- Papilles et Pupilles - https://www.papillesetpupilles.fr -

Confit de safran

C’est au XIIIe siècle que Marco Polo a traversé l’Asie pour rechercher la route des épices : celle du safran, du poivre, de la cannelle…

Parce qu’ils se transportaient facilement et se transplantaient sans grande précaution, aussi bien en terme d’acclimatation que de culture, les bulbes de safran ont peu à peu étés introduits en occident, à partir de l’époque des Croisades. La culture de ces crocus, qui présente des exigences comparables à celle de la vigne, fut largement pratiquée dès cette époque là, en particulier dans la région d’Albi et du bordelais.

Durant tous ces siècles, le safran était largement utilisé, aussi bien pour parfumer des plats salés que sucrés. Aujourd’hui, le safran a la particularité d’être un des ingrédients alimentaire le plus cher au monde ! En effet, les récoltes sont très faibles, très longues, minutieuses et très coûteuses en terme de main d’œuvre : suivant les régions, 1 hectare de safran produit à peine plus de 2 kg d’épices !!!

Le confit de safran :

Mélange de sucre, d’eau, et de poudre et pistils de safran, le confit de safran s’utilise autant au petit déjeuner, sur un croissant ou une tartine de pain tendre, qu’en accompagnement de plat ou encore en cuisine. J’en utilise dans cet excellent tajine de poulet aux poires, dans ces non moins excellents briouats de poulet au safran ou encore dans ces Saint Jacques juste poêlées, sauce Mercotte au confit de safran. C’est délicieux ! On peut aussi en rajouter dans la célèbre sauce Mercotte !

Où l’acheter ? Dans certaines épiceries fines ou sur le net. Conservez-le au réfrigérateur une fois entamé.