Logo - Papilles et Pupilles

Chargement en cours...
Veuillez patienter...
P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Plateau de fromages de fêtes : l’Ossau-Iraty

Reportages

Fromage Ossau Iraty ©AOP Ossau Iraty

Fromage Ossau Iraty ©AOP Ossau Iraty

Le plateau de fromages de fêtes est en général plus garni, plus varié que d’habitude. Si je vous ai parlé récemment des fromages de chèvre de Nouvelle-Aquitaine, je souhaitais aussi attirer votre attention sur l’Ossau-Iraty, ce fromage de brebis fabriqué au Béarn et au Pays Basque. Je l’aime beaucoup et le consomme régulièrement. Je l’ai découvert en rencontrant mon mari qui lui ne jurait que par celui-là 🙂 . Il faut dire que c’est le fromage de sa région. Bref,  j’ai épousé l’homme et le fromage #VisMaVie 🙂  .

C’est une tomme à pâte pressée non cuite qui est très aromatique mais pas forte, et chose importante pour moi, elle bénéficie d’une AOP, Appellation d’Origine Protégée. C’est un label de qualité qui permet de préserver un patrimoine culturel et gastronomique. Ici, cela veut dire principalement :

  • que le fromage est fabriqué au Pays Basque et en Béarn à partir de lait produit sur place,
  • qu’il est issu de lait de brebis de races locales adaptées au climat, au relief de ce terroir,
Manech tête noire ©AOP Ossau Iraty

Manech tête noire ©AOP Ossau Iraty

  • qu’il n’y a pas d’OGM dans l’alimentation des brebis,
  • que l’alimentation des brebis provient majoritairement de la zone géographique de production de l’AOP,
  • que la méthode de fabrication est fidèle au savoir faire ancestral.

Bref, cela vous donne des garanties.

Comment choisir un fromage Ossau-Iraty

L’AOP Ossau-Iraty reflète une diversité assumée de typicités : le fromage peut être basque ou béarnais, fermier ou laitier, au lait cru ou au lait thermisé etc. Chacun exprime des arômes qui lui sont propres, reflets du savoir-faire de celui qui l’a façonné. Voici quelques pistes pour le choisir à votre goût.

  • La provenance géographique : Un Ossau Iraty fabriqué au Pays Basque est plus léger que l’équivalent béarnais (2 à 3 kg d’un côté, 4 à 6 de l’autre). Sa texture est plutôt ferme, sèche et on retrouve dans ses parfums des goûts de fruits secs (amandes, noisettes) et de végétal (foin).  Le Béarnais a un goût plus puissant, plus animal et sa texture est très différente : beaucoup plus moelleuse. C’est un fromage qui fond dans la bouche. On retrouve en le dégustant des arômes floraux, légèrement fruités.
  • La période de production : Le fromage peut avoir été produit avec du lait d’hiver, de printemps ou encore l’été (fromage d’Estive réalisé avec le lait des brebis lors de la transhumance). Ce dernier est particulièrement intéressant en ce moment (c’est la pleine saison). Sa texture est plus ample, ronde, soyeuse, beurrée, fondante et lisse. Ses arômes sont plus intenses et sont plus typés que les Ossau-Iraty d’hiver ou de printemps. Fraîcheur et corps s’équilibrent au travers d’arômes floraux, végétaux, ou de fruits. Il est très réputé auprès des fins gourmets. On le reconnait au logo représentant une fleur d’edelweiss dans un triangle.
  • Fromage laitier ou fromage fermier. Comme pour les autres fromages, le fermier est fabriqué avec des laits d’une seule ferme alors qu’un laitier regroupe le lait de différents troupeaux. Petite astuce pour les reconnaître : Le logo en forme de tête de brebis est représenté de face pour les fromages fermier et de profil pour les laitiers.
Ossau Iraty fermier @E.Gentils-Euphorie-Syndicat AOP Ossau Iraty

Ossau Iraty fermier @E.Gentils-Euphorie-Syndicat AOP Ossau Iraty

  • Le temps d’affinage : L’Ossau-Iraty jeune (3 à 4 mois) est doux au goût lactique, floral et printanier avec des notes d’acidité. Quand il a 6/8 mois, c’est l’âge optimum, il a un goût plus fruité, tendant vers la noisette, avec un bon équilibre en bouche. Et quand il est vieux (plus de 8 mois), sont goût est plus prononcé en bouche avec des saveurs plus persistantes.
  • Fromage au lait cru ou au lait thermisé. C’est une question de goût. Je trouve que les fromages au lait cru sont plus typiques, plus représentatifs de leur terroir.

Pourquoi mettre un Ossau-Iraty sur une table de fêtes ?

  • Déjà parce qu’il est bon ! :p
  • Ensuite pour le plaisir de la découverte. Je me suis rendue compte en préparant cet article que tout le monde ne consommait pas de fromage au lait de brebis.
  • Parce qu’à cette période de l’année vous pouvez consommer un Ossau-Iraty d’estive qui est l’un des préférés des fromagers et des chefs.
  • Parce que c’est un fromage très aromatique mais pas envahissant, aux arômes très fins.
  • Et peut être parce que les intolérants au lactose le tolèrent en général mieux qu’un formage au lait de vache.

Conseil de dégustation :

Il sera excellent sur un plateau avec une confiture de cerise noire d’Itxassou, avec de la gelée de coings, de la confiture de figues. Vous pouvez aussi lui associer des fruits secs dont le croquant fait merveille avec la texture du fromage. Les fruits frais (pommes, derniers raisins) fonctionnent également très bien de même que la gelée de piment d’Espelette.

Ossau Iraty et fruits @E.Gentils-Euphorie Syndicat AOP Ossau Iraty

Ossau Iraty et fruits @E.Gentils-Euphorie Syndicat AOP Ossau Iraty

Vous pouvez également le servir à l’apéritif en variant les coupes : cubes, bâtonnets, triangles … Pensez à le sortir du réfrigérateur au moins 1 heure avant de le consommer et si jamais vous l’avez acheté sous plastique (personne n’est parfait 🙂 ) , sortez-le de l’emballage.

Enfin dernière chose, pour les accords mets vins, si vous manquez d’idées, pensez à un Jurançon moelleux ou à un Irouléguy rouge.

Pour aller plus loin, un site : www.ossau-iraty.fr

Article réalisé en collaboration avec l’Aana

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • Barbara a écrit le 2 décembre 2019

    tu le « vends  » bien (je ne parles psas de ton mari 🙂 belle histoire♥)
    ça m »a donné envie
    merci pour tous ces détails passionnants
    bisous

    • Anne a écrit le 2 décembre 2019

      Avec plaisir Barbara 🙂

  • Jeannine a écrit le 2 décembre 2019

    Coucou Anne
    Je lis ton article : tu dis j’ai épousé l’homme et je vais un peu vite à lire et je lis  » c’est une homme à pâte
    pressée non cuite  » là ça va pas, je reprends la phrase : tomme c’est mieux
    Et la tomme de brebis j’aime bien mais le plus souvent au lait cru avec de la confiture de cerise noire
    Merci pour les explications je vais en acheter cette semaine
    Bon après midi

    • Anne a écrit le 2 décembre 2019

      Tu me fais rire 🙂

  • myriam a écrit le 2 décembre 2019

    rhooooo les filles
    qu’est ce que vous me faites rire!!!!!!!
    Et en lisant ton post Anne_ moi, je vois  » belle des champs »
    vous vous rappelez cette pub de fromage où on voyait une jolie fille qui portait du fromage belle des champs à son « mari » qui était sur un tracteur au milieu des champs
    Regarder jusqu’où on peut aller quand l’esprit est bien éveillé!!!!
    Anne, Anne, et voilà, tu as mis le  » feu aux poudres » avec ton histoire de fromage…..
    L’ausso_ iraty est un délicieux fromage bien typé.
    Nous en avions ramené quand nous étions partis en week_end prolongé au pas Basque.
    Bonne dégustations à tous ( sans jeu de mots)

  • Nathalie a écrit le 2 décembre 2019

    En lisant ton article ( très instructif ) je me suis fait la réflexion que je n’achetais pas souvent du brebis , pourtant j’aime bien. Et comme le dis Barbara, tu le vends bien et tu m’as donné envie, alors hop sur la liste de courses.

  • YDAO a écrit le 2 décembre 2019

    Bonsoir Anne,

    Je me regale souvent déjà rien qu’à la lecture des recettes et ensuite, pour celles que j ai réalisées…. dernierement, j’ai fait la recette du gateau a la compote de pommes et sans oeufs. Je l’ai apporté dans mon sac a dos pourle partager avec mes copains de rando, et….ils se sont régalés et ont demandé la recette.
    Alors merci Anne pour toutes ces bonnes idees.
    Ps pourquoi je n’arrive pas a imprimer vos recettes ? Je ne suis pas une grande experte en informatique ce doit etre la raison.

  • Jeannine a écrit le 2 décembre 2019

    Je vois bien la belle et j’entends bien aussi l’air qui l’accompagne, ritournelle pour la soirée aie aie aie
    Bonne soirée Myriam

  • Ydao a écrit le 4 décembre 2019

    Ha ha ha !!!!! J’avais bien compris qu’il fallait cliquer là, mais…..rien ne se passe
    Peut-être est-ce parce que je suis sur ma tavlette. Je vais essayer depuis mon ordi.
    Le golden late n’a qu’un petit defaut…il est addictif, mais on lui pardonne parceque c’est tellement bon.
    Encore merci

  • myriam a écrit le 4 décembre 2019

    Oui Barbara , on est super Sympa !!!!
    ON laisse pas les copines seules.
    On leur donne des idées pour leur soirée….
    pensées chaleureuses à vous et aussi Jeannine
    et bisous à Nathalie

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
Auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Mon livre de recettes

Mon guide sur Bordeaux

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes sucrées
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
S'inscrire à la
newsletter
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Photo - Anne Lataillade

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Cliquez ici si vous voulez en savoir plus sur moi.

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
FACEBOOK
206 700
followers
Pinterest
487 000
followers
Instagram
49 000
followers
Fermer