- Papilles et Pupilles - https://www.papillesetpupilles.fr -

C’yusha – Bordeaux

Hier je suis allée déjeuner au restaurant C’yusha, le nouvel établissement où officie Pierrick Célibert. Le nom ne vous dit peut être encore rien mais retenez-le. Auparavant il a été pendant 7 ans responsable de restaurant et chef de cuisine à la Table Calvet, cours du Médoc à Bordeaux et s’est formé avec les plus grands, de Bernard Loiseau à Alain Passart en passant par Alain Ducasse et Michel Guérard.

Mercotte, il a même travaillé il y a une dizaine d’années à Courch’ (private joke) à l’Hôtel des Neiges. Tu connais ?

Bref.

Nous y sommes donc allées mardi et je peux vous dire que nous nous y sommes régalées. Le restaurant se situe rue Ausone dans les anciens locaux des Plaisirs d’Ausone. Pierrick Célibert a complètement refait le local pour créer un lieu à son image.

C Cyusha

Des matériaux simple, du bois, de l’ardoise, des souvenirs de famille comme ce triporteur, des détails léchés comme la carte en bois reliée de cuir et surtout une cuisine ouverte sur la salle où l’on peut voir le chef travailler en toute transparence. La cuisine est faite minute.

A l’apéritif, pour accompagner un verre de vin blanc, quelques petites choses à grignoter :

Un morceau de grenier Médocain (délicieux), un cannelé au potiron, surprenant et très bon et un peu de fromage blanc parfumé à la tagète mandarine déposé sur un papadum. C’est en fait une variété d’œillet comestible dont les pistils ont le goût de mandarine. C’était très bon très frais.

Nous choisissons le menu du jour : un plat, une entrée, un dessert : 19€ – La carte est courte (le chef est seul en cuisine) et change tous les mois en fonction des produits de saison.

L’entrée : Écrasée de pommes de terre au romarin, germes de chou, œuf poché, coulis de betteraves. Je vous vois plisser le nez en pensant patate et œuf, bof bof, et bien non, faute, c’était à tomber.

Le plat : Une déclinaison autour du canard : Cœurs de canard, gésier et effeuillée de confit, cocos de Paimpol et salade Carmine.

Encore une fois c’est délicieux. Le mélange canard/cocos fonctionne très bien et l’assaisonnement est parfait.

Le dessert : Crumble pommes coings, glace au cannelé.

C’est tiède et crousti fondant. Je me demande si je ne vais pas faire finalement un crumble de mes coings.

Nous concluons le repas avec un café, servi avec quelques friandises : Caramel chocolat blanc citron, cannelé et saucisson au chocolat et noix et noisettes torréfiées.

Nous avons terminé notre repas en trouvant que la vie était belle. C’était délicieux, créatif, hyper frais, bref excellent. Quand on voit quelques fois ce qu’on mange pour 18€, je vous dis qu’il n’y a pas photo.

Le C’yusha n’a ouvert que depuis le 15 septembre, inaugure vraiment ses locaux en fin de semaine mais allez-y, c’est vraiment très bien.A midi, le menu est donc à 19 €, comptez 25€ si vous rajoutez un verre de vin. Le soir, un menu à 33€ est proposé. Vous pouvez consulter la carte sur le site ici : Carte/menus C’Yusha.

Quelques informations sur la démarche du Chef :

Pierrick Célibert, est extrêmement soucieux de la qualité et de la provenance de ses produits. Il se fournit chez des artisans et des producteurs sélectionnés par ses soins et qu’il rencontre régulièrement.

Voici donc d’où proviennent quelques uns d’entre eux:

Il souhaite faire de son restaurant un endroit où l’on se sente à l’aise, qui ne soit ni compassé, ni guindé (c’est réussi), promouvoir des produits régionaux pour la plupart mais pas que, jouer avec les sens (les textures, les parfums), et garantir un niveau de qualité exhaustif. Il fabrique en effet tout lui même, même les glaces et le pain.

Je trouve que c’est très réussi, je reviendrai. J’ai déjà dit à mon mari qu’il fallait que nous y allions.

Le p’tit bonus : Quelques produits locaux que Pierrick utilise sont proposés à la vente comme les vinaigre ou les bières par exemple.

C’yusha
12 rue Ausone
33000 Bordeaux
Du mardi au samedi (midi & soir) – Tél : 05 56 69 89 70