Logo - Papilles et Pupilles

Chargement en cours...
Veuillez patienter...
P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Restaurant Le Cinquième Quartier, Bordeaux

Bonnes adresses France Restaurants Voyages

Cinquième Quartier

Cinquième Quartier

J’avoue que je suis allée à ce déjeuner non pas en sautillant d’un air léger mais plutôt un peu inquiète à l’idée de découvrir ce nouveau restaurant d’Adeline et Giovanni Lombardi, ouvert depuis le 16 octobre.

Pourquoi, vous demandez-vous peut-être ?

Tout simplement parce que, comme son nom l’indique, c’est un restaurant spécialisé dans le cinquième quartier, à savoir….. les abats. Dans le vocabulaire des bouchers, une fois la carcasse coupée en quatre, il vous reste les abats rouges (le foie, le coeur, les poumons, les rognons …) et les abats blancs (les tripes, la fraise, le gras-double, les pieds etc.). On les appelle « blancs » car ils sont préalablement échaudés (passés à l’eau bouillante).

Pourquoi les abats ai-je demandé à Giovanni, déjà propriétaire de Moelleuses et Persillées et de M&P Comptoir à Bordeaux ?  (et pensant en moi-même : avez-vous des tendances maso ? #pardon #jeBlague )

« Je suis petit-fils et arrière-petit-fils de boucher m’explique Giovanni. Si ma famille est originaire des Pouilles, je suis né et ai grandi à Rome où l’on travaille traditionnellement les abats. On en cuisinait chez moi et ils font partie de ma culture. Pendant le confinement, je suis retourné en Italie, en famille, et j’en ai remangés et m’en suis régalés. Je me suis donc dit que j’allais m’y mettre et ai même passé un CAP de boucherie à Bordeaux-Lac. »

Pourquoi cette installation à Bacalan ?

« Parce que j’habite ici. En rentrant du travail, je passais devant cet endroit tous les jours. Je le trouvais prometteur. Nous sommes ici dans un quartier où beaucoup de gens travaillent et nous avons eu envie de tenter l’aventure. »

On parle beaucoup de manger moins de viande. Est-ce qu’ouvrir un restaurant spécialisé dans les abats n’est pas un peu risqué ?

« Je pense qu’au contraire c’est valoriser entièrement un animal. On ne peut pas le sacrifier que pour les morceaux nobles. Je pense que TOUT manger, c’est lui rendre hommage, montrer qu’on l’a respecté dans son entièreté. »

J’y étais avec Camille et je peux vous dire que nous nous sommes régalées !  J’ai été surprise par la modernité des plats. Il s’agit de plats traditionnels, que l’on mangeait parfois chez nos grands mères (la langue de boeuf pour moi par exemple), mais que le chef Sabino Lenoci twiste pour créer des assiettes contemporaines, avec parfois la petite touche italienne.

J’ai eu un gros coup de coeur pour :

  • La langue de boeuf braisée, confite, ultra moelleuse, fondante, servie avec une salsa verde vivifiante et parfumée. Un accord parfait.
  • La tête de veau sauce tonnato. Elle est servie en tranches très fines, et la sauce tonnato (à base d’anchois) lui emmène un peps incroyable et de l’umami. Succulent !
  • Les tagliatelles au ragoût de queue de boeuf, safran et stracciatella. Moins surprenant que le reste, le plat n’en est pas moins très aromatique et délicieux. La stracciatella (fromage frais italien) apporte une jolie fraîcheur à ce plat très gourmand.
  • La langue de porc au laurier, pas encore à la carte mais que nous avons pu tester en avant première. Là aussi extrêmement tendre. Elle est saupoudrée d’un peu de fleur de sel qui croustille sous la dent. Vous en prenez un morceau .. et un autre … et encore un autre … Oh zut, il n’y en a plus #han.

Et j’ai aimé tout le reste : tête de veau aux cèpes, salade d’oreilles de cochons (avec des petits légumes croquant, acidulés et super frais) à l’exception du foie de veau , mais le foie de veau et moi sommes ultra fâchés. Je crois que Camille a adoré, elle a fini le plat 😀 .

Même les desserts, plutôt sur l’amertume et l’acidité sont excellents et viennent rafraichir le palais.

Bref, une adresse canaille que je vous recommande, une de celle où l’on ne mange pas le vingtième avocado toast ou le trentième poke bowl. Et je tiens à préciser que les plats ne sont pas gras (contrairement à ce que l’on pense parfois). La carte évolue chaque semaine en fonction du marché un plat du jour au déjeuner (15 €) , est proposé.

Les prix : Ticket moyen 20 à 25 € le midi et 40 à 50 € le soir. A la carte :  9€ pour les entrées / 25 € pour les plats (portions généreuses) / 8 € pour les desserts.

Le Cinquième quartier – 115 rue Achard – Bordeaux  (arrêt de tram : New York)

  • Ouvert du mardi au dimanche de 12 h à 15h et du jeudi au samedi de 19 à 23 h.
  • A retrouver sur Instagram : @5emequartier

Enjoy !

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • Xavier VALENTIN a écrit le 27 novembre 2021

    Dommage que j’habite si loin, car c’est vraiment tentant, si je passe à Bordeaux un jour…

  • Barbara a écrit le 27 novembre 2021

    top super appétissant et je peux te dire que ma langue la semaine dernière avec la fleur de sel n’avait pas besoin de quoi que ce soit en artifice supplé pour être tendre et gouteuse 🙂

    moi j’achète du foie de porc et bien sur les petits foies de volailles (gros parfois:) ) le veau je sais pas jamais acheté trop « cher « )

    et les desserts ensuite ont été bien choisis
    bravo à lui d’avoir osé lancé son resto
    suite à ses goûts , ses passions et histoire familiale

  • Barbara a écrit le 27 novembre 2021

    prix très raisonnables et chouette resto vraiment bravo

  • Barbara a écrit le 27 novembre 2021

    sympa cette sauce verte à base de basilic?

    • Anne a écrit le 27 novembre 2021

      Oui basilic, ail etc. Super bon

      • Barbara a écrit le 28 novembre 2021

        top
        merci !je garde l’idée à défaut d’aller ds ce resto !

  • annie35 a écrit le 27 novembre 2021

    Pas fan d’abats … mais les desserts me plaisent bien! Monsieur est partant pour la tête de veau !!!!

    • Anne a écrit le 27 novembre 2021

      Coucou Annie,

      En fait, c’est comme tout, cela dépend comme c’est cuisiné

  • passeuse a écrit le 27 novembre 2021

    Bonjour Anne
    Comme morceaux tripiers, nous mangeons le foie de veau ou d’agneau , la langue , j’en ai déjà mangé mais pas cuisiné !! et j’aime tout !!
    Et tu peux donner du foie à n’importe lequel de mes enfants, ils adorent !!
    Tout est question de goût dès l’enfance !
    Si les parents cuisinent ses morceaux comme n’importe quelle viande _ et en font quelque chose de fabuleux et si les enfants voient les parents manger
    sans répugnance , en leur faisant goûter , aimer , ils aimeront surement ça !!!!
    Mes parents cuisinaient , ma grand mère aussi , il n’y a pas de secret _ encore une fois , que DU BON SENS !!!
    Bravo a ce restaurateur !!
    Enjoy

    • Anne a écrit le 27 novembre 2021

      Bonsoir Myriam 🙂

      Oui c’est top, et comme tu dis une question d’éducation. Moi le foie, j’ai beaucoup de mal avec la texture. Foie de veau, foie de volaille … je n’aime pas du tout. Excepté le foie gras mais là, la texture n’est pas du tout la même 😀 . La langue j’en ai cuisiné une fois, c’est top, mais il faut une grande casserole :p

      • Barbara a écrit le 28 novembre 2021

        Anne la cocotte minute est parfaite (et pour la réduction du temps aussi) j’en achetais qq fois y a des années de ça au rayon « traiteur » (j’avoue)et puis j’en ai refait (suite à une discussion de ma tante qui en avait fait une) et depuis j’en achète plus RIEN à voir pas le même gout pas la même texture l’autre je peux même plus beurk

        la « fraiche « faite enfin cuite maison on l’aime tellement que désormais on la mange froide le lendemain juste elle avec pte mourtarde et mmmmm
        j’en congèle en tranche et tout prêt en solo le cas où (comme c’est long à cuire faut optimiser ) bisous

        après quand on aime pas on aime pas je comprends !

  • MY KY a écrit le 27 novembre 2021

    OH Anne !

    Je salive devant mon écran !!! J’adore les abats et actuellement j’ai des tripes à la sishuanaise qui mijote.

    Grosses bises à vous toutes

    • passeuse a écrit le 27 novembre 2021

      De même les copinautes !!
      Gros poutous !!

      • Anne a écrit le 27 novembre 2021

        bises aussi (glacées aujourd’hui :p )

    • Anne a écrit le 27 novembre 2021

      Miam 🙂 J’aime tellement la cuisine du SIchuan. Je garde un merveilleux souvenir de mon voyage là bas. J’ai même un diplôme du musée de la cuisine du Sichuan 🙂 Nous avons la chance d’avoir également à Bordeaux un excellent restaurant qui fait de la cuisine du Sichaun https://www.aubonheurdupalais.fr/

      • MY KY a écrit le 28 novembre 2021

        Hello Anne
        – Bravo pour le diplôme.
        – et veinarde pour tous les bons restaurants qui ne sont pas loin de chez toi.

  • catherine bryche a écrit le 27 novembre 2021

    j y ai dîné 3 semaines après l ouvertue. Os à moelle et foie de veau,excellent .
    La carte des vins est intéressante.
    J y retournerai.

  • Matthieu B. a écrit le 29 novembre 2021

    Pour ma part j’adore les abats (tous les abats 🙂 )
    Alors quand j’ai découvert qu’un restaurant sur le thème ouvrait à Bordeaux je suis vite aller le tester !
    J’y ai même croisé Anne qui y déjeunait ce jour là ! Belle coïncidence qui m’a permis de faire sa connaissance autrement qu’à travers son Blog et de lui présenter mes hommages !
    Bref, trêve de mondanité : je rejoins son avis, les abats y sont particulièrement bien traités avec à chaque plat une touche de modernité élégante !

    • Anne a écrit le 30 novembre 2021

      Merci Matthieu 🙂

P & P

Répondre à MY KY Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
Auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. En savoir plus

Contacter Anne
Recevoir les articles par mail

Mon livre de recettes

Mon guide sur Bordeaux
Nouvelle édition (Juin 2020)

S'inscrire à la
newsletter

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes sucrées
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Photo - Anne Lataillade

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Cliquez ici si vous voulez en savoir plus sur moi.

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
FACEBOOK
260 900
followers
Pinterest
558 200
followers
Instagram
78 300
followers
Fermer