- Papilles et Pupilles - https://www.papillesetpupilles.fr -

Connaissez-vous Bleu Blanc Coeur ?

Logo Bleu Blanc CoeurComme vous pouvez le constater, je me plonge dans les méandres de la nutrition. C’est mon truc du moment ^_^.

L’importance de l’alimentation pour la santé n’est plus à démontrer et dans ce cadre là, je souhaitais vous parler de  l’association Bleu Blanc Cœur, Filière Nutrition pour les Oméga 3 naturels.

La connaissez-vous ?

La première fois que j’en ai entendu parler c’est dans le livre Anti cancer de David Servan Schreiber, je ne sais pas si vous vous souvenez. Si j’y consacre à nouveau un article, c’est parce qu’en travaillant récemment sur les corps gras, je me suis beaucoup renseignée sur les Omega 3 et les Omega 6. En quelques lignes, pour ne pas faire rasoir, ce sont des acides gras essentiels, poly insaturés. Peut être si je vous dis régime Crétois, cela vous parlera davantage ? Le régime crétois est un régime riche en Oméga 3.

On les trouve dans l’alimentation : les Omega 6 dans les huiles de tournesol, maïs, soja, les Oméga 3, dans les huiles de lin, colza, noix, les poissons gras comme le saumon, le maquereau, le thon …

Notre problème aujourd’hui c’est que nous avons un mauvais équilibre entre les deux. Ce mauvais équilibre entraine une augmentation des risques de maladies cardio vasculaires, de diabète et d’obésité. Il faudrait que nous ayons 5 Oméga 6 pour 1 Oméga 3 pour que notre organisme fonctionne très bien. C’est ce que nous avions en 1945. Or aujourd’hui en France, nous avons 20 Oméga 6 pour 1 Oméga 3. Ouch.

Pourquoi cette modification : Depuis une quarantaine d’années, les recommandations nutritionnelles faites dans le cadre de la prévention de l’athérosclérose et des maladies cardio-vasculaires ont consisté à préconiser la réduction des lipides totaux et saturés et l’augmentation des lipides insaturés. Ainsi, pour des raisons essentiellement agricoles et industrielles (les vaches ne mangent plus la même chose aujourd’hui qu’il y a 50 ans, plus de soja, de maïs …), et à cause d’un manque de connaissances médicales en nutrition, nous avons privilégié les graisses polyinsaturées à base d’Oméga 6 aux dépens de celles qui nous procurent des Oméga 3.

Ca va ? Pas trop complexe ?

Il est donc urgent de rééquilibrer. Comment ?

Déjà en consommant moins de produits riche en Oméga 6 : évitez les huiles de tournesol et de maïs et préférez celle de colza.  Diminuez aussi votre consommation d’aliments industriels et de produits des animaux (viandes, œufs ou encore produits laitiers) nourris à base de soja et de maïs et dont l’alimentation doit également être « quantitativement maîtrisée ».

Vache dans le pré

Elle est belle ma vache non ?

Et en augmentant votre consommation de produits riches en Oméga 3 : On consomme de l’huile de lin, colza, de cameline, des poissons gras (maquereaux, sardines, harengs, thon et même saumon) et on introduit les produits labellisés Bleu Blanc Cœur.

Leur idée de base : Développer une agriculture à vocation santé, en réintroduisant, à la base des chaînes alimentaires, la graine de lin – et d’autres sources végétales d’Oméga 3, comme l’herbe ou la luzerne. Le lin est la plante la plus riche en Oméga 3. Lorsque les animaux la consomment, leurs œufs, leurs viandes, leurs laits affichent un profil nutritionnel plus équilibré, et notamment en ce qui concerne les Oméga 3, et donc meilleur pour nous.

Où trouve-t-on ces produits ?

Et les graines de lins, si je les mange comme ça, c’est bon ?

Eh bien non ! C’est le truc que j’ai appris au salon de l’agriculture. Je suis allée les voir sur leur stand, histoire d’acheter de la linette que j’avais repéré sur leur site web. En papotant, j’ai appris que la cuisson permet de libérer et rendre assimilable les Oméga 3 contenus en grande quantité dans les graines de lin grâce à l’éclatement de la graine et de sa paroi très fibreuse. La cuisson, ou l’extrusion, action mécanique et thermique, garantit une bonne disponibilité des Oméga 3 et la détoxification de la graine de lin. Si tu les manges comme ça, ça ne le fait pas.

Pour aller plus loin :

Et aussi :