- Papilles et Pupilles - https://www.papillesetpupilles.fr -

Papas arrugadas, les pommes de terre ridées de Tenerife (Canaries)

On continue de voyager dans l’assiette à défaut de pouvoir partir en vrai, du moins pour l’instant. Je ne suis encore jamais allée aux Canaries en général et à Tenerife en particulier. J’y ai pensé quelques fois et cela ne s’est pas fait. Problème de timing, de travail, de budget, la vie quoi. Mais la destination reste dans un coin de ma tête et j’ai très envie d’y aller quand nous serons déconfinés. Il me semble qu’elle a beaucoup d’atouts et en plus de la découverte des spécialités locales, 2 sites inscrits au Patrimoine Mondial de l’Unesco me font de l’œil : Le Parc national du Teide et San Cristóbal de La Laguna.

Je vous mets quelques photos en fin d’article pour que l’on puisse un peu rêver d’ailleurs :D.

Vous connaissez ? Vous y êtes déjà allés ?

Les papas antiguas

J’ai cherché parmi les spécialités culinaires locales pour vous proposer une recette et quand j’ai lu l’histoire des pommes de terre (les papas), je me suis dit, bingo, on y est. Il faut dire qu’elles sont arrivées aux Canaries il y a plus de 400 ans, en provenance d’Amérique. 15 variétés ont été principalement exploitées sur l’île depuis le XVIe siècle, les différents terroirs (dont le volcanique) et microclimats se prêtant fort bien à leur culture. On les appelle les « Papas Antiguas » (les pommes de terre antiques, anciennes) et elles bénéficient d’une AOP liée à ce terroir unique qui leur confère un goût et une qualité incomparable.

D’un point de vue historique, il s’agit de l’une des cultures essentielles à la survie des habitants de Tenerife avant la normalisation des communications et de l’échange de marchandises avec le reste de l’Europe.

Ce qui est amusant c’est que ces pommes de terre ont gardé ce nom de papas et ne sont pas devenues des patatas (le « vrai » nom espagnol).  C’est l’un des produits alimentaires de base de la cuisine locale et l’un des plus appréciés. La recette que je vous propose est une recette très simple de pommes de terre ridées (papas arrugadas). Ce nom est lié à l’aspect des pommes de terre après cuisson. Là-bas, on utilise une pomme de terre appelée papa negra dont la peau sombre et la chair jaune sont caractéristiques mais en attendant de les déguster sur place, je vous conseille de prendre des petites pommes de terre nouvelles. Pourquoi pas l’île de Ré ou Noirmoutier pour rester dans un terroir maritime et s’approcher de #laVraieRecette.

La recette des Papas Arrugadas.

Ne vous évanouissez pas en lisant la quantité de sel 😀 . En fait, dans cette recette traditionnelle, les pommes de terre cuisent dans de l’eau de mer mais à moins que vous n’en n’ayez sous le coude (va savoir), on la recréée dans une casserole. Les pommes de terre ne seront pas salées et immangeables, je vous rassure.

Pour 4/6 personnes en fonction des appétits :

Lavez les pommes de terre avec soin et surtout ne les épluchez pas. Mettez-les dans une cocotte, ajoutez l’eau et 100 g de sel. Je compte 30 à 35 g de gros sel par litre d’eau pour retrouver la salinité du sel de mer.

Portez à ébullition. Cuisez à feu vif et à découvert jusqu’à ce que les pommes de terre soient tendres (une douzaine de minutes environ pour mes pommes de terre grenaille). Vérifiez la bonne cuisson en plantant la pointe de la lame d’un couteau dans l’une. Elle doit s’enfoncer sans effort.

Égouttez les pommes de terre puis remettez-les dans la casserole, à sec. Ajoutez à nouveau un peu de sel (50 g) et faites cuire 5 à 7 minutes, le temps que la peau des pommes de terre se ride.

Traditionnellement, ces pommes de terre sont servies avec un mojo, une sauce, qui est soit rouge et piquante (mojo rojo), soit verte et plus herbacée (mojo verde). C’est cette dernière que j’ai choisie.

Le Mojo verde

Il vous faut :

Pelez, dégermez et coupez grossièrement les gousses d’ail. Lavez, séchez et hachez le persil.

Dans le bol d’un mortier (en marbre c’est le mieux), mettez les morceaux d’ail et le sel. Écrasez à l’aide du pilon puis ajoutez le cumin et le vinaigre ; mélangez bien. Ajoutez le persil lavé et haché et versez l’huile petit à petit, toujours en mélangeant au pilon. Si vous n’avez pas de pilon et mortier, vous pouvez aussi faire au robot.

Il ne vous reste plus qu’à verser cette sauce sur les pommes de terre ridées. Un délice.

C’est très simple et très bon !

Quelques images pour rêver de Tenerife :

Trop beau non ?

Si vous avez envie de partir à Tenerife, ou de découvrir la destination en ligne, voici les sites à visiter pour obtenir plus d’informations :

Le site de la destination : www.webtenerifefr.com.

Et sur les réseaux sociaux :

Enjoy !

Recette créée en collaboration avec Visit Tenerife