- Papilles et Pupilles - https://www.papillesetpupilles.fr -

Scarpaccia de courgettes

Scarpaccia

Scarpaccia

L’autre jour, je devisais joyeusement avec ma copine Edith devant un bon latte à l’Alchimiste à Bordeaux (#VisMaVie) et elle me parlait de sa recette fétiche d’été : la scarpaccia.

Bon sang mais Koikesse lui ai-je demandé ?

Une sorte de galette de courgette, un peu flan, un peu gratin, une spécialité italienne végétarienne.

Okkk !

En cherchant un peu sur l’internet mondial, j’ai vu qu’il en existait 2 versions, 1 sucrée et 1 salée, toutes deux originaires de Toscane. La recette de la scarpaccia sucrée provient de Viareggio tandis que la scarpaccia salée que je vous propose ci-dessous est typique de la ville de Camaiore. C’est un plat rustique et très simple qui a été popularisée en France via le livre Méditerranées d’Alain Ducasse.

Voici donc la recette d’Edith.

Pour 6 personnes, et un moule de 20 par 30 cm il vous faudra :

Ingrédients de la recette

Ingrédients de la recette

Mettez le four à préchauffer à 200°C.

Pelez les courgettes si elles ne sont pas bio et coupez les en bâtonnets. Personnellement, j’ai coupé la courgette en deux dans la longueur puis j’ai fait mes bâtons. Réservez.

Bâtonnets de courgettes

Bâtonnets de courgettes

Pelez et émincez l’oignon. Lavez la menthe, séchez-la et ciselez-la.

Dans un saladier, battez les deux oeufs. Ajoutez le parmesan et la farine. Salez, poivrez. Ajouter le lait, mélangez.

Ajoutez l’oignon et la menthe.

Dans un plat de 20 par 30 cm, huilez le fond ou déposez une feuille de papier cuisson. Déposez les courgettes. Versez la pâte dessus. Parsemez de fromage râpé si vous avez. Enfournez pour 30 minutes à 200°C, chaleur tournante.

Le bonheur de ce plat, c’est qu’il se mange, chaud tout comme froid. Coupé en petits dés, vous pourrez même le servir en apéro. Il est idéal en pique nique.

L’info épate belle mère : Scarpaccia signifie vieille godasse en italien. Oui je sais, le rapport avec cette galette de courgettes est un mystère des plus …. mystérieux. L’odeur du parmesan peut être  ?

Pardon 🙂

Le livre d’Alain Ducasse :

Enjoy !