- Papilles et Pupilles - https://www.papillesetpupilles.fr -

Auberge du Père Bise, le restaurant étoilé de Jean Sulpice

Magali et Jean Sulpice

Magali et Jean Sulpice

J’avais rencontré Magali et Jean Sulpice il y a longtemps, lors d’un voyage dans le Jura à la découverte du Comté. Je m’étais promis d’aller avec Mercotte découvrir leur restaurant, l’Oxalys, mais voilà, le temps file et Val Thorens est bien loin de Bordeaux. Et puis surtout il y fait froid l’hiver 🙂 Moi, la neige, ce n’est pas du tout mon truc. Mais comme tous les gourmands, je suivais sa carrière.

Toutefois, depuis 2 ans, la famille Sulpice a quitté les sommets pour s’installer sur les rives du lac d’Annecy dans un lieu chargé d’histoire, l’Auberge du Père Bise. Situé idéalement les pieds dans l’eau à Talloires-Montmin, l’établissement a été créé par la famille Bise en 1903. Elle en a fait un maison de premier ordre puisqu’elle a été triplement étoilée pendant de nombreuses années.

Pourquoi avoir quitté les sommets ai-je demandé à Jean ? 

Pour pouvoir mieux m’exprimer. A Val Thorens j’étais arrivé à la fin de l’histoire. Je ne pouvais travailler que sur une saison et la haute montagne diminuait ma créativité. La nature était silencieuse, blanche. En arrivant sur les rives du lac, j’ai retrouvé la diversité, la saisonnalité et la douceur.

Il est vrai que lorsque l’on arrive ici, on sent cette douceur de vivre. La région est superbe et l’accueil simple et chaleureux. Jean et Magali souhaitent que vous soyez reçus dans une maison, leur maison, un endroit qui a une âme. Ici point d’anonymat ni de bling bling. L’hospitalité, la décoration, l’ambiance, tout contribue à ce que vous vous sentiez bien et que vous soyez ancrés dans le territoire.

Auberge du Père Bise

Auberge du Père Bise

Les couleurs des chambres et des salons rappellent celles du Lac et les matières naturelles utilisées accentuent le côté authentique du lieu. Vous êtes ici sur les bords du lac d’Annecy, dans une maison et pas dans un Palace sans personnalité, anonyme, situé n’importe où dans le monde

Il en va de même pour la cuisine !

Elle est extrêmement personnelle et très liée au caractère du chef et à la localisation géographique de l’établissement. Ne pensez pas locavore, ce n’est pas vraiment cela. C’est plutôt comme si Jean Sulpice avait absorbé ce qui fait la beauté du lac d’Annecy, comme s’il s’était imprégné des couleurs, des saveurs, des textures, des produits, des odeurs et avait digéré, tourné, retourné tout cela pour sortir quelque chose d’étonnant, de délicieux et que l’on ne mangerait nulle part ailleurs.

Jean Sulpice a du style. Sa cuisine est précise, élégante et toujours très juste. On ne réfléchit pas si c’est bon ou pas, cela l’est et puis c’est tout. J’ai admiré ses dressages toujours délicats et son envie de surprendre et de nous émouvoir notamment avec la cuisson de l’omble chevalier, sous cloche, sur galet et à la vapeur de sapin. Effet épate belle-mère garanti 🙂

Le repas en images (je n’ai pas photographié les mises en bouche, ma batterie était à plat).

oeuf de canne aux asperges vertes et foin / Nage d'écrevisse et lierre terrestre / Féra cuite dans son eau de cresson

Oeuf de cane aux asperges vertes et foin / Nage d’écrevisses et lierre terrestre / Féra de Florent Capretti cuite dans son eau de cresson

Omble chevalier, beurre maître d'hôtel à l'épicea

Omble chevalier, beurre maître d’hôtel à l’épicea

Cueillaison de printemps, plin d'escargots de Haute Savoie, herbes du jardin

Cueillaison de printemps, plin (ravioles) d’escargots de Haute Savoie, herbes du jardin

Agneau de lait, pistaches et flouve des alpes

Agneau de lait, pistaches et flouve des alpes

Esprit d'Alpage - Fromages de nos régions

Esprit d’Alpage – Fromages de nos régions

Fraises et primevère - Chocolat aux herbes

Fraises et primevère – Chocolat aux herbes

Mignardises : Pyramide chocolat passion - Tartelettes pistaches, Guimauves aux herbes (déjà mangées) et sucette au chocolat

Mignardises : Pyramide chocolat passion – Tartelettes pistaches, Guimauves aux herbes (déjà mangées 🙂 ) et sucette au chocolat

Comme vous pouvez voir les herbes sont omniprésentes, Jean Sulpice a beaucoup appris chez Marc Veyrat. Et elles ne sont pas là pour faire joli telle la feuille de salade oubliée sur le bord de l’assiette. Non, elles sont là à l’instar des autres ingrédients, pour le goût, la texture, la couleur et surtout pour contribuer à narrer une histoire, celle du mariage de Jean Sulpice et du Lac d’Annecy.

Une très belle expérience à vivre dans sa globalité (hôtel + restaurant) si vous le pouvez.

Auberge du Père Bise – Magali et Jean Sulpice – 303 Route du Port, 74 290 Talloires

Et aussi, le bistrot, le 1903, pour découvrir une cuisine plus familiale, plus simple, mais toujours revisitée par Jean Sulpice.

Enjoy !