- Papilles et Pupilles - https://www.papillesetpupilles.fr -

Nouvelle Orléans : Vieux Carré, Tremé, Garden District

La Louisiane, la suite du voyage 🙂

Nous avons quitté Avery Island et repris la route pour notre destination finale, la Nouvelle Orléans.  J’étais à la fois super contente d’y arriver et aussi un peu triste parce que c’était la dernière étape du voyage. A chaque fois que je pars comme cela, pour un voyage presse ou blog, je trouve que c’est très fort en émotions. Vous en prenez plein les yeux, rencontrez de nouvelles personnes, vivez ensemble quasiment 24 heures sur 24, partagez des expériences incroyables.

Et ensuite, paf, à peine arrivés à l’aéroport, chacun repart dans sa vie, dans sa ville et on ne se revoit jamais ou rarement.  Je trouve cela toujours brutal. Il m’est arrivé d’avoir une petite boule dans la gorge quand on se sépare. C’est complètement idiot mais je n’y peux rien. C’est la fin d’une histoire.

Bref. #Osef

Notre hôtel à La Nouvelle Orléans était situé dans le Warehouse District. Cet ancien quartier d’entrepôts est devenu un endroit mi hipster mi bobo, en pleine rénovation. Les galeries d’art et les bars ouvrent à tout va et l’ambiance est vraiment chouette. Cerise sur le gâteau, vous n’êtes qu’à une quinzaine de minutes à pied du quartier français, le Vieux Carré. J’ai trouvé que c’était une localisation très agréable pour découvrir la ville.

Le Vieux Carré

Le Vieux Carré, c’est la carte postale de la Nouvelle Orléans, l’image que vous avez en tête. Même si vous rêvez de la ville, vous ne pouvez être déçu(e)s. Effet wow garanti.

Ce quartier n’est pas très grand et c’est à pied qu’il faut le visiter. Bourbon Street, la rue la plus célèbre a malheureusement clairement perdu de son authenticité, c’est dommage. Pour apprécier au mieux, il est préférable de se perdre dans les rues bigarrées et animées aux noms bien français comme Toulouse Street ou Chartres Street.

Le spectacle est partout : Des pancartes vous invitant à visiter tel musée hanté, des mariés défilant au son des fanfares, des portes cochères donnant sur des patios fleuris plein de fraîcheur … J’étais émerveillée. Et puis, au détour d’un musée, m’émouvoir en tombant sur l’un des exemplaires du Code Noir.

J’ai profité bien sur d’être dans le Vieux Carré pour manger un beignet au Café du Monde. J’en gardais un souvenir ému, j’y étais allée étudiante. Mais revenir 25 ans après n’était pas forcément une bonne idée. J’ai trouvé les beignets moins bons. Je crois qu’ils avaient surtout le goût de la jeunesse et de l’insouciance. Cela reste quand même une expérience à faire. Impossible de venir à Nola (le surnom de la Nouvelle Orléans) sans goûter.

Café du monde – 800 Decatur St (Jackson square) – New Orleans.

Enfin, ne ratez pas le New Orleans Historic Collection – 533 Royal Street – si vous souhaitez bien comprendre l’histoire de la ville (et dieu sait qu’elle n’est pas simple). Nombreux documents d’époque dont certains en français. Cerise sur le gâteau, des bénévoles sont présents dans chaque pièce pour vous aider.

Tremé

Tremé est l’un des plus vieux quartiers de La Nouvelle-Orléans. Il se situe juste à côté du Vieux carré. À l’époque de l’esclavage aux États-Unis, il était le quartier des personnes de couleur libre., m’a-t-on expliqué. Au début quand j’ai entendu free people of color, je n’ai pas trop compris. Je me suis dit que j’avais un souci de traduction et que j’avais raté un truc. Même en français je ne comprenais pas le concept. Mais après avoir demandé des explications, j’ai vu la lumière.

#Bingo

Il s’agit en fait de gens de couleur qui n’étaient pas esclaves. Cet ancien quartier déshérité, considéré comme le plus ancien quartier afro-américain des États-Unis est en plein renouveau, on pourrait même dire en pleine gentrification.

La visite avec Paul Nevski du Monde Créole nous a mené d’un vieux studio d’enregistrement devenu laverie (où sont passés par exemple Ray Charles et Little Richard – pour faire de la musique et pas laver leurs chaussettes 😉 ) au temple de Miriam Chamani, princesse vaudou.

Sacré gap n’est-ce pas ?

J’ai beaucoup aimé ! Ce quartier qui garde quelques traces de l’ouragan Katrina a fait l’objet d’une série éponyme, produite par HBO. Si vous avez l’occasion de la voir, n’hésitez pas, c’est passionnant.

Garden District

A l’opposé du Quartier Français, de ses maisons aux couleurs vives, de ses cours secrètes, de ses ruelles étroites et turbulentes, le Garden District. Pour vous rendre dans ce quartier depuis le centre ville, je vous recommande d’emprunter le tramway (ligne St Charle), c’est juste parfait et la balade est belle. C’est dans ce quartier de Garden District que s’installèrent les américains après le rachat de la Louisiane par les Etat Unis en 1803. Ils y construisirent des avenues et des résidences majestueuses.

Je ne suis pas sûre d’avoir apprécié au maximum la balade parmi les maisons blanches à colonnades qui m’ont rappelé les belles demeures des planteurs du début du voyage, la faute à la chaleur écrasante de ce début d’après midi. L’air était immobile, lourd et même les oiseaux avaient arrêté de chanter. Il n’y avait personne dans les rues, juste nous, cherchant l’ombre en suivant les pas de notre guide du Monde Créole, une française qui semblait complètement insensible à la chaleur.

#Han 🙂

En plus de nous montrer les très belles maisons, elle nous a raconté l’histoire d’écrivains qui ont séjourné à La Nouvelle Orléans, tels Mark Twain ou Anne Rice, qui écrivit dans son manoir cerné par de somptueux chênes séculaires, le fameux « Entretien avec un vampire« . Le livre a d’ailleurs été adapté au cinéma avec un certain Brad Pitt (vous savez, MON Brad ..) , ancien résident de La Nouvelle-Orléans (Anne Rice House – 1239 First Street).

Un quartier vraiment beau, très paisible.

Comme vous pouvez le voir, La Nouvelle Orléans est une ville aux nombreux visages. Si vous n’avez que peu de temps, je vous recommande de visiter au moins ces 3 quartiers, très différents les uns de autres. Et si vous en avez un peu plus, je vous recommande de vous balader à Crescent Park et Bywater.

Crescent Park et Bywater

2 coups de coeurs :

Quelques adresses pour loger et vous restaurer

Pour les visites guidées de quartier en français : Le Monde Créole

La prochaine fois je vous emmène découvrir une part plus festive ? plus sombre ? bref, la Nouvelle Orléans entre clubs de jazz et culte du vaudou. Tout un programme non ?

Enjoy !