- Papilles et Pupilles - https://www.papillesetpupilles.fr -

Une journée à Saint Emilion

Faire du tourisme dans sa propre région est un concept qui se développe beaucoup ces dernières années, cela porte même un nom anglais : staycation (de stay, rester et vacation, vacances).  En gros on passe ses vacances à la maison et l’on explore tout ce qui est à portée de chez soi sans avoir à passer une nuit à l’hôtel.  Je trouve ça tellement chouette que j’ai eu envie de m’y mettre. En plus, comme vous me demandez régulièrement des conseils sur que faire et que voir à Bordeaux et sa région, je me suis dit que j’allais pouvoir encore mieux vous répondre. Quoi de mieux qu’expérimenter pour vous conseiller ?

Seulement que faire ? Quoi choisir ?

Quand Bordeaux Wine Trip qui regroupe les offres œnotouristiques de la région m’a proposé de sélectionner une destination à tester, j’ai choisi Saint Emilion. Même si je ne suis qu’à 45 minutes de voiture, je n’y vais pas si souvent que cela. C’est plutôt quand je reçois des amis, de la famille que nous allons y faire un tour. Donc cette fois-ci ce ne serait rien que pour moi.  Et avec un guide pour apprendre plein de choses.

Le bonheur non ?

Nous sommes donc une petite quinzaine ce lundi matin à nous retrouver devant l’Office de tourisme de Bordeaux pour participer à cette visite Saint-Emilion, route du patrimoine. Il y a un danois, une portoricaine, un hollandais, un couple de San Francisco, un couple originaire de Lyon, 2 québécoises .. et l’âge des participants est très hétérogène. Du jeune homme de moins de 30 ans à la dame plus âgée.

Le voyage est bref grâce à Catherine, notre guide, qui tout au long du chemin nous donne des informations sur les vins, les appellations, l’histoire de la région. J’adore le fait qu’elle s’exprime à la fois en français et en anglais, cela me laisse le temps de prendre des notes.  🙂 D’habitude, pour pouvoir vous raconter, j’écris à toute allure ou j’enregistre. Là c’est juste reposant ! #VisMaVie. 😉

Château Beau-Séjour Bécot

Le Château Beau-Séjour Bécot, la première étape de la journée se situe tout à côté du centre de Saint Emilion. C’est un Premier Grand Cru Classé, c’est à dire que c’est le top du top.

Il faut dire qu’il est situé sur le plateau, là où les terres sont les meilleures.

J’ai beaucoup aimé cette visite avec Emilie, la guide du château. La partie explications techniques (en gros comment élabore-t-on le vin) était très claire et très pédagogique. On a les grandes étapes et on les a bien. J’ai participé à suffisamment d’excursions pour vous dire que ce n’est pas toujours le cas.

Après la visite du chai nous descendons dans les caves, creusées sous le château. C’est magnifique.

C’est émouvant de voir d’un côté les ceps de vigne, chargés de grappes de raisins et de l’autre, 5 mètres plus bas, sous terre, les caves où les bouteilles reposent pendant de nombreuses années. Nous chuchotions tous en marchant au milieu des flacons, certains datant de plus d’un siècle.

Après la visite de ces installations, la dégustation. Et hop, tout le monde va dehors pour prendre une photo de son verre. Les explications, on verra plus tard. C’est fou comme les réseaux sociaux ont changé les comportements.

Une fois celle-ci terminée tout le monde repart, cette fois direction Château Haut Sarpe, un Saint Emilion Grand Cru Classé.

Château Haut Sarpe

Effet wow en découvrant le lieu.

Nous sommes reçus par Xavier qui nous fait mourir de rire avec son anglais improbable – j’avais parfois l’impression d’entendre mon mari (Coucou Chéri si tu me lis) et son grand sens de l’humour :). La propriété est magnifique et comporte beaucoup de bâtiments : le château, les installations techniques, des salles de réception, la place des vendangeurs etc. Même si nous avons tous beaucoup plaisanté, j’ai appris plein de choses.

J’ai notamment trouvé limpide son analogie entre le vieillissement du vin en barrique et l’infusion du thé dans l’eau chaude.

– Heu ?
– Je vous dit tout. 🙂

Comme vous le savez peut être, le vin est élevé dans des barriques en chêne. Ici, comme dans de nombreux châteaux prestigieux, on utilise chaque année un grand pourcentage de barriques neuves (comprendre on ne s’en sert qu’une fois). Le vin, au contact du bois prend ses arômes. Et si la barrique a déjà utilisée en année 1, en année 2 elle ne pourra plus en donner beaucoup. Un peu comme si vous aviez infusé votre sachet dans une première tasse d’eau et que vous vouliez le mettre à infuser dans une seconde. Cela aurait beaucoup moins de saveurs.

Très parlant n’est-ce pas ?

Je vous rassure, après on ne les jette pas. Elles peuvent être utilisées pour des seconds vins, pour faire vieillir des alcools forts type whisky ou encore en décoration.

Après la visite nous nous sommes régalés d’un déjeuner vendangeur au château. Au menu melon, salade de tomates, jambon de Bayonne, aiguillettes de canard, fromage de brebis, pêches et vins du Château bien sur.

Juste parfait.

Un moment idéal pour échanger avec mes compagnons de voyage et découvrir que ma voisine, d’origine indienne avait pour passion …. la cuisine. Et hop, on parle dahl, ghee, épices.

J’adore !

Après un petit café accompagné d’un macaron de Saint Emilion, direction la cité médiévale pour la suite de la journée.

Saint Emilion

Vous connaissez forcément le nom « Saint Emilion » grâce à ses vins, mais saviez-vous que c’était un village médiéval absolument superbe ? La ville construite comme un amphithéâtre comporte une ville haute et une ville basse reliées par des ruelles pavées escarpées. Le site est extrêmement bien préservé et il est impossible de rester insensible à son charme.

J’étais vraiment ravie de participer à cette journée car je n’avais jamais visité l’église monolithe. On ne peut le faire qu’avec un guide. La particularité de cette église est que le clocher est dans la ville haute, l’entrée dans la ville basse et le corps de l’église lui, est creusé dans la falaise.  On ne voit que 3 ouvertures en façade et un portail gothique. Très surprenant. Et ne pensez pas que ce soit une petite chapelle, c’est gigantesque. Comptez 38 mètres de long et 3 nefs. C’est très impressionnant. A ne pas rater.

Nous avions ensuite un peu de temps libre et j’en ai profité pour aller boire une petite coupette bien fraîche de Crémant de Bordeaux dans le jardin du Cloître des Cordeliers. Oui, je sais, ma vie est trop dure :).

Si vous avez vous aussi envie de découvrir le vignoble de Bordeaux, si l’oenotourisme vous passionne ou si tout simplement vous avez envie de passer un excellent moment, n’hésitez pas à choisir une visite du le site Bordeaux Wine Trip qui regroupe bon nombre des offres de la région.

C’est facile, c’est pratique et le choix est vraiment très large.

Les infos bonus pour épater belle maman : 

Enjoy !

Article sponsorisé par Bordeaux Wine Trip.