- Papilles et Pupilles - https://www.papillesetpupilles.fr -

Pisco

Cette eau-de-vie de raisin provient de la distillation unique de moûts frais de « raisins à Pisco » fraîchement fermentés. Il existe 8 variétés de raisins : les non aromatiques (la Quebranta, la Negra Criolla, la Mollar et Uvina) et les aromatiques (Italia, Moscatel, Torontel et Albilla). Cette diversité reflète la richesse des climats et des écosystèmes du Pérou,

Cet emblème de la culture péruvienne aux arômes fruités et floraux et à la robe limpide, équilibré en bouche, s’installe sur les tables en accompagnement de desserts, ou encore sous la forme de cocktails dont le célèbre Pisco sour comprenant Pisco, citron vert, sirop de sucre de canne, blanc d’oeuf, Angostura et un peu de sucre en poudre.

C’est dans les oasis chaudes du désert côtier sec, tout le long de la côte Pacifique du sud-ouest du Pérou, de Lima à Tacna que l’on produit le Pisco. Les raisins vendangés sont d’abord vinifiés puis distillés.

Comment reconnaître un bon Pisco ?

Le bon Pisco se distingue de n’importe quel autre distillat par l’utilisation de raisins « pisqueras » et par son processus original ; une distillation directe et discontinue de moût frais qui ne permet pas l’ajout d’eau. Il présente une couleur transparente, un goût fort et prononcé et une odeur légèrement parfumée.

Quelle est l’origine du mot Pisco

Le mot Pisco vient du port et de la vallée du même nom, situés au sud du Pérou. C’est de la qu’était embarquée l’eau-de-vie envoyée en Espagne au XVIe siècle. Pisco évoque aussi la grande diversité des oiseaux du sud, parmi lesquels les flamants des Andes, l’œdicnème du Pérou, la vrille et le condor. En effet, le mot Pisco vient du terme quetchua Pisscu qui signifie oiseau.

A noter que le Chili et le Pérou se dispute la paternité du Pisco, je ne prendrai surtout pas partie :p

Découvrez en cliquant ici la recette du Pisco Sour.