- Papilles et Pupilles - https://www.papillesetpupilles.fr -

L’Alliance des Récoltants : des vignerons solidaires

Le vin fait pour moi partie intégrante de l’univers de la cuisine et c’est la raison pour laquelle je vous en parle régulièrement. J’aime bien boire un verre quand je vais au restaurant ou à la maison, en accompagnement d’un bon repas. Avec modération évidemment 😀 .

Quand je vous en parle, sur Papilles et Pupilles, je n’entre pas dans le domaine technique, d’autres le font bien mieux que moi. Mais j’aime en tant que consommatrice lambda apprendre et comprendre. Et cela passe aussi par la signification des labels apparaissant sur les étiquettes.

L’Alliance des Récoltants

Il n’est pas toujours évident de s’y retrouver dans le monde du vin, à Bordeaux comme ailleurs. Aujourd’hui je voulais vous présenter l’Alliance des RécoltantsJ’ai pu participer récemment à leur Assemblée Générale et découvrir leurs valeurs et le pourquoi du comment de ce label. C’était à Bégadan, dans le Médoc, au Château Haut Barrail.

On ne parlera pas du temps de ce jour-là, mais j’ai mis des musiques latines dans la voiture pour ne pas complètement déprimer. 😀 . Comme dirait mon mari, c’est normal, c’est de saison.

Bref, ces 32 vignerons qui ont rejoint l’Alliance des Récoltants (créée en 2020) ont un point commun : ils sont engagés, passionnés, solidaires. Ils représentent 21 appellations du Bordelais et ils souhaitent :

Ces membres de l’Alliance partagent tous les mêmes valeurs Travail bien fait, solidarité, respect des hommes et de l’environnement.

Comment intégrer l’Alliance des récoltants ?

Pour en faire partie, il faut donc montrer patte blanche : chaque domaine souhaitant la rejoindre doit être audité sur ses procédures qualité et traçabilité (51 points de contrôle). Il doit également prouver son engagement environnemental (Certification HVE niveau 3 ou en cours de certification). Et enfin, ses vins doivent obtenir une note supérieure à 86/100 décernée par Sommeliers International.

Pourquoi avoir rejoint l’Association ai-je demandé à Cyril Gillet, notre hôte, propriétaire du Château Blancard, sa cuvée labellisée Alliance des Récoltants ?

Cela me permet de montrer au consommateur final l’homme derrière le vin, de mieux répondre aux attentes des consommateurs et ainsi commercialiser plus facilement m’explique-t-il. Cela me soulage de cette partie. Notre métier devient de plus en plus complexe avec de nombreuses réglementations.

Quant à Pierre Pauvif, Château Tertre de Leyle, l’un des deux vice-présidents de l’Alliance, il ajoute :

Mon métier, c’est produire de bons raisins et faire du bon vin. Ce qu’il se passe après, c’est compliqué. Je ne connais pas les attentes des consommateurs. Appartenir à l’Alliance m’aide à les comprendre et à m’adapter au marché. Ils recherchent par exemple des vins moins boisés, reflétant davantage l’expression de leurs terroirs. En sachant cela, Je peux réagir vinifier différemment.

Même chose pour la conduite du vignoble : comment puis-je impacter le moins possible mon environnement. Pour le consommateur, c’est une garantie de qualité, de terroir, de savoir-faire, le tout reconnu par un tiers, qui valide la qualité du produit avant qu’il ne soit vendu.

Bref, les vins floqués ‘Alliance des Récoltants » donnent un signe fort au consommateur.

Où trouver ces vins ?

Dans de plus en plus de Grandes surfaces, dans les linéaires et/ou dans un meuble dédié, créé pour vous simplifier la vie et vous donner les informations nécessaires.

Vous remarquerez les infos sur les propriétés, les vignerons, le profil du vin, les accords mets vins et un QR code renvoyant à des vidéos.  J’aime bien ce côté très pratico-pratique.

Voilà, si vous croisez ces vins, vous saurez ce qu’ils représentent et ce que signifie le macaron. Pour plus d’informations, je vous laisse consulter le site : www.alliancedesrecoltants.com.