- Papilles et Pupilles - https://www.papillesetpupilles.fr -

L’ananas Victoria de la Réunion

Impossible de parler de la Réunion sans mettre à l’honneur l’un de ses joyaux, l’ananas Victoria (Queen Victoria de son nom complet). Il est pour moi le meilleur du monde. Il est très sucré mais pas trop doux, parfumé et aromatique, c’est un délice. Comme pour les letchis, la Réunion a fait le pari de la qualité et du haut de gamme.

L’ananas, ne pousse pas sur un arbre mais en pleine terre. Voici à quoi ressemble un champ :

La plante ne donne qu’un fruit unique, pas très grand si on le compare à d’autres espèces d’ananas et ce 14 à 18 mois après le repiquage d’un rejet obtenu d’un autre pied.  Il va pousser plus ou moins vite en fonction de la saison (l’hiver il pousse plus lentement que l’été, il fait un peu moins chaud) et de l’altitude de l’exploitation (plus c’est haut et moins cela va vite).

Si l’on plante toute l’année, les ananas que l’on mange maintenant, sont les meilleurs car c’est l’été dans l’hémisphère sud. C’est donc la pleine saison. Qui dit été dit plus de chaleur et qui dit plus de chaleur dit plus de sucre dans le fruit. Pour avoir une qualité optimum, les ouvriers agricoles passent dans les rangs d’une parcelle jusqu’à 3 ou 4 fois pour cueillir les ananas uniquement quand ils sont à pleine maturité. C’est aussi pour cela qu’ils sont si bons.

Comment choisir un ananas Victoria

Plus il est jaune et plus il est mûr mais même s’il est de couleur vert jaune, il peut être tout à fait excellent. Fiez vous à son parfum. D’après le responsable du site que j’ai rencontré sur place, l’astuce de tirer sur l’une des feuilles du plumet au centre pour juger du degré de maturité est complètement bidon. Ça, c’est dit 🙂 . Ce qui est important quand vous choisissez un ananas c’est de se fier à sa provenance (ananas Victoria de la Réunion) et à son parfum.

Ensuite conservez-le quelques jours maxi à température ambiante (pas trop chaud non plus).

Comment préparer l’ananas Victoria ?

J’ai logé chez l’habitant sur place, chez Mr et Mme Leveneur à la Plaine des Palmistes. Madame Leveneur a gentiment accepté que je la filme lors de la préparation de l’ananas.

Cela a l’air simple vu comme cela non ? J’avoue ne pas encore avoir essayé.

Comment consommer l’ananas Victoria ?

Moi c’est vraiment nature comme cela que je le préfère. Vous pouvez aussi l’incorporer à une salade de fruits frais où son acidité fait des merveilles, l’accompagner d’un peu de piment de Cayenne (j’adore) et aussi l’utiliser cuit. Il est excellent avec les viandes blanches (le porc fonctionne très bien) et pour égayer des cocktails.

Comme je vous le disais plus haut, c’est la pleine saison de l’ananas Victoria, n’hésitez pas à en acheter. En ces périodes de fêtes où l’on mange plus que d’habitude, il sera très apprécié en dessert pour sa fraîcheur, son parfum et sa légèreté. Et puis en plus c’est acheter français 😉 .

 

Mon coup de gueule : Cela ne concerne pas les ananas de la Réunion qui ne sont jamais bradés à ce prix mais j’en profite pour vous en parler. N’achetez pas s’il vous plait des ananas à 1 euros. J’en ai vus dans des magasins et cela m’a rendu folle. Enlevez la marge du distributeur et les frais de transports et imaginez les quelques centimes qu’il reste aux producteurs. Rappelez vous qu’il faut 15 mois en moyenne pour faire 1 ananas, que le travail dans les champs est difficile : les feuilles d’ananas sont coupantes, la chaleur est écrasante, il y a des bestioles. Quelques centimes d’euros pour plus d’un an de travail, perso je trouve cela scandaleux. Après il ne faut pas s’étonner qu’on les traite +++ pour que cela pousse plus vite. #Pardon

 

Si vous envisagez un voyage à La Réunion, découvrez dans cet article « Que faire à la Réunion » toutes les expériences que je vous recommande d’y vivre, qu’elles soient touristiques ou gastronomiques. Et pour plus d’informations sur la Réunion,  n’hésitez pas à surfer sur le site de l’office de tourisme. Pour le transport, nous avons été très satisfaits d’Air Austral.