- Papilles et Pupilles - https://www.papillesetpupilles.fr -

Ananas

L’ananas est né au Paraguay. Les Indiens l’ont peu à peu implanté en Amérique Centrale puis aux Caraïbes. Christophe Colomb fut le premier européen à fondre pour sa chair juteuse et sucrée, en débarquant en Guadeloupe en 1493. La cour d’Espagne ne commencera à s’en régaler que 40 ans plus tard. En France, les premiers ananas cultivés sous serre ont été servis à Louis XV en 1733.

La production :

Ce fruit exotique longtemps considéré comme rare et précieux est aujourd’hui disponible relativement facilement. Sur nos étals, sa pleine saison s’étend d’octobre à avril. La France est le premier producteur européen d’ananas (30000 tonnes/an(1)) grâce à ses départements d’Outre-Mer : la Réunion (46 % de la production), la Guyane (27 %) et la Guadeloupe (10 %).

Environ 46000 tonnes(2) sont produites en Europe chaque année. La France se classe toutefois au 89e rang mondial, derrière des pays comme le Costa Rica, le Brésil et les Philippines, leaders d’une production qui s’élève au total à près de 23 millions de tonnes(3).

(1) Agreste, moyenne 2009-2014 – (2) Eurostat, moyenne 2009-2014 – (3) Faostat, moyenne 2009-2013

Les variétés :

Un rebelle, l’ananas ? En tous les cas, il ne fait rien comme les autres fruits puisqu’il inverse le schéma classique de la fleur qui s’épanouit en fruit. On devrait même dire “en fruits”, au pluriel, puisque l’ananas est le résultat d’une inflorescence en épi dense, qui devient plus charnue après fécondation. Ce que nous dégustons, ce sont finalement plusieurs fruits, soudés entre eux, par le cœur!

On distingue aujourd’hui dans le commerce 5 grandes variétés, toutes délicieuses à croquer, ou à déguster en jus, en salade, en tarte ou en confiture.

Comment choisir et conserver les ananas

Un ananas pèse en moyenne 1,8 kg. Surmonté d’une couronne de feuilles vertes, il est reconnaissable à sa forme allongée, à sa couleur variant du vert à l’ocre en passant par le rose. Il est protégé par une écorce dense, quadrillée de motifs hexagonaux.

Le tour de main :

La découpe de ce fruit à l’écorce robuste est l’affaire de quelques gestes faciles à intégrer. À défaut de posséder un trancheur à ananas, optez pour la découpe à la pirogue. Otez les feuilles et arasez la base du fruit puis avec un solide couteau, coupez l’ananas en 4 parts dans le sens de la hauteur. Retirez la partie centrale (le cœur), si elle semble trop dure. Certaines variétés possèdent un cœur tendre consommable. Puis procédez comme pour un melon en séparant la pulpe de l’écorce.

Vous pouvez aussi parer l’ananas en découpant d’abord les deux extrémités, puis en coupant la peau en la tranchant du haut vers le bas, en faisant le tour du fruit. Ôtez ensuite les “yeux” de l’ananas avant de le trancher en quartiers ou en tranches, en prenant soin d’ôter la partie centrale si nécessaire. (source www.lesfruitsetlegumesfrais.com)

Pour ôter les yeux, je vous propose aussi cette méthode :

Recettes avec de l’ananas :

A noter un dossier très complet sur l’ananas sur le site de passeport santé (valeurs nutritionnelles,  profil santé, origine, histoire, comment le choisir et le conserver … ). Vous pourrez le consulter en cliquant ici :  Ananas