- Papilles et Pupilles - https://www.papillesetpupilles.fr -

Une journée en Champagne chez Louis Roederer

Comme il fait très chaud, je vous fais profiter de mes articles consacrés à ce qui se boit. 😉 Après la recette hyper rafraîchissante du lemon mint hier, je vous emmène aujourd’hui en balade en Champagne, et pas n’importe où, puisque nous partons chez Louis Roederer.

Saviez vous qu’en Champagne, ce sont les romains qui avaient apporté les vignes ? C’était au 2 ou 3 è siècle après Jésus Christ et il était à l’époque plus salubre de boire du vin que de l’eau. Pensez-y lorsque vous boirez un verre d’un excellent Bordeaux (oui je suis un peu chauvine :p ).

Quelques mots sur la région champenoise : 

Il existe 323 villages viticoles en Champagne représentant 35 000 hectares classés. Sur ces 35 000 hectares, seuls 30 000 sont en production chaque année (le reste étant en jachère). La production annuelle représente 350 millions de bouteilles et la moitié de celles-ci est consommée en France, à la fois par nous autres, mais aussi par les nombreux touristes qui viennent dans notre beau pays et qui célèbrent leur visite par une petite coupette. En voilà une idée qu’elle est bonne !

Petite précision, sont comptés aussi dans le marché français, nos voisins européens (beaucoup de belges) qui viennent s’approvisionner in situ.

L’information épate belle mère du jour : L’effervescence des Champagne n’est apparue que récemment, enfin récemment si l’on se réfère aux romains :p – 1822 chez Roederer grâce à Louis Roederer – mais sachez qu’il existe aussi en Champagne une AOC vin tranquille (non effervescent), les Coteaux Champenois. Ils peuvent être blancs (réalisés à partir d’un cépage Chardonnay) ou rouges (si c’est un pinot noir).

Fou non ?

La maison Roederer

J’ai eu la chance il y a quelques jours, grâce à Natacha, de pouvoir visiter la maison Roederer à Reims, une maison encore à 100% familiale et dont la renommée n’est plus à faire.

Roederer, c’est 240 hectares de vignes (dont une petite partie est certifiée bio) répartis en 410 parcelles.  La vigne est travaillée avec des préceptes bio dynamiques depuis une vingtaine d’années.

Pour produire des vins de cette qualité, il faut bien sur : 

La période des vendanges est bien sur essentielle.  Elle se fait manuellement. Les variétés Pinot Noir et Pinot Meunier étant des raisins dont la peau est rouge, il est primordial que celle-ci ne soit pas au contact avec le jus, sinon le Champagne ne serait plus transparent.  Le fruit étant très fragile, il doit faire le moins de chemin possible (10 à 15 minutes de transport étant l’idéal). C’est la raison pour laquelle Roederer a 3 sites pour presser.

Chaque pressoir presse 4 000 kg de raisins. C’est une unité que l’on appelle en Champagne un marc. Ensuite, pour respecter les règles de l’AOC, ils ne peuvent extraire de cette quantité que 2 550 litres de jus, le nec plus ultra. Le trop plein qui acquière de par sa proximité avec la rafle et les pépins de l’amertume et de l’astringence sera envoyé dans des distilleries. Il servira à la confection du Marc de Champagne (l’eau de vie) ou même d’alcool pur.

Chaque parcelle ayant un vin unique, elle est vendangée, pressée et mise seule dans une cuve. La maison en compte 450.  Ensuite vient l’assemblage et si c’est possible, des Champagne millésimés.

Je passe sur toute la période de fabrication tout à fait passionnante mais quelque peu technique (peut être une autre fois) pour vous présenter 2 Champagne de la maison.

Champagne Roederer  : 

Brut premier : composé à 40% pinot noir, à 40 % Chardonnay et à 20% de pinot meunier, ce vin pluridimensionnel provient de plusieurs terroirs et de plusieurs cépages. Il est composé de 300 vins différents (dont 15 à 30 %  de vins de réserve).  Ce Champagne est excellent en apéritif mais il a toutes les qualités nécessaires pour accompagner un repas.

Cristal Roederer : 

Ce Champagne dont la bulle est très intégrée au vin est une petite merveille. Il sera parfait pour accompagner un repas gastronomique. Il n’est réalisé que certaines années et comme je vous le disais plus haut a en moyenne 6 ou 7 ans d’âge.  On ne trouve sur le marché rien de plus récent que le millésime 2006.  Si vous avez une occasion exceptionnelle à fêter avec votre amoureux, cassez votre tirelire et testez. Un grand moment !

Merci à la Maison Louis Roederer pour l’organisation de cette très belle journée.