- Papilles et Pupilles - https://www.papillesetpupilles.fr -

Tataki de saumon

Tataki de saumon

Tataki de saumon

Habituellement cette recette se fait avec du thon mais Junko Sakurai qui a proposé cette préparation lors d’un atelier culinaire cuisine japonaise au Château Carsin n’en a pas trouvé chez le poissonnier. Elle a donc pris du saumon à la place et il faut reconnaître que cela fonctionne très bien.

Il vous faut pour 4 personnes

et pour la sauce ponzu ;

Feuilles de shiso ©MAHATHIR MOHD YASIN shutterstock

Feuilles de shiso ©MAHATHIR MOHD YASIN shutterstock

Lavez les feuilles de shiso et les brins de ciboulette. Séchez-les et ciselez finement 2 feuilles de shizo et toute la ciboulette.

Ôtez les arêtes du saumon mais laissez la peau. Embrochez le saumon à l’aide de piques à brochette.

Embrochez le filet de saumon

Embrochez le filet de saumon

Faites le cuire tel sur la flamme de votre gazinière. Le temps que côté peau cela caramélise légèrement et côté chair, que ca blanchisse. Pour vous donner une idée peut être 1,30 minute côté peau et 1 mn côté chair.

Si comme moi vous avez une plaque induction, vous pouvez utiliser un chalumeau (oui oui).

Cuisson du saumon

Cuisson du saumon

Et sinon, saisissez à l’aide d’une poêle. Junko nous expliquait qu’au Japon à la place des piques à brochette, on utilisait des pailles de riz.

Rafraîchissez le poisson dans l’eau glacée environ 1 mn (pour arrêter la cuisson). Egouttez et essuyez puis déposez dans un plat. Recouvrez de sauce ponzu et laissez reposer 30 minutes au réfrigérateur.

Préparez la sauce ponzu : Dans un bol mélangez la sauce soja, le dashi et le jus de yuzu (dans les épiceries japonaises).

Jus de yuzu

Jus de yuzu

Coupez le saumon en tranches (un peu comme un magret) de 7 à 8 mm d’épaisseur. Déposez-les sur une feuille de shiso. Arrosez de sauce ponzu (récupérée dans le plat), saupoudrez de graines de sésame et de ciboulette.

Tataki de saumon de Junko

Tataki de saumon de Junko

Délicieux !

Attention : Quand vous cuisinez et consommez du poisson cru, il est préférable de le congeler au préalable pour pallier à la présence éventuelle d’anisakis (clic pour en savoir plus).