Logo - Papilles et Pupilles

Chargement en cours...
Veuillez patienter...
P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Les spécificités corses

France Voyages

Corse

Corse

  • Pour ne pas passer pour le dernier des lourdauds , sachez qu’en Corse on ne prononce pas les dernières voyelles des mots. On ne va pas à Porto-Vecchio mais à Porto-Vecch’, on ne mange pas du lonzo et de la coppa mais du lonz’ et de la copp’. On ne mange pas du brocciu mais du broutch’ (sic !). On boit de l’Orezz’ et non de l’Orezza et on visite Bonifatch’ et non Bonifacio .

    Si si , je vous assure.

  • En Corse on boit corse : Cela semble idiot mais pourtant cela ne vous viendrait pas à l’idée de demander une Evian à la terrasse d’un café. On boit une Orezz’ , une Zilia ou une Saint Georges qui se prévaut d’un design signé Philippe Starck (qui a peut être des velléités d’acheter en Corse … ? ).

    Si on aime plutôt se déshydrater avec une bonne bière, sachez qu’on y boit de la Pietra (bière corse ambrée à la châtaigne), de la Colomba (bière blanche délicieuse), de la Torra : la bière du maquis, ou blonde à l’arbouse, ou ambrée à la myrte => honnêtement je l’ai trouvé assez moyenne.

    A l’apéritif, n’oubliez pas de commander un Cap corse et accompagnez votre repas d’un rosé Patrimonio ou un rouge de Sartène qui sont des vins tout à fait agréables.

    Même au niveau Cola, c’est Corsica Cola qui prime !

    Boissons Corses

  • Les Corses : Dans notre première partie de séjour (la côte ouest de la Corse : Porto, Piana, Evisa,…..) nous avons rencontré des Corses absolument charmants avec les touristes, toujours disponibles, je dirais même bavards.Dans la partie sud, (de Proprian’ à Porto Vecch’ => j’ai retenu ma leçon), on a quand même l’impression à cette époque de l’année du moins, d’être un touriste « vache à lait ». Pour être honnête pas à Bonifacio mais à Propriano pffffff,.Je pense que c’est dû au tourisme intensif qu’il y a dans ce coin là.Eh oui, j’ai découvert que du tourisme intensif, il y en avait aussi en Corse. Vers Propriano, les abords des routes sont remplis de sacs plastiques, de détritus divers et variés (et avariés). Et du monde il y en a aussi du côté de Porto-vecch’ et de la splendide plage de Palombaggia : C’est vrai c’est magnifique :
Place de Palombaggia

Place de Palombaggia

  • Ma photo ne rend pas très bien (prise vers 20 heures) mais la roche est rouge, la mer turquoise, les pins verts foncés, c’est paradisiaque MAIS les serviettes de plage sont à touche-touche, vous avez les paillotes sur les plages (le préfet Bonnet n’est pas passé par là !), la musique techo etc… Pas tout à fait ma tasse de thé. Cette surpopulation estivale entraîne un comportement pas toujours charmant avec le touriste.
  • La conservation du littoral : Il faut le reconnaître les moyens locaux ont quelques fois du bon. En 15 jours, nous n’avons pas vu de littoral défiguré comme on en voit sur les côtes françaises « continentales ». Et même si dans le sud, c’est beaucoup construit, on ne voit pas de construction à plus de 2 étages. Comme le disait notre propriétaire en parlant d’un promoteur immobilier qui avait acheté à côté de la magnifique réserve de Scandola, « on lui a fait comprendre qu’il ne fallait pas construire : BOOM !’  enfin il n’a pas dit BOOM, il l’a dit à la Corse : POUFFFF ! )

Enjoy !

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • Jeanne a écrit le 21 octobre 2005

    Magnifiques photos. Ravie que mon île t’ait plu.Je constate en outre que le brocciu (où diable as-tu entendu prononcer ‘broutch’? éventuellement ‘brotch » par des non-corses, mais ‘broutch?!) dont tu montres un ephoto vient de la fromagerie Pierruci, ma préférée dans l’île (bon, évidemment, elle est à côté de chez moi: ça aide)Hélas, oui, le tourisme de masse existe. Néanmois, je te conseille d’aller faire un tour en Haute-Corse pour découvrir des endroits beaucoup plus sauvages, et les plages désertes y compris au mois d’Août…La région du Cap est splendide et merveilleusement préservée. Toi qui sembles aimer le maquis, tu seras servie!A part ça, quelques précisions linguistiques:En fait on ne dit pas ‘bonifatch’: ce sont essentiellement les touristes qui veulent se donner l’air au courant des pratiques et us insulaires qui prononcent de cette façon. On dit tout simplement Bonifacio. Comme ça s’écrit.Tout dépend de la longueur du mot ou de la place d’accent tonique. La dernière lettre de Bastia ou Calvi s’entend parfaitement. celle de Scandola aussi, puisque l’accent est sur la première syllabe.C’est une question d’habitude, puisque la langue Corse – qui répond à des règles de grammaire très précises – vient non sulement de l’italien, mais aussi du grec, et de l’arabe. Les principes d’accentuations y sont par conséquent très différents d’autres langues uniquement latines.Pour certains autres mots ou noms, en effet, on entend moins la dernière voyelle ou syllabe. Néanmoins, seuls les touristes disent Proprian’. Les Corses prononcent le ‘o’, mais en avalent une partie.

  • Anne a écrit le 21 octobre 2005

    Merci pour ces précisions Jeanne. Notre propriétaire à Ota disait du broutch ? moi je ne sais pas 🙂

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
Auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Mon livre de recettes

Mon guide sur Bordeaux

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes sucrées
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
S'inscrire à la
newsletter
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Photo - Anne Lataillade

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
FACEBOOK
206 600
followers
Pinterest
432 200
followers
Instagram
40 200
followers
Fermer