- Papilles et Pupilles - https://www.papillesetpupilles.fr -

Additifs alimentaires, Attention

Comme l’alimentation de la famille est un sujet qui me (nous) préoccupe, je suis souvent le nez dans les étiquettes des produits que j’achète et je fais la chasse au sirop de glucose fructose et aux graisses trans hydrogénées ou partiellement hydrogénées. Depuis quelques semaines, c’est aussi du côté des additifs alimentaires que je lorgne. Je me suis achetée dernièrement un petit guide tout à fait pratique.

Le format est parfait (il tient sans problème dans le sac à main), et il contient toute la gamme des Exxx qui sont répertoriés en 3 catégories :

J’y ai appris plein de choses car en plus du code couleur, vous avez aussi des explications sur le pourquoi de l’utilisation de ce produit. Je prends quelques exemples :

E102 : Tartrazine (Colorant C.I. 19140)
Colorant synthétique jaune
Risques : hyper activité, asthme, urticaires, rhinites, troubles de la vue, insomnies ; pourrait être cancérigène, avec effets mutagènes et tératogènes.
A EVITER

E325 : Lactate de sodium
Antioxydant et correcteur d’acidité, dérivé de l’acide lactique et souvent chimique, dont les rapports sont contradictoires. Certains déconseillent cet additif pour les femmes enceintes ou allaitant et pour les jeunes enfants étant allergiques au lait, tandis que d’autres le jugent inoffensif. Additif ici classé orange.

E558 : Bentonite
Anti-agglomérant, auxiliaire technologique et support pour colorants d’origine naturelle dérivé de roche volcanique. Considéré comme inoffensif jusqu’à ce jour.

Je ne souhaite pas tous les éviter (mission impossible) mais si je peux en absorber moins et comprendre un peu mieux leur utilité ou leur inutilité, c’est déjà pas si mal.

Toujours concernant les additifs alimentaires, je vous mets la copie d’un article que j’ai lu hier :

BEUCLe Beuc et 41 autres organisations ont demandé officiellement l’interdiction de six colorants alimentaires qui pourraient être responsables de l’hyper activité de certains enfants.Cette demande s’appuie sur une étude récente réalisée au Royaume-Uni qui montre qu’il y aurait un lien entre six colorants alimentaires : E102 Tartrazine, E104 Jaune de quinoléine, E110 Jaune orangé, E122 Azorubine , E124 Rouge cochenille A, E129 Rouge allura et l’hyperactivité chez certains enfants. En dépit de ces découvertes et du fait qu’il y ait de fortes raisons de penser que les additifs affectent le comportement des enfants, rien n’est encore prévu au niveau européen pour interdire ces substances dans les aliments.
Le 11 avril, des experts nationaux se réuniront pour discuter de ce problème au Comité Permanent de la chaîne alimentaire et de la santé, qui dépend de Direction Générale de la Santé et Protection des Consommateurs (DG SANCO). Le BEUC et 41 autres organisations d’intérêt public ont envoyé une lettre à Madame la Commissaire Vassiliou, lui demandant d’interdire l’utilisation de ces six colorants. Monique Goyens, Directrice générale du BEUC a déclaré: «Il est inacceptable de laisser sur le marché des substances clairement suspectées d’augmenter l’hyperactivité chez les enfants, d’autant plus qu’elles n’ont aucune valeur ajoutée si ce n’est que de colorer la nourriture. L’Union européenne doit faire passer la santé de ses consommateurs les plus vulnérables avant tout autre intérêt.» – (Source communiqué de presse BEUC).

Et vous ? Faites vous attention à tous ces additifs ?

Le livre :