Logo - Papilles et Pupilles

Chargement en cours...
Veuillez patienter...
P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

De l’huile moteur dans nos assiettes ?

Société

huile moteur
Crédit photo : Wikimedia

280 tonnes d’huile moteur, mélangées à un lot de 40.000 tonnes d’huile de tournesol, auraient servi à la préparation d’un nombre indéterminé de produits tels que mayonnaise, vinaigrette industrielle, conserves à l’huile et autres plats cuisinés et ceux-ci n’auraient jamais été retirés des rayons français !L’affaire aurait été dénoncée il y a plus d’un mois par le Canard Enchaîné et reprise par d’autres journaux mais je n’ai pas lu l’information à l’époque et je n’ai rien entendu à ce sujet à la télévision.

Les sociétés (et toutes leurs marques et sous-marques) concernées, toujours selon Le Canard Enchaîné, seraient Saupiquet, Unilever (propriétaire de Knorr, Magnum, Fruit d’Or, Miko, Planta Fin, Amora…) mais également Carrefour Promodès et Auchan. 150 à 200 références seraient concernées mais impossible de savoir avec précision lesquelles !!

Pour plus d’informations, je vous conseille cet article chez Raffa, et aussi ici chez Marie Claire Santé et pour le Figaro.

Impossible de trouver quoi que ce soit sur le site du Canard Enchainé, je n’ai jamais vu un site aussi #[{`/%µ£ !!!!!

Info ou Intox ? Vous avez lu des articles là-dessus vous aussi ? Qu’en pensez-vous ?

Edit 23 juin 2008 : Linoue m’a envoyé l’article du Canard Enchaîné. Vous pouvez le lire ici (clic).

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • Hyo a écrit le 21 juin 2008

    A la décharge du Canard, ils ne mettent jamais leurs articles sur leur site car ils s’interdisent d’y faire de la pub, par souci d’indépendance totale – comme dans le journal papier d’ailleurs. Et s’ils mettaient les articles en ligne gratuitement, sans un centime de pub, ils auraient tôt fait de mettre la clé sous la porte et ces entreprises pourraient continuer tranquillement leurs agissements…

  • sandra a écrit le 21 juin 2008

    encroyable ANNE!! :(La meme chose en tous le mond!

  • Anne a écrit le 21 juin 2008

    Hyo : Ils pourraient mettre un accès payant sur leurs archives comme beaucoup d’autres journaux. Moi j’aurais bien payé pour lire l’article initial ;)@ Sandra : si ! partout ! In Italia aussi ?

  • François a écrit le 21 juin 2008

    Moi, j’aime bien les réserves concernant la véracité à la fin.Si c vrai c’est scandaleux, si ce n’est pas vrai c’est de la manipulation. Le Canard est souvent dans le vrai quand même.Au niveau santé en revanche, je pense que la concentration est comparable à celle de d’une fille qui mettrait du vernis à ongle et se les rongerait ensuite, non ? Des avis éclairés la dessus ?

  • Anne a écrit le 21 juin 2008

    @ François : 40 000 tonnes pour 60 millions de Français ça doit faire dans les 66 g par personne d’huile pas super saine. Mais bon si on prend juste les 280 tonnes d’huile moteur, cela fait 5 millième de gramme par personne 😉 C certainement moins nocif qu’un paquet de clopes !

  • Mercotte a écrit le 21 juin 2008

    il a déjà un bon nombre de ces produits que je n’achète pas mais quand même doit bien y en avoir, c’est galère tout ça ! Merci pour l’info…

  • CFramboise a écrit le 21 juin 2008

    Si c’est vrai, ca fait un paquet de marques à boycotter entre Lesieur et Unilever. Impossible de se connecter à hoaxbuster pour vérifier. Quelqu’un l’a fait? ET on voit la même liste qui circule sur tous les blogs..Déjà qu’on fait le pain si maintenant faut faire son huile….

  • Gamelle a écrit le 21 juin 2008

    Précision: il y a bien eu effectivement importation d’huile venant d’Ukraine, additionnée d’huile minérale. Les lots incriminés ont étés aussitôt consignés. C’est bien une info mais la présentation qui en est faite dans les médias, c’est de la manipulation, limite Intox. Personnellement pour avoir lu les notes de veille sanitaire, Je ne m’alarmerai pas outre mesure… après tout qui n’a pas assaisonné sa salade avec une cuillerée d’huile de paraffine, pour faciliter le transit (ou essayer de perdre du poids..) ? et d’un autre côté on utilise aussi l’huile d’arachide ou de colza comme  » biocarburant « . L’erreur est humaine, les contrôles qualités et veilles sanitaires sont là pour les détecter et agir aussitôt. Ne crions pas toujours ‘haro’ sur le premier… Allez Bon Week-end à tous

  • Anne a écrit le 21 juin 2008

    Merci Marie pour toutes les précisions tout à fait rassurantes 🙂 Beaucoup de mails circulent là dessus un peu ‘sous le manteau’. Je préfère poser la question ouvertement et que ceux qui ont des infos et des avis s’expriment. Ca me permet de faire mon opinion 😉

  • La Pépette a écrit le 21 juin 2008

    Si ce sont des huiles végétales, je dirai que le mal est moindre. Si ce sont des huiles synthétiques là c’est pas glop. Et si ce sont des huiles synthétiques de vidange, le petit goût fumé est incomparable …;)) Ne tombons pas dans la parano, mais restons vigilents.Bonne fête de la musique à tous.

  • Carole a écrit le 21 juin 2008

    Bonjour,J’avais entendu l’info à la radio et évidement cela m’a interpellé. Il faut quand même faire le tri dans les infos (et à ce sujet si les officiels s’étaient ‘fendus’ d’un communiqué précis cela aurait aidé à y voir plus clair … ) tu as ici : http://www.afssa.fr/Documents/RCCP2008sa0124.pdf la conclusion de l’Afssa.Au delà du débat dangereux / pas dangereux pour la santé, personnellement j’aime bien savoir ce que je mange et c’est pour cela que je lis les étiquettes. Aussi j’apprécierais que ce type d’informations soit indiqué clairement et que je puisse choisir en toute connaissance d’ingurgiter ses produits ou pas.

  • Anne Cé a écrit le 21 juin 2008

    J’ai aussi eu connaissance de cette information, d’abord à la télévision (dans un journal télévisé de 20 heures de France 2, donc pas une émission confidentielle !) puis par mails.je suis assez mal placée pour me faire l’avocat du diable, vu que je n’achète aucune des marques ni aucun des produits mentionnés dans les mails qui circulent mais je suis assez méfiante et peu réceptive vis à vis des messages d’alerte lorsqu’ils sont aussi virulents que celui-ci !dans ce cas précis, il en a été question aux informations télévisées il y a quelques jours (je m’en souviens fort bien car cela a justement suscité une discussion intéressante avec Rufin au sujet du bio, de nos achats et de notre alimentation)alors que ma première réaction était de crier au scandale, on a un peu réfléchi et on s’est arrêtés sur plusieurs points.notamment que ‘huile minérale’ ne veut pas dire ‘huile de moteur’. aux informations il était question d’huile de paraffine, que l’on retrouvait dans les produits incriminés dans des quantités peu importantes. donc au pire, la conséquence sur l’organisme d’une personne sensible sera de ‘lubrifier’ son système digestif et d’accélérer quelque peu son transit… (prout !)Je ne veux pas remettre en cause l’information donnée mais plutôt la manière dont elle est présentée. entre ‘l’huile de moteur dans les assiettes’ et ‘présence possible d’huile de paraffine dans de l’huile alimentaire’ il y a tout de même une nette différence !Perso, j’ai toujours un peu de mal avec les messages alarmistes et les théories du complot où le pauvre consommateur est pris au piège par les grands méchants de l’industrie agro-alimentaire !!(il me semble que le pauvre consommateur a encore le droit d’utiliser son cerveau et de choisir ce qu’il décide de mettre dans son assiette…)

  • maloud a écrit le 21 juin 2008

    Gamelle a tout à fsit raison. Ce scandale des huiles d’Ukraine nous a atteint aussi. Tout a été vérifié et je fais confiance à l’Agence pour la Sécurité Alimentaire.

  • Anne a écrit le 21 juin 2008

    Merci à tous 🙂

  • Raffa a écrit le 21 juin 2008

    Il est évident que les autorités sanitaires ont fait tout ce qui étaient en leur pouvoir pour assurer la sécurité des consommateurs (ce qu’ils estiment être du moins) ;)Néanmoins il semble que c’est bel et bien du lubrifiant pour moteur.Ce sur quoi je m’insurge personnellement c’est sur l’autorisation passée en douce ‘Le 30 avril 2008, après consultation de l’AESA (Agence européenne de sécurité alimentaire), la commission européenne valide la position française et recommande aux Etats membres le retrait du marché de tous les produits *contenant plus de 10%* d’huile de tournesol contaminée. Elle indique à cette occasion que l’huile en cause est d’un faible niveau de toxicité. ‘ (source : DGCCRF)Autrement dit tous les aliments contenants moins de 10% de cette huile faiblement toxique sont restés sur le marché, se trouvent encore dans des placards des consommateurs et probablement encore dans des rayons des supermarchés.Aucune information pour les consommateurs, aucun étiquetage, aucune liste précise des aliments qui ont été contaminés et consommés depuis février 2008 (contenant également plus de 10% de l’huile frelatée), ni de ceux qui restent sur le marché. Pour rappel l’alerte a été lancée discrètement en avril seulement. Ce manque de transparence est inadmissible.Aucune information non plus sur le ‘comment cela a-t-il pu être possible ? et que fait-on pour que ce ne soit plus le cas ?’. Ce n’est pas un cas isolé, plusieurs pays ont été touchés par l’huile ukrainienne(la grèce et l’espagne ont vivement réagi), on a saisi 25 000 litres d’huile d’olive frelatée en Italie. Un député européen estime que les directives permettant d’utiliser certaines cuves pour transporter les huiles alimentaires ne sont pas assez strictes et pourraient être une source de contamination d’hydrocarbures et d’autres produits toxiques.Alors bon si les industriels ont à chaque fois l’autorisation de commercialiser des produits avec moins de 10% ça va finir par faire une dose pas glop ;)Les huiles se trouvent dans tous les aliments préparés des supermarchés ou presque, leur qualité doit être irréprochables, les contrôles efficaces, la tracabilité maximale (impossible d’obtenir la liste des +/- 200 références contaminées ? )Bref c’est toutes ces questions là qui méritent réponse, et pour avoir des réponses il ne faut pas laisser l’affaire en plan. Le Canard enchaîné se démène pour faire éclaircir cette histoire et c’est silence radio partout ailleurs.COmme dit Carole ‘et à ce sujet si les officiels s’étaient ‘fendus’ d’un communiqué précis cela aurait aidé à y voir plus clair …’et on ne ferait pas tout ce ramdam ;)Pour information Lesieur c’est fendu d’un communiqué suite aux ‘rumeurs’ sur internet. Les réponses commencent à arriver, mais il faut en passer par là. je sais c’est nul.http://www.lesieur-info.fr/2008/06/20/mettre-fin-aux-rumeurs/notez aussi le petit laïus’Nous avons décidé de renforcer nos systèmes de contrôle et d’analyse pour vous mettre à l’abri de toute tentative de livraisons frauduleuses. La dernière a été très difficile à détecter. Nous vérifions toujours la qualité des ingrédients de fabrication de nos produits. Connaître la composition des huiles ukrainiennes nécessite des capacités d’analyse à grande échelle en Europe. Il existe peu de laboratoires compétents sur ce sujet et ils sont vite saturés par des demandes d’analyse de la part de tous les opérateurs européens concernés.’désolée de ce long message 😉

  • Anne a écrit le 22 juin 2008

    Merci beaucoup Raffa de tes éclaircissements. C tout à fait intéressant.

  • clothilde a écrit le 22 juin 2008

    Bonjour,Juste pour moderer un peu les propos de gamelle. Le controle sanitaire de nos jours ca ne veut plus dire grand chose. En effet, par manque d’argent il existe que tres peu de controle sanitaire. C’est ainsi qu’on se retrouve avec des usines qui sont agrée bio pour certains aliments et finalement tout est melangé avec les produits non bio. Ma belle mere travaille ( a un poste important) dans le controle sanitaire de ma region (region tres importante economiquement) et voila pas de sous, peu de controle. Elle deconseille d’ailleurs toutes les choses hachées qu’on peut trouver bio ou non car ce sont souvent des nids a bacterie.

  • Anne a écrit le 23 juin 2008

    Bonjour Clothilde, merci de ton commentaire. C’est vrai que la viande hachée est un produit sensible, même chez le boucher. Le mieux est de la cuire à coeur.

  • fred a écrit le 23 juin 2008

    Une copine qui travaille aux douanes m’en a aussi parlé ! mais les médias semblent plus intéressés par le cours du pétrole et le foot, qu’à notre santé et la vrai traçabilité des aliments. Cherchons aussi ce qu’il y a vraiment dans l’huile de palme….

  • guylaine a écrit le 23 juin 2008

    Un vrai scandale, cela représente 80 tonnes de lubrifiant à ingurgiter pour en Europe dont 5,6 tonnes pour la France !Je t’ai envoyé la page du canard par mail !Bonne journée !

  • Anne a écrit le 23 juin 2008

    Merci beaucoup Guylaine. Je viens de le rajouter en ligne à la fin de mon billet.

  • malika a écrit le 24 juin 2008

    et ben voyons!decidemment qu’est ce qu’il faut pas entendre!s’il savaient et qu’il n’on rien fait pour retirer du commerce c’est vraiment deg’en meme temps de nos jours on ne mange plus que des saletés…il ont du se dire une de plus ou une de moin!lolpas mal ton blog!bonne continuation!

  • Linou a écrit le 25 juin 2008

    c’est ahurrissant cette histoire! Bon heureusement pour moi, je n’achète pas ces produits

  • Joinneau-Choubrac a écrit le 22 juillet 2008

    Faites un tour sur Répondre

  • Bavardages | Papilles et Pupilles a écrit le 14 août 2010

    […] De l’huile moteur dans nos assiettes ? […]

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
Auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Mon livre de recettes

Mon guide sur Bordeaux

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes sucrées
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
S'inscrire à la
newsletter
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Photo - Anne Lataillade

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
FACEBOOK
206 600
followers
Pinterest
432 200
followers
Instagram
40 200
followers
Fermer