- Papilles et Pupilles - https://www.papillesetpupilles.fr -

Comment cuisiner la viande de veau

Inutile d’être un cuisinier chevronné pour préparer une délicieuse recette à base de viande de veau : après avoir pris connaissance de quelques astuces toutes simples, on peut se lancer !

Comment cuire la viande de veau

Ensuite, pour une cuisson parfaite, on prend tout d’abord soin de sortir sa viande du réfrigérateur à l’avance, afin qu’elle repose un peu à température ambiante, ce qui soulignera son moelleux. Puis, on la met en cuisson et on la retourne avec une pince ou une cuillère pour ne pas la piquer, ce qui lui ferait perdre de son jus. Et, afin qu’elle dévoile toutes ses saveurs et toute sa tendreté, on la cuit rosée ou à peine rosée.

Enfin, pour une dégustation résolument gourmande, on laisse la viande de veau reposer quelques minutes après cuisson. Disposée sur une grille ou dans un plat, on la recouvre d’une feuille de papier cuisson ou d’une assiette creuse. Il faut encore un petit peu de patience, le temps que la viande se détende, que la chaleur se diffuse harmonieusement et que les sucs se répartissent de façon optimale : il n’y a alors plus qu’à se régaler !

Vous pouvez la cuire …

En quelques minutes à la poêle

Dans une poêle sur feu vif, on saisit la viande avec un peu de beurre et d’huile : c’est le secret pour qu’une belle croûte se forme, riche en sucs. Ensuite, on passe à feu doux et le tour est joué en 3 à 5 minutes. Ce mode de cuisson est parfait pour des côtes de veau, des escalopes, des pavés, des grenadins, des émincés ou du haché, qu’on peut relever de quelques épices, en fonction de l’envie du moment.

Façon grill au barbecue ou à la plancha

Si on opte pour le barbecue, on saisit la viande au milieu de la grille, là où la chaleur est puissante, avant de la rapprocher des bords ou de remonter la grille pour finir la cuisson.

À la plancha, on découpe tout simplement de fins morceaux, qu’on met sur la plaque bien chaude avec un peu d’huile pour garantir le moelleux de la viande.

Quelques suggestions : on pense immédiatement à de délicieuses grillades de côtes de veau, à des tendrons, à des brochettes ou à des saucisses. L’idéal ? Faire mariner la viande auparavant avec les herbes de son choix.

Dans les plats longuement mijotés :

Dans une cocotte, en tajine, en blanquette, façon sauté… Les livres de recettes regorgent de déclinaisons toutes plus gourmandes les unes que les autres. De quoi se remémorer des souvenirs culinaires d’enfance et, pourquoi pas, les réinventer ! Cette méthode est particulièrement adaptée au jarret, au flanchet, à l’épaule ou au collier, permettant d’obtenir une viande incroyablement fondante et parfumée selon les goûts de chacun.

On peut aussi la consommer à cru, tout simplement

On ne peut plus facile, particulièrement rapide à préparer et toujours aussi délicieuse : la viande de veau se savoure également crue. Il suffit d’un peu d’huile d’olive ou de jus de citron, sans oublier les aromates.

Quelques suggestions : à la manière d’un tartare, d’un carpaccio ou d’un ceviche, la viande de veau finement émincée est gage de fraîcheur et de légèreté. En prime, ce mode de préparation saura créer la surprise !

Et aussi en version froide :

Idéale pour faire durer le plaisir, mais aussi pour utiliser les restes de façon originale, la viande de veau est un pur délice même une fois refroidie. Un rien suffit à l’accommoder pour composer un pique-nique, improviser un brunch ou préparer une lunch box.

Quelques suggestions : on jette son dévolu sur le sauté de la veille, l’émincé, les escalopes, les tendrons ou les boulettes et on imagine une généreuse salade, un vitello tonnato, un sandwich qui change, un cake salé…

Découvrez ici toutes mes recettes avec du veau.

Bon appétit !