- Papilles et Pupilles - https://www.papillesetpupilles.fr -

Nourritures d’enfance

… un blog-questionnaire que m’a fait parvenir Céline du Palais des délices.

Citez 5 aliments, plats ou autres qui ont fait partie de votre enfance, et qui vous manquent parfois, quand la nostalgie vous prend…

Alors pour moi , ce sont plutôt des souvenirs de goûters. Ma mère ne cuisinait pas et donc les repas ne m’ont pas laissé de souvenirs impérissables, mais les goûters, si…

1 – La confiture de mûres de la maman de ma copine Isabelle

Ahhhhh j’en salive encore, quel bonheur que cette confiture de mûres qu’on étalait en couche épaisse sur des tartines de pain frais. Des mûres qu’Isabelle et moi allions ramasser pendant nos vacances d’été. Nous les mangions par pleines poignées, jusqu’à en avoir le visage tout barbouillé de violet pendant plusieurs jours (ça tâche la mûre et pas qu’un peu)

2 – La gelée de sureau de la maman de ma copine Nathalie.

Je n’en ai jamais remangé (ça doit bien faire dans les 30 ans) mais j’en garde un souvenir impérissable.

3 –Le pain / chocolat poulain chez ma copine Odile

La tablette était jaune et il était écrit Poulain en rouge dessus. Le chocolat était noir bien sur et on le mangeait avec du pain. 4 carrés (une barre) chacun. C’était la quantité à laquelle on avait droit. Il faut dire que chez ma copine Odile il y avait 11 enfants et on ne roulait pas sur l’or. Mais j’adorais goûter chez elle, il y avait toujours de l’animation. Et puis on collectionnait les images, qu’on collait dans les albums.

Tout sur Poulain : saga Poulain

4 –Le Savane au chocolat.

Ca c’est ce que je mangeais chez moi. Un must du goûter du moins à mon époque. En arrivant de l’école, je me servais un verre de lait, je coupais une tranche de Savane au chocolat et je trempais (Ce n’est pas chic mais c’est bon !)

5 – Le civet de lapin de ma grand mère.

On y déjeunait tous les dimanches midi et quand il y avait du civet, je le sentais en sortant de la voiture. Une odeur indescriptible ! C’est la seule recette que ma mère a pensé à noter du vivant de ma grand mère (excellente cuisinière corrézienne). Je ne saurai d’ailleurs trop vous conseiller de demander à vos proches leurs recettes de cuisines car le temps passe et bien des recettes se perdent comme ça !

J’envoie le questionnaire à :

A vous !