- Papilles et Pupilles - https://www.papillesetpupilles.fr -

Gâteau magique

Amis de l’internet mondial, je fais ici mon coming out.

IL n’y a pas encore si longtemps, je disais : Pfff, le gâteau magique, on ne m’y prendra pas et puis c’est tout. Cela doit être encore un de ces trucs genre rainbow cakes ou gâteaux décorés, à savoir rigolo mais pas très bon.

Et puis voilà, … Je suis une faible femme… J’ai craqué…. J’ai essayé… Et en plus j’ai aimé…

Pour tout vous dire, je l’ai même rangé dans la catégorie « recettes épate belle mère« .

Pour ceux qui vivraient dans une grotte et qui penseraient que le gâteau magique, c’est le préféré de Harry Potter, je vous dirai que nenni !  Le côté magique du gâteau est lié à la pâte. Avec la même (et la même cuisson) vous obtenez 3 textures différentes : un flan, une crème et une génoise.

Mais comment est-ce possible vous demandez-vous ?

Christelle Huet-Gomez nous livre la réponse dans le livre le gâteau magique édité chez Marabout :

Les jaunes d’œufs, fouettés avec le sucre, le beurre, la farine et le lait vont créer les deux premières couches du gâteau magique, celles du flan et de la crème. En effet, la cuisson lente à 150°C va permettre de cuire le dessous du gâteau tel un flan, sans cuire le dessus qui conservera une texture crémeuse.

Il est donc préférable d’utiliser une convection naturelle plutôt qu’une chaleur tournante.

Ensuite, les blancs en neige vont venir former la couche de génoise. Ils ne s’homogénéisent pas avec le lait et flottent donc sur le dessus du gâteau.

Merci qui, merci Christelle.

Bref !

Je vous propose donc ici la recette de gâteau magique à la vanille, issue du livre ci-dessus (préparation 20 minutes – Cuisson : 50 minutes – Repos 1 + 2 heures).

Pour un moule à manqué de 24 cm de diamètre (taille obligatoire) – 8 personnes :

Fendez les gousses de vanille en deux et prélevez les graines avec la lame d’un couteau. Faites chauffer le lait avec les graines de vanille et les gousses ouvertes. Laissez ensuite infuser hors du feu 1 heure minimum. Plus la vanille sera infusée, plus le goût sera intense.

Préchauffez votre four à 150°C, chaleur statique.

Séparez les blancs des jaunes. Fouettez les jaunes avec les sucres et l’eau jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

Faites fondre le beurre et incorporez-le à la préparation. Ajoutez la farine et le sel et fouettez quelques minutes.

Retirez les gousses de vanille du lait. Versez le petit à petit dans la préparation aux jaunes d’œufs, tout en fouettant. Montez les blancs en neige et incorporez-les délicatement à la préparation.

Pour incorporer les blancs en neige à la préparation très liquide, il est conseillé d’utiliser un fouet en travaillant la masse doucement, afin de ne pas la dissoudre dans la pâte : il doit rester de gros grumeaux. Il est en effet difficile d’incorporer des blancs à une préparation liquide avec une cuillère en bois.

Versez la préparation dans le moule, lissez avec la lame d’un couteau et enfournez 50 minutes.

A la sortie du four le gâteau est légèrement tremblotant.

Si le gâteau n’est pas assez cuit, il ne se tient pas ; s’il est trop cuit, la couche de crème disparaît. A la fin du temps de cuisson indiqué dans la recette, il est normal que le gâteau reste tremblotant, c’est au frais qu’il figera. La couche supérieure de génoise doit elle être bien cuite et dorée. Christelle Huet-Gomez précise que la durée de cuisson correspond à une convection naturelle. Si votre four est à chaleur tournante, vous pouvez diminuer la température de 10°C.

Avant de démouler, laissez-le au minimum 2 heures au réfrigérateur afin qu’il fige. C’est absolument impératif.

Servez frais. Si vous pouvez attendre, dégustez-le le lendemain, il sera encore meilleur, les arômes ayant le temps de se développer.

Le truc en plus : saupoudrez de sucre glace.

C’est très très bon !

Le Gâteau Magique – Christelle Huet-Gomez – Editions les petits plats Marabout – 7,99€. Vous y trouverez plein de recettes gourmandes de gâteaux magiques sucrés et salés.

Enjoy !