Logo - Papilles et Pupilles

Chargement en cours...
Veuillez patienter...
P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Franswa Tibère, tisaneur à La Réunion

Afrique Reportages Réunion Voyages

Franswa Tibère

Franswa Tibère

C’est dans les hauts de Saint Paul, dans la partie Ouest de la Réunion, que nous avons rencontré Franswa Tibère. Heureusement que nous avions un super chauffeur parce que je ne suis pas sûre que sans lui nous serions arrivés. Peut être même que nous tournerions toujours 🙂 . Il faut monter monter monter depuis le Dina Morgabine où nous logions puis tourner tourner tourner avant d’atteindre son domicile 🙂 . La pluie tropicale qui tombait depuis le matin n’arrangeait pas notre visibilité mais au bout d’un moment, nous avons pu lire : Tizanerie. Amis des internet nous étions enfin arrivés et j’avais envie de vous raconter.

Un tisaneur, c’est à la fois quelqu’un qui cultive et cueille les plantes et quelqu’un qui est un peu guérisseur m’a expliqué Franswa lorsque je lui ai demandé quel était son métier.  Dans ma famille, depuis plus de 5 générations on soigne, aussi bien du côté paternel que maternel. Ma mère était une matrone. Aujourd’hui on dirait une sage-femme. Elle aidait les enfants à venir au monde.

Avez-vous toujours voulu être tisaneur ?

Pas du tout. Je suis né à la fin  des années 50 et je suis parti d’ici à l’âge de 17 ans. Et puis j’ai eu un grave accident. Pendant que j’étais dans le coma, j’ai entendu une voix me dire  : « Franswa, rentre au pays, il y a un bout de terre qui t’attend ».

Quand j’ai été guéri, je suis revenu. Au début je voulais m’installer du côté de Mafate pour le côté très paisible, très serein, mais cela n’a pas pu se réaliser.  J’ai exercé plein de petits boulots : ambulancier, table d’hôtes, restaurateur…..  Ce n’était pas facile. Et puis j’ai trouvé ce bout de terre et je l’ai acheté.  J’ai démarré un élevage de chèvre pour produire des fromages. J’ai vécu sous une tente sans eau et sans électricité pendant 3 ans. Cela m’a secoué sérieusement et profondément. Et puis un jour, j’ai eu un choc. Alors que je prenais ma douche en fin de journée, une allergie s’est déclenchée. Le nez qui coule constamment pendant des mois. Rien ne me soignait et j’avais marre de la cortisone. J’ai donc décidé de chercher moi même. J’ai rencontré des médecins, des herboristes, des tisaneurs. Et puis un jour, c’était un 2 novembre, j’étai rencontré un vieil homme dans un cimetière, un gramoune comme on dit ici. C’est lui qui m’a guérit grâce à une herbe locale, le plantain.

Je suis donc revenu  à la nature. C’est comme cela que je me suis refait une santé, en harmonie avec la terre.

Tizanerie

Tizanerie

Comment avez-vous appris ? 

Cet homme m’a beaucoup aidé. Pendant une quinzaine d’années il m’a transmis une partie de son savoir. C’était comme un deuxième père pour moi. Pour moi, cette rencontre n’était pas due au hasard. Et puis j’apprends tous les jours. A l’école j’étais plutôt au fond de la classe. Je suis rentré âne, j’en suis sorti bourrique. Mais dans la nature, j’acquiers  constamment de nouvelles connaissances. C’est la plus grande université du monde et en plus, elle est gratuite.

Comment exercez-vous votre profession ? 

Je cultive des plantes et des herbes, je vais en chercher d’autres dans la nature. Je soigne mon voisinage proche, ma famille et tous les gens qui viennent chez moi. J’ai été d’ailleurs très occupé pendant l’épidémie de Chikungunya et j’ai guéri de nombreuses personnes. Beaucoup de gens sont attirés par ces médecines ancestrales. Ils comprennent que leur santé est en eux et qu’elle est aussi dans leur mode de vie et dans leur assiette. La nature, c’est la pharmacie du Bon Dieu. On doit être fier et reconnaissant de ce qu’elle nous offre.

Combien de plantes différentes utilisez-vous ? 

Entre 70 et 100, cela dépend des saisons. Je peux les sécher, en faire des sirops, des tisanes. A la Réunion nous avons la chance d’avoir une multitude de plantes et parmi celles-ci certaines, endémiques, ont fait leurs preuves. Je pense au geranium Bourbon par exemple.

Franswa Tibère - Géranium Bourbon

Franswa Tibère – Géranium Bourbon

On en produisait 160 tonnes dans les années 60. A l’époque c’était surtout utilisé comme fixateur de parfum. Aujourd’hui on en cueille à peine une tonne. J’en distille pour en faire de l’huile essentielle comme le faisaient avant moi mon père et mon grand-père.

A quoi sert cette huile essentielle ? 

Elle est excellente en usage externe pour les problèmes de peau : eczéma, psoriasis, acné, mais aussi en soin suite à une brûlure. Elle est également utile pour lutter contre les parasites comme les poux, les vers intestinaux. C’est également très bon pour soigner les douleurs à la gorge (angines). Je distille aussi du cryptomeria qui est utilisée en massage pour lutter contre les douleur.

Est-ce que vous diriez que vous êtes heureux aujourd’hui ?

La misère et le manque de liberté dans le monde m’empêchent d’être complètement heureux.  Mais ici je suis bien, dans cette île où l’on vit bien ensemble, où la terre est généreuse et la nature magnifique.

Auriez-vous un conseil pour les gens pour qu’ils se sentent mieux, moins stressés par la vie moderne ? 

Revenez à la nature, revenez à la terre. Si vous en avez la possibilité, achetez un petit bout de jardin.

Merci Franswa.

Une jolie rencontre de voyage !

Infos pratiques :

Enjoy !

 

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • Martine a écrit le 10 décembre 2019

    Très bel article ! Les propos de ce monsieur sont remplis d’humanité ça fait du bien ! Merci pour toutes ces infos que tu partages

    • Anne a écrit le 11 décembre 2019

      Avec plaisir MArtine 🙂

  • myriam a écrit le 10 décembre 2019

    Bonjour Anne
    Alléluia : Avant même d’avoir lu, je me suis arrêter sur le visage de cet homme _ si beau et pleins de Lumière.
    Je sentais également la sagesse en lui_ puis j’ai lu , ….
    Je te bénis Anne d’avoir rencontré ce sage et d’avoir transmis son mes sages.
    Certainement , je l’espère de tout mon coeur, cela pourra aider les gens à ce qu’ils sortent de leur brouillard qui les aveugle.
    Mon coeur est rempli d’espérance!
    Un énorme big bisou

    • Anne a écrit le 11 décembre 2019

      Coucou Myriam. En écrivant l’article je pensais à toi. J’étais sûre que sa personnalité te plairait 🙂

  • Nathalie a écrit le 10 décembre 2019

    C’est une très belle rencontre que tu as fait Anne , ce monsieur est plein de bon sens et de sagesse.
    J’aime beaucoup le mot tisaneur , je le trouve très poétique.
    Ça fait chaud au coeur de voir qu’ il existe encore des gens simples et bons .
    Son message est tellement vrai : restez connecter à la terre.
    Merci pour ton partage Anne .

    • Anne a écrit le 11 décembre 2019

      Avec plaisir Nathalie. Oui c’est vrai que cela fait plaisir de rencontrer des gens comme lui

  • myriam a écrit le 10 décembre 2019

    Coucou Nathalie
    Tout comme toi, le mot  » tisaneur » fais sens pour moi .
    Je le trouve aussi poétique et charmant.
    Et comme, l’année prochaine, j’ai l’intention de me lancer à fond dans la production de « herbes à tisane »
    J’ai envie de me faire une petite enseigne déco( ( oui la déco, c’est ma deuxième passion)
    Pour une femme , ce serait  » tisanière »…..
    ça sonne bien, je trouve.
    Bises et douce soirée à toi_ bonne fin de semaine

    • Anne a écrit le 11 décembre 2019

      Wow, ce serait super chouette Myriam !

  • Nathalie a écrit le 10 décembre 2019

    @Myriam , c’est un chouette projet que tu as , je te souhaite beaucoup de succès.
    Moi aussi , j’aime bien tisanière, ça fait champêtre !
    Bises et bonne nuit.

    • Barbara a écrit le 11 décembre 2019

      oui très chouette
      ça me rappelle les premiers stages en école d’application où le lieu de pause était « la tisanerie »

  • Barbara a écrit le 11 décembre 2019

    merci Anne pour cette rencontre partagée

  • Jeannine a écrit le 11 décembre 2019

    Hello Anne,
    Merci pour ce très beau reportage plein de bon sens par ce personnage, il me plait avec son regard droit et profond et ces propos par les temps qui courent que beaucoup devraient méditer.
    Bonne journée

    • Anne a écrit le 11 décembre 2019

      Coucou Jeannine,

      C’est vrai qu’il est inspirant 🙂

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
Auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Mon livre de recettes

Mon guide sur Bordeaux
Nouvelle édition (Juin 2020)

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes sucrées
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
S'inscrire à la
newsletter
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Photo - Anne Lataillade

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Cliquez ici si vous voulez en savoir plus sur moi.

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
FACEBOOK
211 100
followers
Pinterest
543 300
followers
Instagram
62 200
followers