- Papilles et Pupilles - https://www.papillesetpupilles.fr -

Pastèque : le b.a-ba

Les mois de juin, juillet et août représentent la pleine saison de la pastèque. Si ici en France une pastèque pèse en moyenne entre 3 et 4 kg, sachez qu’ailleurs ce n’est pas toujours le cas. En Crète où j’étais cet été il y avait des fruits énormes que nous n’avons pu soulever et dont nous avons estimé le poids à plus de 30 kg. C’était dingue.

La pastèque est donc un gros fruit sphérique recouvert d’une peau épaisse verte, plus ou moins zébrée. Elle recèle une pulpe d’un rouge profond dont la chair, légèrement croquante, sucrée, est très désaltérante. Elle est très riche en eau, en vitamines est et légère en calories.

Originaire d’Afrique, la pastèque se nourrit littéralement de chaleur ; elle est donc très peu cultivée en France. On peut quand même donner quelques chiffres (source : www.fruitsetlegumesfrais.com). La production hexagonale s’élève à 7 015 tonnes. Elle est principalement située en région Provence-Alpes-Côte d’Azur, dans le Languedoc-Roussillon et la Corse. 1,3 kg de pastèque est consommé par personne et par an en France et 19 % des ménages en achètent au moins une fois dans l’année.

Comment choisir une pastèque

Les différentes variétés commercialisées en France (Crimson Sweet, Charleston Gray, Sugar Baby ou encore la pastèque sans pépins) ont toutes sensiblement le même goût. Vous pouvez donc vous tourner vers l’une ou l’autre sans hésiter pour retrouver le goût sucré et désaltérant de la pastèque.

Dans les 2 cas, Une belle tache jaune sur la peau signifie que le fruit a bien pris le soleil et qu’il est donc parfaitement mûr.

Comment conserver une pastèque 

Entière, la pastèque ne craint pas les chocs. Vous pouvez la conserver à l’air ambiant au moins une semaine entière. Veillez à ce qu’il fasse frais, sinon elle continuera à mûrir. Une fois découpée, prenez bien soin à emballer sa chair dans du film alimentaire et conditionnez-la dans le réfrigérateur. Elle se gardera six jours environ.

Comment cuisiner la pastèque.

Elle ne se cuit pas vraiment excepté peut être en confiture. Elle est désaltérante est délicieuse croquée nature, taillée en larges quartiers juteux et gourmands. Coupée en dés ou en billes, elle se marie avec d’autres fruits, des crudités, de la menthe mais aussi avec de la feta, des olives noires, du basilic.

Vous pouvez également en faire des jus en la mixant :

ou la présenter ainsi, avec des bâtonnets pour déguster comme une glace. Super pour un goûter avec des enfants.

Ou encore découvrir les pizza pastèque (clic)

En cliquant ici vous découvrirez toutes mes recettes avec de la pastèque.

Un peu d’histoire (source : www.fruitsetlegumesfrais.com)

La pastèque est affectée à divers usages en fonction des pays : fourrage en Égypte, ingrédient entrant dans la composition de la bière en Russie, condiment vinaigré aux États-Unis…

Les japonais eux, ont élevé le gain de place et le stockage au rang d’œuvre d’art. Des agriculteurs dans le sud de l’archipel ont ainsi eu l’idée de cultiver des pastèques carrées, facilement empilables.

Comment ?

En faisant pousser le fruit dans un bocal de verre. Au fur et à mesure de sa croissance, la pastèque épouse naturellement la forme du récipient. Une curiosité qui ne modifie en rien la qualité du fruit, mais qui double son prix de vente ! On en trouve même en forme de coeur !

Bon appétit !