- Papilles et Pupilles - https://www.papillesetpupilles.fr -

Dakos

Si les crevettes Saganaki et les feuilles de vignes farcies étaient des recettes grecques, celle que je vous propose aujourd’hui est une recette typiquement crétoise. Cette espèce de tartine garnie qui fait d’ailleurs beaucoup penser à la frise des Pouilles, se compose d’un pain sec spécial réalisé à base de farine complète d’orge (le paximadi),  de tomates concassées, d’huile d’olive, et de fromage frais (Féta ou Mizithra)

Le pain est la base de l’alimentation grecque et du régime crétois. Le paximadi est quant-à-lui un pain dur et sec qui est cuit une fois, puis coupé en tranches et cuit une seconde fois. Cette cuisson en plusieurs étapes lui permet d’être conservé très longtemps. Traditionnellement, c’était le pain que les paysans emportaient avec eux dans les champs. Ils le consommaient ramolli avec un peu d’eau et de l’huile d’olive.  A noter que les paximadia qui sont produits en Crète bénéficient d’une Indication Géographique Protégée.

Mais où va t-on trouver des paximadia vous demandez-vous ?

N’allez pas dire que je ne me décarcasse pas 😉 Allez hop, la recette, on profite de ce samedi pour en préparez pour l’apéro ou le dîner. En Grèce, ils se mangent en entrée, façon mezze.

Pour 2 personnes :

Epluchez les tomates, épépinez-les et coupez-les en dés.

Mouillez le pain presque jusqu’à hauteur avec de l’eau à température ambiante. Laissez-le se réhydrater une minute.

Imbibez-le avec de l’huile d’olive. Ici Alexis Lefkatikis, le chef de l’hôtel Blue Palace à Elounda avec qui j’ai appris à réaliser cette recette.

Recouvrez ensuite avec les tomates concassées avant d’ajouter la féta coupée en dés. Saupoudrez d’origan, ajoutez un peu de poivre du moulin, un peu de fleur de sel et versez éventuellement une cuillère à soupe d’huile d’olive sur le tout.

Servez accompagné de quelques olives de kalamata.

C’est vraiment très bon !

Petite astuce : au lieu d’arroser d’huile d’olive, vous pouvez mélanger un peu de jus de tomates à l’huile d’olive.

Remerciements : Aegean et DiscoverGreece