécie tes belles adresses,certaines me sont inconnues,et je compte bien exploiter tes astuces lors de mon prochain séjour.Tu as dégusté une des variantes de la Paella Valencienne,mais pour moi même si c’est l’authentique,elle n’est pas la meilleure.Sais-tu que certains y ajoutent des escargots?Je préfère celles qui allient viande et fruits de mer ou coquillages,mais ce ne sont pas celles d’origine.Il existe tant de recettes aussi bonnes les unes que les autres!J’espère que Mercotte aura découvert de beaux et bons gâteaux,elle qui est spécialiste des desserts.
    Merci Anne,pour toutes ces découvertes.J’espère que ton article donnera envie à d’autres d’aller découvrir cette région athypique!
    bises.Michèle

    • Anne a écrit le 16 avril 2012

      Oui c’est une belle ville avec une architecture vraiment très diverse. Le premier jour avec Mercotte on était un peu déroutées, ne sachant pas trop où aller, mais après avec un guide c’était passionnant 🙂
      Oui, je savais pour les escargots, mais dans celle que j’ai mangée il n’y en avait pas. Pour les gâteaux, nous n’avons pas eu le temps de chercher mais on a goûté l’horchata, billet à venir 🙂
      bises

    • Anne a écrit le 17 avril 2012

      Oui c’est une belle ville avec une architecture vraiment très diverse. Le premier jour avec Mercotte on était un peu déroutées, ne sachant pas trop où aller, mais après avec un guide c’était passionnant 🙂
      Oui, je savais pour les escargots, mais dans celle que j’ai mangée il n’y en avait pas.  Pour les gâteaux, nous n’avons pas eu le temps de chercher mais on a goûté l’horchata, billet à venir 🙂
      bises

  • carole (13:52) a écrit le 17 avril 2012

    j’adore l’Espagne et en particulier Valence, ses grandes avenues pavées de toutes petites mosaiques… je connaissais l’histoire du fleuve mais je l’avais oublié… ça m’a fait du bien de revoir tout ça : )

    • Anne a écrit le 17 avril 2012

      C’est un plaisir 🙂

  • Bye Bye 2012 a écrit le 1 janvier 2013

    […] Fantastique. En mars, c’est aussi Valence, en Espagne avec Mercotte pour un voyage à la découverte des saveurs locales en général, et de la horchata de Chufa en particulier J’en profite pour vous ramener, […]

  • Rocio a écrit le 31 janvier 2014

    Bonjour,

    Mes felicitations pour ton blog. J’ai aimé beaucoup l’article de Valencia. J’habite ici et ton article montre trés bien la ville. j’ai beaucoup aimé la part des marchés. Merci pour montrer la bauté de Valencia!!

Sur Google Plus
  • Marc-Antoine Jarry a écrit le 14 avril 2012

    Formidable valencia. Sans compter les pousse-pieds de castellon

  • Papilles et Pupilles a écrit le 14 avril 2012

    🙂 oui

  • Marc-Antoine Jarry a écrit le 14 avril 2012

    J’ai vécu à valencia et ses marchés couverts son un rêve de cuisinier amateur

  • Marc-Antoine Jarry a écrit le 14 avril 2012

    Sont

  • Papilles et Pupilles a écrit le 14 avril 2012

    j’ai beaucoup aimé le mercado central ; j’ai un article à venir 😉 Beaucoup de poissons, de fruits et lévumes 🙂

  • Marc-Antoine Jarry a écrit le 14 avril 2012

    Oui !

  • Marc-Antoine Jarry a écrit le 14 avril 2012

    Avec des photos?

  • Anne Lataillade a écrit le 15 avril 2012

    Oui 😉

  • Mohamed Samb a écrit le 15 avril 2012

    j’aime beaucoup cette ville peu etre un jour je viendrai decouvrir cete belle architecture

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

S'inscrire à la
newsletter
Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
Google +
128 600
followers
Pinterest
415 200
followers
Instagram
31 500
followers
Retour de pêche - Sanya, Chine
Nanshan temple - Sanya - Chine
Hot Springs - Hainan
Vue de ma chambre d'hôtel - Sanya Bay, Chine
Sur le vif...
Vous aimerez aussi
Blancs de poulets laqués aux épices
Blancs de poulet laqués aux épices

Daurades rôties
Daurades rôties

Fermer